Archives par mot-clé : Turquie

Soutenance de thèse d’Elif Becan

Une familière étrangeté l’accueil des immigrants musulmans des Balkans en Turquie (1923-1964)

 
Le 28 janvier 2021 à 14h à l’EHESS. 
 
Le jury sera composé de :
 
  • Nathalie Clayer, Directrice de recherche au CNRS et directrice d’études à l’EHESS (directrice de thèse)
  • Benjamin Gourisse, Professeur à l’Institut d’études politiques de Toulouse (rapporteur) 
  • Alexandre Toumarkine, Professeur à l’INALCO (rapporteur)
  • Kerem Öktem, Associate researcher au Centre of Southeast European Studies 
  • Claire Zalc, Directrice de recherche au CNRS et directrice d’études à l’EHESS 
 
En raison de la situation sanitaire, la soutenance aura lieu à huis-clos mais elle reste ouverte au public qui souhaite y participer à distance. Pour recevoir le lien de la visioconférence, vous pouvez écrire à l’adresse suivante : elifbecan@gmail.com
 

Continuer la lecture de Soutenance de thèse d’Elif Becan

IFEA (Institut Français d’Études Anatoliennes)

D. Triantaphyllou et M. Aydın (K. Has Üniversitesi) « Quo Vadis Turkey and Greece/Cyprus Relations? Impacts on Turkey’s Foreign Policy « , IFEA 11 novembre 2020. https://www.facebook.com/IFEA.Istanbul/videos/691871795073586

N. Sigalas (CETOBAC) « How millet became the nation. A conceptual history of the word millet in the Longue durée of Ottoman History », IFEA, 9 novembre 2020. https://www.facebook.com/IFEA.Istanbul/videos/730500267557717

Tolga Bilener, LA TURQUIE ET LA CHINE : une nouvelle convergence en Eurasie ?, Paris, L’harmattan, 2019 (334 P., 34€)

La relation turco-chinoise démontrerait-elle qu’une « eurasianisation » de la politique étrangère turque serait en cours ? A l’heure où l’axe pro-occidental traditionnel de la politique étrangère turque est ébranlé, la volonté chinoise de mettre en oeuvre le projet des Nouvelles routes de la soie incite ces deux pays à se rapprocher davantage. Même si les points de convergence ne manquent pas, ce rapprochement est limité par des facteurs tels la question Ouïghour et l’appartenance de la Turquie au système d’alliance occidentale. Cet ouvrage se penche sur les coopérations concrètes mais aussi sur les points de divergence entre ces deux acteurs de l’Eurasie.

Tolga Bilener, docteur en sciences politiques, est enseignant-chercheur à l’Université de Galatasaray (Istanbul).

Jean-François PÉROUSE, Istanbul planète La ville-monde du XXIe siècle, La Découverte, 2017 (250p., 18€)

Istanbul est un continent urbain inconnu, trop souvent réduit à quelques prétendus hauts lieux – de plus en plus perdus dans l’immensité métropolitaine environnante – extraits d’un imaginaire réducteur, aux figures par trop rebattues. Il y a pourtant urgence à sortir des lieux communs pour prendre la mesure de l’organisme urbain monstrueux devenu ces deux dernières décennies la principale métropole du bassin méditerranéen, au pouvoir attractif croissant.
Mégapole choyée par un pouvoir qui l’a promue en vitrine de sa puissance et de son identité refabriquée, mégapole qui fascine un « arrière-pays » de plus en plus vaste et diversifié, Istanbul a radicalement changé de dimensions et de fonctions. Outre l’étalement vertigineux qui la caractérise, aux conséquences catastrophiques pour son environnement, elle est le théâtre de profondes transformations physiques, économiques et culturelles.
Laboratoire de la « Nouvelle Turquie », Istanbul est à la fois le lieu de la reconstruction de la référence ottomane – source de fierté –, le lieu où les paillettes du tourisme mondial côtoient la tension autoritaire installée par le régime, et le terrain d’expérimentation de nouvelles façons de vivre, entre économie de la consommation et tentations de repli autour d’identités collectives réinventées.

Nathalie Clayer, Gianfranco Bria (dir.), « Power, Authority and Body. Islam’s transformations in South-East Europe between XX and XXI centuries » in OCCHIALÌ, N°5, 2019

*Présentation du numéro*

SEZIONE – VIAGGIO NELL’ISLAM ITALIANO / ON ITALIAN ISLAM

Ettore Marino – Albanità e Albania: travagli identitari nei Balcani e in Italia

SEZIONE – STUDI E RICERCHE / ANALYSES AND RESEARCHES

Nathalie Clayer – Espaces et corps d’une modernisation alternative: L’« anormalité » de Hafëz Abdullah Zëmblaku

Adem Ferizaj – Othering Albanian Muslim Masculinities: A Case Study of Albanian Football Players

Cecilie Endresen – Body, Mind and Spirit: A Therapeutic Turn in Muslim-majority Kosovo

Gianfranco Bria – The Burhan Between Embodiment, Disciplines and Techniques of Self

SEZIONE – CONTRIBUTI / ARTICLES

Arolda Elbasani e Murat Somer – Muslim Secularism in Europe: The Making, Unmaking and Remaking of Laïcité in Albania and Turkey

Valentina Fedele e Sabrina Garofalo – Il Mediterraneo e le sue frontiere: la rotta balcanica

SEZIONE – RECENSIONI /BOOK REVIEWS

Giacomo Maria Arrigo – Dario Tomasello, “Luci sull’Islam. 66 voci per un lessico” ( Jouvence, 2018)

Valentina Zecca – Alberto Ventura, “Lo Yoga dell’Islam” (Edizioni Mediterranee, 2019)

Atelier travaux en cours du CERCEC et du CETOBaC

Gabriel Doyle, doctorant contractuel à l’EHESS (CETOBaC), Mariia Golik, doctorante à l’EHESS (CERCEC), Antonis Nasis, doctorant à l’EHESS (CETOBaC), Meriç Tanık, doctorante à l’EHESS (CETOBaC), Anna Tikhomirova, doctorante à l’EHESS (CERCEC), Lina Tsrimova, doctorante à l’EHESS (CERCEC)

Les 2e mardi du mois de 15 h à 17 h à l’EHESS Campus Condorcet, salle 3.06, centre de colloques, Cours des Humanités 93300 Aubervilliers, du 12 novembre 2019 au 9 juin 2020

Le but de l’atelier consiste à créer un atelier de travail pour discuter du fond comme de la forme de travaux en cours entre doctorants et jeunes docteurs. L’atelier accueille une ou deux présentations de travaux par séance. Deux formes d’intervention sont possibles. La plus courante consiste à envoyer un texte à l’avance (projet de thèse, chapitre ou article en cours d’écriture, etc.) qui sera lu par les participants et fera l’objet d’une discussion pendant une heure. Il est également possible, plutôt que d’envoyer un texte, de faire une présentation orale d’environ 30 minutes, suivie de 30 minutes de discussion.

Cet atelier se veut un espace de recherche et d’échange bienveillant et critique pour les doctorants, les jeunes docteurs et les autres chercheurs du CERCEC et du CETOBaC. Pluridisciplinaire, il est ouvert aux anthropologues, sociologues, historiens et aux autres chercheurs en sciences sociales. Bien que consacré principalement aux recherches portant sur l’Europe centrale et orientale, les Balkans, la Turquie, la Russie, l’Asie centrale et le Caucase, ainsi que l’Empire ottoman et l’URSS, l’atelier est ouvert à tous les doctorants et les autres chercheurs venus d’autres centres de recherche qui souhaitent y participer.

Pour plus d’informations : https://enseignements-2019.ehess.fr/2019/ue/2644/