Archives par mot-clé : mobilisations

L’expérience française des Balkans (1989-1999)

Le Centre de recherche Europes Eurasie (INALCO) est heureux de vous convier à la discussion autour du livre d’Anne Madelain, L’expérience française des Balkans (1989-1999), Presses universitaires François Rabelais, 2019
Lundi 9 décembre 2019 à 18h30, salle 5.18 , INALCO, 65 rue des Grands Moulins, 75013 PARIS 
avec
Marie-Elizabeth Ducreux, directrice de recherche au CNRS
Christophe Prochasson, président de l’EHESS, préfacier du livre
Daniel Baric, maitre de conférences à Sorbonne université et co-directeur de la collection Civilisations étrangères aux PUFR
Anne Madelain, maitresse de conférences à l’INALCO
Discussion animée par Etienne Boisserie, co-directeur du CREE
La séance sera suivi d’un pot convivial

L’Europe du Sud-Est au prisme spatial. Chantiers de recherche

Nathalie Clayer, directrice d’études de l’EHESS, directrice de recherche au CNRS ( CETOBaC ), Fabio Giomi, chargé de recherche au CNRS (CETOBaC )

Les 4e jeudi du mois de 15 h à 19 h à l’EHESS salle 10, 105 bd Raspail 75006 Paris, du 28 novembre 2019 au 28 mai 2020

Le séminaire aura pour but de présenter et de discuter des recherches en cours sur le Sud-Est européen (Turquie comprise) entre le XIXe et le XXIe siècle, c’est-à-dire de l’époque tardo-impériale au post-communisme. Dans une approche pluridisciplinaire, il s’agira d’aborder des objets variés (mouvements sociaux, fait religieux, développements économiques, relations de genre, etc.) en insistant sur leurs dimensions spatiales. On se concentrera donc sur l’imbrication des lieux et des rapports sociaux qui leur sont associés, c’est-à-dire sur les modalités à travers lesquelles les interactions sociales sont spatialisées. Le programme sera défini en fonction des intérêts scientifiques des participants qui prendront une part active dans l’organisation et l’animation des séances. Celles-ci pourront avoir différents formats : atelier de lecture, présentation des travaux en cours, intervention de collègues extérieurs, etc.

pour plus d’informations : https://enseignements-2019.ehess.fr/2019/ue/2126/

Se mobiliser en contexte autoritaire / Mobilizations in authoritarian context

Appel à communication pour la Section Thématique 48 “Se mobiliser en contexte autoritaire” se tiendra lors du prochain congrès de l’AFSP en juillet 2019 à Bordeaux.

Les propositions de communication devront être envoyées par courriel à chacune des responsables scientifiques de la ST avant le 12 décembre 2018.

Paper proposals must be sent by e-mail to each of the panel’s conveners before December 12th, 2018.

Responsables scientifiques :

Işıl Erdinç (IRISSO, Université Paris Dauphine)

isilerdinc2@gmail.com

Ayşen Uysal (CRESPPA/CSU, IFEA)

uysalaysen@yahoo.fr

La section thématique entend interroger les modes et les stratégies d’action collective en contexte autoritaire. Juan Linz (2006) définit l’autoritarisme comme un régime au pluralisme limité. La section thématique vise ainsi à discuter l’engagement dans les régimes autoritaires et plus largement dans les régimes formellement démocratiques (les démocraties électorales) mais dont les pratiques des gouvernements ne peuvent permettre de les caractériser comme démocratiques, les régimes hybrides, les zones grises, les autoritarismes compétitifs (Levitsky et Way, 2010). La section thématique est ouverte à toutes les propositions portant sur des mobilisations dans des situations autoritaires tant dans les pays dits de Sud que dans les pays dits du Nord.

Continuer la lecture de Se mobiliser en contexte autoritaire / Mobilizations in authoritarian context

GROUPES ARMÉS, VIOLENCE ORGANISÉE ET ESPACES EURO-MÉDITERRANÉENS (1870-1914)

Appel à participation Journée d’étude internationale 

23 janvier 2019, Rome (École Française de Rome)

Date limite pour l’envoi des propositions: 10 septembre 2018

Envoyer à l’adresse: romain.bonnet@unipd.it

Télécharger l’appel

Introduction

Dans le cadre du projet du Conseil Européen de la Recherche (ERC) « Le côté obscur de la belle époque. Violence politique et association armée en Europe avant la Première Guerre Mondiale » (http://www.dissgea.unipd.it/erc-prewaras, resp. prof. Matteo Millan), l’Università degli Studi di Padova et l’École Française de Rome (EFR) organisent une journée d’étude internationale qui se déroulera le 23 janvier 2019 à Rome (EFR). Cette manifestation scientifique vise à créer un dialogue original, à la fois comparatif et transnational, autour d’un objet d’étude relativement neuf pour la période 1870-1914 : les groupes armés. Cet objet sera envisagé en lien avec la violence politique et dans le cadre d’une géographie relativement souple : celle des espaces euro-méditerranéens entendus au sens large. Autour des groupes armés, à travers leurs formes d’organisations, de légitimations et d’actions, l’étude de la violence politique permet d’approfondir empiriquement notre connaissance de ce que l’on nomme le « monopole de la violence légale ». Ces groupes armés revendiquaient des formes de légitimité qui n’étaient pas sans accointances avec la puissance étatique. Par ailleurs, ils n’étaient pas ou pas directement intégrés aux armées nationales. Notre problématique est celle-ci : comment l’usage du monopole de la violence était-il légitimé autour de ces groupes armés, à travers quelles ressemblances et quelles différences, selon quelles influences et quelles références plus ou moins larges au monde social (clan, association, nation, etc.), de part et d’autre des espaces euro-méditerranéens de1870 à 1914 ?

Continuer la lecture de GROUPES ARMÉS, VIOLENCE ORGANISÉE ET ESPACES EURO-MÉDITERRANÉENS (1870-1914)