Archives par mot-clé : mémoire

Le temps de l’après-génocide : reconstruire, se souvenir et transmettre

Cette rencontre est organisée les 16-17/05/2024 par l’École française d’Athènes, en format hybride. Elle bénéficie d’un financement de la Fondation Gulbenkian. Avec la participation de l’UMR SeDyL.

Lieu: Salle des conférences de l’École française d’Athènes, Didotou 6 ou en ligne. Pour participer en ligne, merci de vous inscrire ici.

Le programme détaillé est téléchargeable ici, et des résumés des interventions sont disponibles ici.

La troisième rencontre du programme de recherche « Arméniens et Juifs dans les métropoles du Sud-Est européen » a pour thématique LE TEMPS DE L’APRÈS-GÉNOCIDE: RECONSTRUIRE, SE SOUVENIR ET TRANSMETTRE. Il s’agit de notre troisième et ultime rencontre de ce programme. Elle est consacrée au temps d’après les génocides, tant au niveau des mémoires traumatiques qu’au niveau de la reconstruction des vies collectives et individuelles et de la transmission.

 

Continuer la lecture de Le temps de l’après-génocide : reconstruire, se souvenir et transmettre

Soutenance de thèse Aline CATEUX

Titre de la thèse: « Mostar : ceci n’est pas une ville.” Ethnographie de la disparition d’une ville

Date: le 4 décembre 2023 à 16h.

Lieu: Louvain-la-Neuve, Belgique / Teams.

Composition du jury:

Larisa Kurtović – Professeure d’Anthropologie – Université d’Ottawa (Examinatrice extérieure)

Valérie Rosoux – Professeure de Sciences Politiques – Université de Louvain (Présidente)

Tatiana Sírbu – Anthropologue – Université de Washington – (Examinatrice extérieure)

Heleen Touquet – Chercheuse en Sciences sociales – Université d’Anvers -(Examinatrice extérieure)

Anne-Marie Vuillemenot – Professeure d’Anthropologie – Université de Louvain (Directrice de thèse)

Résumé de la thèse : 

Cette thèse allie une anthropologie des mémoires à une anthropologie sensible des lieux, des modes d’habiter et de l’attachement des Mostariens à leur ville. Monographie au long cours de Mostar (Bosnie-Herzégovine), la thèse propose une lecture originale de l’histoire récente à la lumière de récits d’habitants qui évoquent et se remémorent leur ville en la parcourant à pied avec l’anthropologue. Cette méthode d’enquête permet une analyse originale et inédite de la disparition de Mostar telle qu’évoquée par ses habitants alors que les recherches antérieures rendent majoritairement compte des transformations urbaines.

Quelles altérations conduisent les Mostariens à constater et énoncer que leur ville disparaît ? Comment ce processus a-t-il pu advenir ? La thèse analyse les multiples aspects de l’évanouissement de Mostar ces vingt dernières années : destruction du bâti, reconfiguration démographique par la violence, altération des pratiques mémorielles sous l’influence des politiques de l’Union européenne, échec des tentatives d’établissement de continuités sociales et culturelles, enfin, altération des repères sensoriels ancrés dans la mémoire de la ville.

La thèse rend compte de la complexité des forces en présence et montre combien une ethnographie fine permet de mettre à jour l’enchevêtrement des pratiques d’une ville dont l’histoire meurtrie conduit trop souvent à prendre des raccourcis analytiques qui enferment les habitants dans un paysage urbain qu’eux-mêmes ne reconnaissent pas et dénoncent massivement. 

Nadège Ragaru, Bulgaria, the Jews and the Holocaust. On the Origins of a Heroic Narrative, Rochester Studies in East and Central Europe Series, 2023 (406 P., $39.95 / £29.99)

Présentation
Enquête historique profondément originale, cet ouvrage propose une réflexion critique sur les silences du passé et la mémoire de l’Holocauste.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Bulgarie, pourtant alliée du Troisième Reich, n’a jamais déporté sa communauté juive. Jusqu’à récemment, cette image de la Bulgarie comme exception européenne a prévalu, mais à un certain prix. Elle ignorait en effet la rafle de la quasi-totalité des Juifs vivant dans les territoires yougoslaves et grecs sous occupation bulgare entre 1941 et 1944, qui furent en fait déportés vers la Pologne, où ils furent assassinés.

Dans cette nouvelle traduction anglaise de son ouvrage publié à l’origine en français, Nadège Ragaru présente une passionnante et vaste enquête archivistique couvrant 80 ans et six pays (Bulgarie, Allemagne, États-Unis, Israël, Macédoine du Nord et Serbie), explorant ainsi les origines et la perpétuation de ce récit héroïque du passé de la Bulgarie. Passant des sphères juridiques aux sphères politiques, des créations artistiques aux expositions muséales, de l’écriture de l’histoire aux controverses publiques transnationales, elle montre comment l’Holocauste au nord du Danube est devenu un “sauvetage” au sud du fleuve. Elle retrace la manière dont les mérites individuels ont été transformés en réalisations “nationales”, tandis que la responsabilité des déportations a été imputée à l’Allemagne nazie. Enfin, elle montre comment les discussions sur l’Holocauste en Bulgarie ont été prises en otage par les dynamiques de la guerre froide avant 1989, pour ensuite céder la place aux luttes politiques et mémorielles. Continuer la lecture de Nadège Ragaru, Bulgaria, the Jews and the Holocaust. On the Origins of a Heroic Narrative, Rochester Studies in East and Central Europe Series, 2023 (406 P., $39.95 / £29.99)

Sons, mémoires et pouvoirs dans les Balkans

Séminaire-atelier organisé par Olivier Givre, maître de conférences en anthropologie (UFR d’Anthropologie, sociologie et science politique – Environnement Ville Société)

à l’École française d’Athènes du 10 au 11 juillet 2023

Approches sensorielles et recherche-création

Comment sonnent les Balkans ? Les paysages sonores sont-ils des lieux et milieux de mémoire ? Quel pouvoir exercent les sons ?
 

Les processus mémoriels ne sont pas seulement une question de représentations sociales et de discours culturels. Ils impliquent et produisent des sensorialités, des perceptions, des environnements, des ambiances. Ils sont incorporés et éprouvés. Au-delà de leur apparence éphémère, les sons en constituent un exemple particulièrement pertinent. Ils impliquent des formes de perception, des actes de jugement, des milieux écologiques, des enjeux politiques. Plus encore, les sons sont à la fois un mode de connaissance et de création. En prenant les Balkans comme laboratoire, ce séminaire-atelier explore les potentialités des pratiques sonores pour renouveler l’approche des processus mémoriels, en réunissant des chercheurs et des artistes, en combinant recherche et création, en imaginant des réseaux et projets futurs. Cet événement est soutenu par l’Ecole française d’Athènes, l’Université Lumière-Lyon2 et l’UMR EVS.

Études Balkaniques 2021/1 (n° 25), Mémoire et identité nationales : 1821-2021

Table des Matières

Kostas Théologou, Introduction, La nation est-elle un principe spirituel ? Réflexions sur la mémoire collective et l’identité nationale

Gordana Blagojević,  La Première Guerre mondiale et l’identité nationale serbe à travers le prisme des lieux de sépultures militaires serbes en Grèce.

Una Popović, Entre les deux mondes : la création en cours de l’identité personnelle et nationale.

Kostas Théologou, Mémoire collective, rituels et performances dans la Grèce moderne : les danses traditionnelles du sacrifice

Ivana Jevtić, L’Héritage artistique des Paléologues et l’art orthodoxe pendant l’époque ottomane : les portraits des sages grecs.

Amir Muzur et Iva Rinčić, La relation à Ivo Andrić et à son héritage littéraire comme reflet des tensions entre trois nations balkaniques.

Georgios Arabatzis, Le spectre de Byzance chez Markos Renieris : orientalisme et sciences humaines.

Boris B. Brajovic, Anthropos polytropos et hypermnésie

Angeliki Konstantakopoulou, La formation et la mémoire de l’État bulgare revisitées.

Ivica Kelam et Ivana Ivančić Medved, Traumatisme et nostalgie pendant la transition démocratique. L’exemple de la République de Croatie.

Iordanis Koumasidis, La mémoire nationale du xixe siècle dans les romans grecs contemporains : Aris Sfakianakis et Vangelis Bekas.

Soutenance de thèse de Milica Popovic

« Les mémoires (post)yougoslaves comme stratégies de résistance et portée politique de la Yougonostalgie »

((Post) Yugoslav memories as resistance strategies and the political significance of Yugonostalgia)

Thèse de doctorat en science politique, spécialité sociologie politique comparée, réalisée en cotutelle, sous la direction de Jacques Rupnik (Directeur de recherche émérite, Sciences Po-CERI) et la co-direction de Mitja Velikonja (Université de Ljubljana). 

La soutenance publique se tiendra le jeudi 22 juillet à 16h en visioconférence (en anglais). 

 

Le jury de thèse est composé de :

  • Antonela Capelle-Pogacean, Chargée de recherche, Sciences Po-CERI
  • Sarah Gensburger, Chargée de Recherche HDR, CNRS-ISSP (Rapporteure)
  • Ana Hofman, Senior Research Fellow, Institute of Culture and Memory Studies, Research Centre of the Slovenian Academy of Sciences and Arts
  • Cécile Jouhanneau, Maîtresse de conférences, Université Paul-Valéry Montpellier 3 (Rapporteure)
  • Alenka Krašovec, Professor, University of Ljubljana Mitja Sardoč, Senior Research Associate, Educational Research Institute in Ljubljana
  • Mitja Sardoč, Senior Research Associate, Educational Research Institute in Ljubljana 

Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront contacter Milica Popovic (milica.popovic@sciencespo.fr) pour  obtenir le lien.

Continuer la lecture de Soutenance de thèse de Milica Popovic

Soutenance de thèse d’ANA BASTA

Nouvelles productions culturelles en Serbie et la réinvention de la mémoire

Université Lumière Lyon 2 – Sociologie et anthropologie

Ana Basta présentera ses travaux en soutenance le :

26 janvier 2021 à 09H 00 en visioconférence

Cliquez ici pour participer à la réunion

 

Section CNU : 20 – Anthropologie, ethnographie, préhistoire

Équipe de recherche : Laboratoire d’anthropologie des enjeux contemporains

Directeur : M. DIMITRIJEVIC Dejan, Professeur des Universités

Membres du jury : 

M. SOARES Martin, Maître de conférences Université Lumière Lyon
M. DIMITRIJEVIC Dejan, Professeur des Universités Université Lumière Lyon 2
M. NAUMOVIC Slobodan, Professeur des Universités Université de Belgrade
Mme LUTHARD, Catherine Chargée de cours HDR Université Paris 1
Mme GAUTHIER, Claudine Professeure des Universités Université de Bordeaux
Mme DURIEZ, Tiphaine Maîtresse de conférences Université Lumière Lyon 2
M. PETRIC Boris, Directeur de Recherche CNRS
M. GOSSIAUX Jean-François, Directeur d’Études École des Hautes en sciences sociales

Balkanologie, Vol. 15 n° 1 & n° 2 | 2020

Convaincus que la région balkanique constitue toujours un observatoire pertinent pour comprendre les dynamiques sociales qui affectent le continent européen et la région méditerranéenne, nous pensons important de continuer à proposer des travaux de recherche originaux permettant d’éclairer les enjeux contemporains.

Balkanologie. Revue d’études pluridisciplinaires a été fondée en 1997. Editée par l’AFEBalk – Association française d’études sur les Balkans, cette revue de sciences humaines et sociales a accompagné le renouveau des études balkaniques en France à une époque où l’intérêt pour les Balkans dépassait largement le périmètre de la communauté scientifique. Après plusieurs années d’interruption, une partie de l’ancienne équipe accompagnée d’une nouvelle génération de chercheur.euse.s francophones a décidé de relancer les activités de l’AFEBalk et en particulier la publication de Balkanologie

La revue publie deux numéros par an, en accès libre sur la plateforme OpenEdition où sont aussi à disposition tous les numéros parus depuis 1997. Gilles de Rapper et Pierre Sintès ont œuvré en amont pour la renaissance de la revue. Anne Madelain et Detelina Tocheva en sont les rédactrices-en-chef depuis 2020. Par leur composition, le comité de rédaction et le comité scientifique reflètent la diversité des disciplines et celle des approches qui nourrissent la production sur les Balkans en sciences sociales. La revue publie des articles et des comptes rendus en français et en anglais.

Les propositions d’articles, de dossiers thématiques et de compte-rendus peuvent être envoyées à l’adresse balkanologie@gmail.com.

Continuer la lecture de Balkanologie, Vol. 15 n° 1 & n° 2 | 2020