Archives par mot-clé : Monde musulman

Les musulmans : une histoire de l’Europe, XVIe-XXIe siècle | Étudier les musulmans en Europe, une méthodologie particulière ?

Séminaire organisé par David Do Paço (Sciences Po, CHSP), Programme provisoire  élaboré avec l’aide de Juliette Galonnier Post-doctorante (l’INED), Fabio Giomi Chargé de recherches au CNRS (CETOBAC) et Antoine Perrier ATER (Faculté des lettres de Sorbonne Université).

Séminaire mensuel, le jeudi ou le vendredi de 14h à 18h au Centre d’histoire de Sciences Po, 56 rue Jacob, Paris 6e, Salle du Traité, 1er étage. Les 25 octobre, 22 novembre, 13 décembre 2019, le 06 février, et les 05 et 27 mars 2020. 

Le séminaire d’histoire de l’Europe du CHSP est cette année dédié à l’étude des musulmans dans les sociétés européennes aux époques moderne et contemporaine. Il s’adresse aux chercheurs confirmés, aux jeunes chercheurs et aux étudiants en master e histoire et en sciences sociales. Il propose une histoire socio-économique, politique et culturelle des musulmans dans leur diversité sociale, culturelle, religieuse, générationnelle et de genre afin de mieux cerner l’évolution des sociétés européennes dont ils sont des acteurs à part entière. Il rend ainsi compte d’un renouvellement historiographique majeur et du déplacement des problématiques d’une histoire intellectuelle et religieuse de l’islam à celle des musulmans dans les sociétés majoritairement chrétiennes ou sécularisées d’Europe. Assumant une démarche comparative et en choisissant de travailler sur le temps long, le séminaire discute et met en cause une histoire presque exclusivement liée aux passés impériaux et coloniaux des puissances européennes, ainsi qu’une mémoire de l’Europe choisie, construite et entretenue comme exclusivement judéo-chrétienne.

Continuer la lecture de Les musulmans : une histoire de l’Europe, XVIe-XXIe siècle | Étudier les musulmans en Europe, une méthodologie particulière ?

Gianfranco Bria, Aquile e dervisci. L’autorità sufi nell’Albania post-socialista, JOUVENCE, 2019 (140 P. 11,90€)

Préface de Nathalie Clayer,
« La religione degli albanesi è l’albanismo »: questa nota espressione risorgimentale ben incarna la concezione pubblica e istituzionale della religione nel Paese delle Aquile, soprattutto da quando, nel 1967, il regime comunista di Hoxha decise di vietare qualsiasi forma di culto. Il sufismo, componente storica del vario mosaico religioso del Paese, soffrì più di altri la secolarizzazione coatta socialista. La rinascita sufi, dopo anni di autarchia e isolazionismo, fu un processo complesso, influenzato dall’intervento di attori esteri (wahabiti, Gülen hareketi, turuq kosovare), dalle istanze laiche governamentali e dalla religiosità critica e individualizzata dei fedeli. Ne è seguito un costante riaggiornamento pratico e dottrinale delle turuq che, schiacciate dal peso della globalizzazione (pluralismo e umma virtuale) e dal monopolio Bektashi, hanno cercato nuovi spazi e pratiche di legittimazione (di)mostrando una straordinaria capacità adattiva rispetto all’ideologia di Stato e alle domande di santità delle popolazioni locali. Prefazione di Nathalie Clayer.

L’Europe du Sud-Est au prisme spatial. Chantiers de recherche

Nathalie Clayer, directrice d’études de l’EHESS, directrice de recherche au CNRS ( CETOBaC ), Fabio Giomi, chargé de recherche au CNRS (CETOBaC )

Les 4e jeudi du mois de 15 h à 19 h à l’EHESS salle 10, 105 bd Raspail 75006 Paris, du 28 novembre 2019 au 28 mai 2020

Le séminaire aura pour but de présenter et de discuter des recherches en cours sur le Sud-Est européen (Turquie comprise) entre le XIXe et le XXIe siècle, c’est-à-dire de l’époque tardo-impériale au post-communisme. Dans une approche pluridisciplinaire, il s’agira d’aborder des objets variés (mouvements sociaux, fait religieux, développements économiques, relations de genre, etc.) en insistant sur leurs dimensions spatiales. On se concentrera donc sur l’imbrication des lieux et des rapports sociaux qui leur sont associés, c’est-à-dire sur les modalités à travers lesquelles les interactions sociales sont spatialisées. Le programme sera défini en fonction des intérêts scientifiques des participants qui prendront une part active dans l’organisation et l’animation des séances. Celles-ci pourront avoir différents formats : atelier de lecture, présentation des travaux en cours, intervention de collègues extérieurs, etc.

pour plus d’informations : https://enseignements-2019.ehess.fr/2019/ue/2126/