Archives par mot-clé : roumanie

Palabres centre-européennes – mardi 2 avril 2024 à 19h30

En présentiel  uniquement 

Mardi 2 avril à 19h30 au Centre d’études slaves
9, rue Michelet, Paris 6e
Salle de conférences

               

Le Centre d’études slaves vous invite à la séance animée par  Paul-Antoine Météier, historien, spécialiste des Pays tchèques médiévaux  

Programme :

Domaine yiddish :

Rokhl Brokhes, Faubourg, traduit du yiddish par Cécile Neeser Hever, Paris, Bibliothèque Medem,  2024. Présenté par la traductrice. 

Domaine bulgare :

Maria Kassimova-Moisset, Rhapsodie balkanique, roman traduit du bulgare par Marie Vrinat-Nikolov,  Genève, éd. des Syrtes, 2023. Présenté par la traductrice, professeur de langue et littérature bulgares  à l’Inalco.  

Domaine polonais :

Numéro spécial de la revue Histoire consacré à la « La Pologne. Mille ans d’une nation », Paris,  collections N°102 de janvier-mars 2024. Présenté par Ania Szczepanska, historienne du cinéma, et  Christine Lebeau, historienne, spécialiste de l’Allemagne et de l’Europe centrale à l’époque moderne.  Domaine roumain 

Domaine roumain :

Béla Borsi-Kálmán, L’ethnogenèse d’un État-nation. Du rêve inachevé de renaissance byzantine à la  création de la Grande Roumanie, traduction française d’Henri de Montety, Paris, EAC (Editions  Archives Contemporaines), 2023. Présenté par Matei Cazacu, spécialiste de la Roumanie et du monde  balkanique.  

– sous réserve de modification –  

sur l’initiative du CIRCE (Centre interdisciplinaire de recherches centre-européennes)  de Sorbonne Université  

au sein de l’Unité Cultures et sociétés d’Europe orientale, balkanique et médiane (UMR 8224 Eur’ORBEM)  

Programmation et coordination :  Malgorzata Smorag-Goldberg,  Sorbonne Université et CIRCE,  maougocha@gmail.com  

Organisation :  

Aurélie Rouget-Garma,  Sorbonne Université et CIRCE,  aurelie.rouget-garma@sorbonne-universite.fr 

Centre universitaire Malesherbes, 108 bd Malesherbes, 75017 Paris, tél : 01 43 18 41 93  

François Ruegg, Retour dans les Carpates – Un ethnologue au pays de Ceaușescu

La Roumanie, un pays suscitant des sentiments les plus ambigus. Si la presse en parle, c’est pour dévoiler un scandale. Aux touristes, à qui on vantait jadis les plages bon marché de la Mer Noire, on vante encore les monastères peints de Moldavie. Le Delta du Danube attire maintenant aussi les écologistes. C’est grâce aux nombreux intellectuels de réputation internationale que la carte de visite roumaine a meilleure presse : Istrati, Tzara, Ionesco, Gheorghiu, Eliade, Cioran, Brâncusi pour les plus fameux.

Le présent ouvrage donne une autre vision de ce pays, à travers les yeux d’un apprenti ethnologue dans les années 1970, puis d’un professeur invité dès les années 2000, fasciné avant tout par les habitants des campagnes, leur habitat et leur mode de vie. S’il a été parfois choqué par les interrogatoires que leur font subir les ethnographes officiels, l’auteur demeure toujours curieux d’observer la société roumaine sous ses multiples facettes.

François Ruegg est ethnologue, professeur émérite de l’Université de Fribourg (Suisse). Il a mené de nombreuses recherches en Europe du sud-est, particulièrement en Roumanie, ex-Yougoslavie et Bulgarie, portant principalement sur l’environnement construit et son histoire.

François Ruegg, Retour dans les Carpates – Un ethnologue au pays de Ceaușescu, Vienne, Kmet verlag, 2023 (250 p., 32,50 €)

 

NEW EUROPE COLLEGE FELLOWSHIPS 2024/2025 – Bucharest

New Europe College – Institute for Advanced Study in Bucharest (Romania) launches the annual competition for the 2024/2025 NEC Fellowships. Romanian and international scholars at postdoctoral level in all fields of the humanities and social sciences (including law and economics) are invited to apply (more information here).

What we offer: The Fellowship consists of: a monthly stipend of 850 Euros (tax free); accommodation in Bucharest, comprising living quarters and working space; reimbursement of travel costs from the home/residence country to Bucharest and back. Fellows who stay for the whole academic year are offered a one-month research trip to an institution of their choice. Fellows have free access to the NEC library and electronic resources.

What we expect: Fellows are expected to work on their projects and take part in the scientific events organized by NEC; presence at the weekly seminars discussing the work in progress of the Fellows is compulsory. At the end of their Fellowship, Fellows are expected to hand in a research paper, reflecting the results of their work over the duration of the Fellowship. The papers will be included in a NEC publication.

Eligibility: NEC Fellowships are open to postdoctoral level scholars, Romanian and international, in all fields of the humanities and social sciences.

Continuer la lecture de NEW EUROPE COLLEGE FELLOWSHIPS 2024/2025 – Bucharest

Discussion autour du livre Rival Byzantiums. Empire and Identity in Southeastern Europe

17/10/2023, École française d’Athènes
Didotou 6, Athens, 10680
Suivre en ligne

Discussion autour du livre Rival Byzantiums. Empire and Identity in Southeastern Europe

Diana Mishkova Centre for Advanced Study, Sofia

Discussion : Agustin Cosovschi École française d’Athènes

A discussion with Diana Mishkova about her recent book Rival Byzantiums: Empire and Identity in Southeastern Europe (Cambridge University Press, 2022). The book is a comparative exploration of the way the phenomenon of Byzantium has been treated by the historiographies of the polities that have emerged from its remains – Greece, Bulgaria, Serbia, Romania and Turkey – and the way these, often warring, interpretations have been shaping the national canons of history in these countries from the Enlightenment to the present day.

**

Une discussion avec Diana Mishkova sur son récent livre Rival Byzantiums : Empire and Identity in Southeastern Europe (Cambridge University Press, 2022). Ce livre est une exploration comparative de la manière dont le phénomène de Byzance a été traité par les historiographies des pays qui ont émergé de ses vestiges – Grèce, Bulgarie, Serbie, Roumanie et Turquie – et de la manière dont ces interprétations, souvent contradictoires, ont façonné les canons nationaux de l’histoire dans ces pays depuis le siècle des Lumières jusqu’à aujourd’hui.

-> Pour plus d’information 

Soutenance de thèse de Ecaterina Ojoga

« Le Parti communiste de Roumanie et le Komintern.
Acteurs, Réseaux, Propagande »

Mercredi 28 juin 2023 à 14h30

EHESS (salle A07_37), 7e étage, 54 boulevard Raspail 75006 Paris

Jury :

  • Mme Catherine Horel (Directrice de thèse), CNRS
  • Mme Juliette Cadiot, EHESS
  • Mme Sophie Coeuré, Université Paris Cité
  • Mme Irina Gridan, INALCO
  • M. Traian Sandu, Sorbonne Nouvelle
  • M. Florin Turcanu, Université de Bucarest
  • M. Jean Vigreux, Université de Bourgogne

Continuer la lecture de Soutenance de thèse de Ecaterina Ojoga

Catherine Roth, Naturaliser la montagne ? Le Club Carpatique Transylvain, XIXe – XXIe siècles, Rennes, PU Rennes (528 p., 28,00€)

Naturaliser la montagne ?

Le projet de cette étude est double : 1) retracer la passionnante histoire de la montagne dans les Carpates, des premiers alpinistes aux mutations sportives et identitaires du Club Carpatique Transylvain ou de ses avatars, jusqu’à l’immédiat contemporain ; 2) montrer comment la création du club en 1880, par la minorité allemande des Saxons de Transylvanie, s’adosse secrètement à un processus de naturalisation sociale. Par d’habiles métaphores et sous-entendus, il s’agit de faire passer les institutions humaines pour des phénomènes naturels aussi incontestables qu’une chaîne de montagne. C’est au décryptage de cette illusion qu’est consacré Naturaliser la montagne ? Sous ce titre étonnant et paradoxal, l’ouvrage s’inscrit dans l’entreprise d’élucidation critique que l’auteur a commencée dans La Nation entre les lignes (PUR, 2022). D’un livre à l’autre, par-delà leur objet propre, s’éclairent et se démystifient ainsi les processus souterrains par lesquels se forge une identité collective.

avec le soutien de l’Université de Haute-Alsace, de l’ANR au titre du Programme Investissements d’Avenir – Centre de compétences transfrontalières NovaTris (ANR-11-IDFI-0005), de l’IUT de Mulhouse et du CRESAT, UR 3436

CATHERINE ROTH, La Nation entre les lignes – Les Saxons de Transylvanie et la question des identités, Rennes, PU Rennes (626 P., 28,00 €)

Au questionnement foisonnant sur les identités collectives et leur formation, évolution et interactions, La Nation entre les lignes apporte des réponses nouvelles et décisives, en montrant le rôle des médias, du retable à Internet, et celui de l’implicite. Invisible et omniprésent, l’implicite se révèle un véritable fondement de l’appartenance, sous ses différentes formes qui sont ici décrites dans leur fonctionnement tant social que linguistique.
Le cas d’étude est fascinant, dans le temps long de presque neuf siècles et jusqu’à l’immédiat contemporain. Les Saxons de Transylvanie sont une micronation germanique, attestée depuis le XIIe siècle en Transylvanie, sur le territoire de l’actuelle Roumanie. Après la chute du mur et de la folle dictature de Ceausescu, ils choisissent l’émigration collective ou, en quelque sorte, l’autodissolution dans la république Fédérale.
La fin annoncée de l’histoire ne survient pourtant pas, en témoigne l’élection en 2014 d’un président de Roumanie au nom fort germanique : Klaus Werner Johannis est saxon de Transylvanie. Les sciences de la culture et de la communication, inter- ou transdiscipline, recourent ici à l’analyse du discours et des médias, aux sciences historiques et à la germanistique, à la littérature enfin, dans son rôle de lanceur d’alerte avant même la création de l’expression.
Ecrit dans une belle langue expressive, ce livre souvent savant mais jamais jargonnant se lit comme un roman et s’adresse aux universitaires, mais aussi à tous ceux qui voudraient en savoir plus sur la formation des identités partagées.

Soutenance de HDR de Bianca Botea

La ville familière. Vers une approche écologique des transformations urbaines et des processus d’attachement. Une itinérance France-Roumanie.

Date et lieu de la soutenance : Jeudi 9 décembre à 13h30, Université de Picardie Jules Vernes, Salle E002 (possibilité de suivre en ligne : voir infra).

Le dossier en vue de la soutenance comporte :

  • Un mémoire de synthèse des travaux : Territoires et frontières, mémoires et patrimoines. Pratiques de cohabitation en milieu urbain en Transylvanie et dans le Banat.
  • Un manuscrit inédit : La ville familière. Vers une approche écologique des transformations urbaines et des processus d’attachement. Une itinérance France-Roumanie.
  • Un recueil de publications.
  • Un curriculum vitae détaillé.

Le jury est composé de :

  • Sophie Chevalier – Professeure à l’Université de Picardie Jules Verne (garante),
  • Rachel Thomas – Directrice de recherche au CNRS, AAU-CRESSON,
  • Anne Raulin – Professeure émérite à l’Université Paris Nanterre,
  • Nicolas Puig – Directeur de recherche à l’IRD, URMIS,
  • Liviu Chelcea – Professeur à l’Université de Bucarest,
  • Denis Cerclet – Maître de conférences HDR à l’Université Lumière Lyon 2.

Pour ceux et celles qui souhaitent suivre la soutenance en ligne :

Lien Zoom : https://u-picardie-fr.zoom.us/j/82046280052?pwd=b1FmYlJyS0Y4b1ptd1h3Z3QreWliQT09

ID de réunion : 820 4628 0052 / Code secret : 768856