Archives par mot-clé : Turquie

6e journée doctorale du CETOBaC, « Contester des Balkans à l’Asie centrale (XIIIe-XXIe siècles) »

L’évènement se tiendra le 12 novembre 2021 dans les locaux de l’EHESS au campus Condorcet (Aubervilliers).
Organisé en partenariat avec le Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA)
L’appel est ouvert à tout·e·s les doctorant·e·s quel que soit leur laboratoire de rattachement. Les propositions de communication sont à envoyer avant le 15 juin à l’adresse suivante : jdcetobac2021@gmail.com.
Comité d’organisation :
Juliette Duclos-Valois (EHESS - CETOBaC), 
Ewa Anna Kumelowski (EHESS-CETOBaC /Humboldt Universität zu Berlin), 
Caroline Montebello (EHESS - CETOBaC/Université de Genève), Salma Warscheid-Hargal (Université Lyon 2-LARHRA)
Appel à communications : Contester des Balkans à l'Asie centrale  (XIIIe-XXIe siècles) | EHESS
© Sophie Ristelhueber, WB #22, 2005
Cette année, la Journée doctorale du CETOBaC, organisée en collaboration avec le Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA), propose d’offrir un espace de réflexions et d’échanges aux jeunes chercheur·euse·s qui mobilisent la notion de contestation dans leurs travaux. Cette notion suscite un intérêt grandissant dans de multiples champs de recherche, questionnant des événements aussi divers que les insurrections de soldats dans l’armée ottomane, la constitution du collectif Neue Slowenische Kunst (Nouvel Art Slovène – NSK) en ex-Yougoslavie ou l’organisation récente d’artistes ouïghours hors de Chine. Elle a également été au cœur de l’actualité politique des années 2010-2020, marquée entre autres, par les révolutions arabes, le mouvement social de Plenum en Bosnie-Herzégovine, l’occupation de la place Taksim ou encore les récentes manifestations contre Nikol Pachinian en Arménie.

Continuer la lecture de 6e journée doctorale du CETOBaC, « Contester des Balkans à l’Asie centrale (XIIIe-XXIe siècles) »

Hamit BOZARSLAN, Histoire de la Turquie de l’Empire ottoman à nos jours, troisième édition actualisée, Paris, Tallandier, 2021, (704 p., 12,90€)

Histoire de la Turquie

S’étendant jadis des portes de Vienne au Yémen, de l’Algérie à l’Irak, l’Empire ottoman s’effondre en 1923 et cède la place à la république de Mustafa Kemal. Aujourd’hui, la Turquie d’Erdogan, impliquée dans de nombreuses guerres régionales, suscite des inquiétudes dans les pays occidentaux.

L’Empire ottoman connaît plusieurs siècles de conquêtes territoriales, notamment celle de Constantinople en 1453 par le sultan Mehmed II. Le règne de Suleyman le Magnifique parachève cet empire universel. Sa longévité, plus de 600 ans, est une exception dans le monde musulman. Au début du XIXe siècle, il tente de se réformer : absolutisme éclairé, règne autocratique d’Abdülhamid II, révolution jeune-turque de 1908… Après une décennie de guerre, marquée par le génocide des Arméniens, un régime autoritaire, celui de Mustafa Kemal, voit le jour. À la lumière de ces sept siècles d’histoire, Hamit Bozarslan donne à comprendre la Turquie contemporaine, incarnée par son leader islamo-nationaliste Erdogan.

Historien et politologue, Hamit Bozarslan enseigne à l’EHESS. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages tels que Une histoire de la violence au Moyen-Orient (2011), une Histoire de la Turquie. De l’Empire à nos jours (Tallandier, 2011 – Texto, 2015) et le coauteur de Comprendre le génocide des Arméniens. 1915 à nos jours (Tallandier, 2015).

Samim Akgönül, LA TURQUIE « NOUVELLE » ET LES FRANCO-TURCS, L’Harmattan, Paris, 2021 (226.P, 22,00€)

Couverture La Turquie

Depuis deux décennies, la Turquie, sous le régime dominé par Recep Tayyip Erdogan, change de peau. Les développements internes de la Turquie et ses relations avec son environnement immédiat ont un effet direct et indirect sur la communauté « turque » de France, formée non seulement par des immigrés mais aussi des générations nées et socialisées en France. Ces Franco-Turcs entretiennent des relations d’interdépendance avec la Turquie et suivent les débats politiques et sociaux turcs de très près. Ce livre est un va-et-vient entre les développements internes de la Turquie et leurs perceptions de la part des Franco-Turcs dans une perspective historique et politique.

Samim Akgönül est historien et politologue, directeur du Département d’Études turques de l’Université de Strasbourg où il enseigne la langue, l’histoire et la sociologie de la Turquie contemporaine.

Soutenance de thèse d’Elif Becan

Une familière étrangeté l’accueil des immigrants musulmans des Balkans en Turquie (1923-1964)

 
Le 28 janvier 2021 à 14h à l’EHESS. 
 
Le jury sera composé de :
 
  • Nathalie Clayer, Directrice de recherche au CNRS et directrice d’études à l’EHESS (directrice de thèse)
  • Benjamin Gourisse, Professeur à l’Institut d’études politiques de Toulouse (rapporteur) 
  • Alexandre Toumarkine, Professeur à l’INALCO (rapporteur)
  • Kerem Öktem, Associate researcher au Centre of Southeast European Studies 
  • Claire Zalc, Directrice de recherche au CNRS et directrice d’études à l’EHESS 
 
En raison de la situation sanitaire, la soutenance aura lieu à huis-clos mais elle reste ouverte au public qui souhaite y participer à distance. Pour recevoir le lien de la visioconférence, vous pouvez écrire à l’adresse suivante : elifbecan@gmail.com
 

Continuer la lecture de Soutenance de thèse d’Elif Becan

IFEA (Institut Français d’Études Anatoliennes)

D. Triantaphyllou et M. Aydın (K. Has Üniversitesi) « Quo Vadis Turkey and Greece/Cyprus Relations? Impacts on Turkey’s Foreign Policy « , IFEA 11 novembre 2020. https://www.facebook.com/IFEA.Istanbul/videos/691871795073586

N. Sigalas (CETOBAC) « How millet became the nation. A conceptual history of the word millet in the Longue durée of Ottoman History », IFEA, 9 novembre 2020. https://www.facebook.com/IFEA.Istanbul/videos/730500267557717

Tolga Bilener, LA TURQUIE ET LA CHINE : une nouvelle convergence en Eurasie ?, Paris, L’harmattan, 2019 (334 P., 34€)

La relation turco-chinoise démontrerait-elle qu’une « eurasianisation » de la politique étrangère turque serait en cours ? A l’heure où l’axe pro-occidental traditionnel de la politique étrangère turque est ébranlé, la volonté chinoise de mettre en oeuvre le projet des Nouvelles routes de la soie incite ces deux pays à se rapprocher davantage. Même si les points de convergence ne manquent pas, ce rapprochement est limité par des facteurs tels la question Ouïghour et l’appartenance de la Turquie au système d’alliance occidentale. Cet ouvrage se penche sur les coopérations concrètes mais aussi sur les points de divergence entre ces deux acteurs de l’Eurasie.

Tolga Bilener, docteur en sciences politiques, est enseignant-chercheur à l’Université de Galatasaray (Istanbul).