Archives par mot-clé : Inalco

Migration, pays natal et marqueurs culturels – Stratégies de définition de soi chez les Albanais du Kosovo

Vendredi 16 février 2024, 17h00-19h00

INALCO, Maison de la Recherche
2 rue de Lille, auditorium Dumézil

Conférence suivie d’une initiation à des danses traditionnelles kosovares

Par Janet Reineck

Janet Reineck a vécu au Kosovo entre 1981 et 1997. Elle a mené des recherches approfondies dans le cadre d’un Mastère en ethnochoréologie, puis d’un PhD en anthropologie, intitulé The Past as Refuge: Gender, Migration and Ideology Among the Kosova Albanians.

Elle présentera le fruit de ses recherches et sa vision de l’évolution de la société kosovare au cours des quarante dernières années, entre autres à travers ce média important qu’est la danse, illustrant son propos de courts films documentaires.

Un cocktail d’amitié animera la fin de la rencontre avec l’intervenante

Revenir sur la Question d’Orient, un siècle après le traité de Lausanne

Dates : Jeudi 7 décembre 2023 – 18:30 – 20:00
Lieu : Inalco, 65 rue des Grands moulins 75013 Paris – Amphi 2

Table-ronde animée par Nicolas Pitsos (BULAC, CREE/Inalco)
avec la participation de Joëlle Dalègre (PLIDAM/Inalco) et Madalina Vârtejanu-Joubert (PLIDAM/Inalco)

En janvier 1923, une convention est signée entre la Grèce et la Turquie, au sujet de déplacements forcés de certains de leurs ressortissants respectifs. Cette convention mettait fin à une guerre gréco-ottomane qui avait duré trois ans entre 1919 et 1922. Qualifiée de « Grande Catastrophe » dans l’historiographie grecque, de guerre de libération nationale dans l’historiographie turque, l’issue de ce conflit constitua le dernier acte de la Question d’Orient. Un siècle plus tard, cette rencontre nous invite à revenir à la fois sur la genèse de cette question dans les Balkans des années 1820 et sur ses avatars dans les débats publics et les relations diplomatiques des sociétés concernées à travers la présentation de trois livres parus récemment :

Madalina Vârtejanu-Joubert (dir.), Minorités religieuses dans le Sud-Est européen, Braila, Istros, 2019,
Joëlle Dalègre, Un siècle de relations gréco-turques, Paris, L’Harmattan, 2022,
Madalina Vârtejanu-Joubert, Nicolas Pitsos, Florica Bohîlțea-Mihuț (dir.), Des Balkans à la Cordillera : les soulèvements des années 1820, Paris, Classiques Garnier, 2023.

Séminaire de master et de recherche : “Histoire, politique et culture en Europe médiane” 2023-2024

Lieu : Inalco, 65 rue des Grands Moulins, Paris 13ème
Horaires : les mardis de 17h00 à 19h00, Salle 4.18 (avec possibilité de suivre en visioconférence).

Coordination : Etienne Boisserie et Jana Vargovčíková
Contacts : etienne.boisserie@inalco.fr ; jana.vargovcikova@inalco.fr

DESCRIPTIF DU SEMINAIRE :

Thème de l’année 2023-2024 : Changements de régimes

Pour son troisième cycle thématique, le séminaire est consacré aux « changements de régimes », ici entendus dans une acception large, sans exclusive disciplinaire et permettant le dialogue avec les espaces voisins de l’Europe médiane.

Il permet d’aborder au premier chef les dimensions politiques, sociales et historiques de transformations institutionnelles ; possiblement d’en observer les dimensions de mécanique institutionnelle, juridique ou de technique administrative. Les perspectives sociales et historiques permettent ainsi d’interroger les temporalités et les expressions des changements relatifs aux « formes que prend le pouvoir politique dans une société » (J. Lagroye), ainsi que les évolutions de ses modes de légitimation ou encore des qualités de ceux qui exercent le pouvoir public, jusqu’à interroger les régimes d’historicité.

Les changements de régime peuvent également s’observer en dehors de toute rupture institutionnelle par des transformations majeures de l’ordre juridique interne (changements de régimes de propriété, de statut de catégories de population), s’analyser comme des processus de moyenne durée et être observés par leurs effets. Le sujet se prête à des échelles d’observations variables, aussi bien par les territoires que par les groupes concernés. Il n’implique pas de penser dans les termes du paradigme rupture/continuité qu’il suggère de dépasser.

Le thème offre aussi une réflexivité utile dans une période où les fragilités des démocraties libérales mènent à remettre la question des changements de régimes politiques sur les agendas de recherche. Le séminaire permettra de discuter des outils conceptuels et analytiques propices pour qualifier, comprendre et confronter les uns aux autres les cas étudiés dans la région d’Europe médiane, en dialogue avec ceux d’autres espaces.

Une attention particulière sera portée aux sources, archives et terrains utilisés pour le travail de recherche. Continuer la lecture de Séminaire de master et de recherche : “Histoire, politique et culture en Europe médiane” 2023-2024

Doctoriales de l’Europe médiane, de l’espace russe et (post-)soviétique 

organisée à l‘Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco)

le 16 novembre au Salon Borel Maison de la recherche, 2 Rue de Lille, 75007 Paris
et
le 17 novembre au Pôle des langues et civilisations, 65 Rue des Grands Moulins, 75013 Paris

Vous trouverez le programme détaillé de la journée ainsi que les informations pratiques sur ce lien : Doctoriales.

AAP “Du grand tour à l’Orient-Express : curiosité, exploration, sociabilité” / CFP “From the Grand Tour to Orient-Express: Curiosity, Exploration, Sociability”

Date limite pour la soumission de propositions : 30 septembre 2023

Le colloque se déroulera les 25 et 26 mars 2024 à l’Inalco, Paris, et est organisé par
Madalina Vârtejanu-Joubert (PLIDAM/Inalco)
Alexandra Kolakovic (Institut d’Etudes Politiques, Belgrade)
Nicolas Pitsos (CREE/Inalco, BULAC)

Comment le voyage fabrique-t-il l’Orient ?

L’Orient et son imaginaire inspirèrent, tout au long du XIXe siècle, artistes, peintres et écrivains, ils interpellèrent les théoriciens politiques, les diplomates et leurs gouvernements respectifs. La construction de l’Orient fut à la fois un champ de la connaissance, délimitant un domaine du savoir scientifique, et le lieu de tous les fantasmes. (…)

Au cours de ce colloque, nous nous proposons d’étudier la manière dont les voyageurs sillonnant les Balkans et la Méditerranée orientale, entre le Grand Tour en Orient et l’épopée de l’Orient-Express, ont pu appréhender ces pays, leurs habitants et leurs passés. Nous nous donnons pour but d’explorer les représentations sociales des voyageurs, mais aussi celles des populations visitées. Sans se limiter à reproduire les schémas classiques de compréhension de ces discours, redevables à Edward Saïd, il s’agira d’historiciser, de contextualiser et de décliner ces perceptions ambivalentes en fonction des considérations géopolitiques, des orientations idéologiques, mais aussi des affinités personnelles de ceux qui ont produit ces discours. En parallèle, nous aimerions étudier ces lieux de sociabilité que sont les navires ou et des trains, à l’instar de l’Orient-Express et de son successeur, le Simplon-Orient-Express, ainsi que son prolongement asiatique conduisant en Iraq et en Égypte, le Taurus-Express.

Pour l’argumentaire détaillé, plus de détails sur le colloque, et pour les modalités de soumission des propositions, voir ici.

 

Éditer en exil en temps de régimes autoritaires en Europe médiane (1918-1989)

 

Jeudi 1 juin 09h30 – 18h et Mardi 2 juin 10h – 16h

Inalco, Maison de la Recherche, Auditorium Dumézil (2, rue de Lille, Paris 7ème). Le Centre de Recherches Europes-Eurasie-CREE (Inalco) avec le soutien du Conseil scientifique de l’Inalco, du Réseau Transfopress (CHCSC / Université Paris-Saclay) et du Centre tchèque ont le plaisir de vous convier à la colloque Éditer en exil en temps de régimes autoritaires en Europe médiane (1918-1989).

Conception et coordination : Catherine Servant (CREE / Inalco) et Nicolas Pitsos (BULAC, CREE / Inalco)

De la fin de la Grande Guerre à la fin de la Guerre Froide, des régimes autoritaires ont accédé au pouvoir dans une série de pays à travers le monde, en particulier en Europe médiane. Au-delà des spécificités idéologiques associées à ces séquences politiques, ces régimes ont en commun une abolition du fonctionnement démocratique et libéral de la société, occasionnant la formation de groupes de réfractaires et dissidents dont certains ont pris le chemin de l’exil, notamment vers la France, afin d’échapper aux persécutions et de pouvoir s’exprimer plus librement. Des pays d’Europe médiane ont également pu devenir des lieux d’accueil pour des dissidents essayant de fuir certains régimes dictatoriaux.

Parmi les activités développées par ces résistants en exil, l’édition occupe une place décisive. De Paris à New-York, de Berlin à Rome, de Prague à Bucarest, ce phénomène éditorial constitue un objet d’étude en soi, ainsi qu’un observatoire privilégié pour mieux cerner les différentes dissidences s’exprimant à travers lui. Il s’agit en outre d’appréhender l’Europe médiane à la fois comme lieu de départ de dissidents s’exilant ailleurs dans le monde et lieu d’accueil pour certaines éditions d’exil. Si les orientations idéologiques des éditeurs varient en fonction des situations politiques en vigueur dans leurs pays de départ, les pratiques linguistiques connaissent elles aussi des variations importantes. Une place certaine est occupée au sein de ce corpus par l’édition allophone, autrement dit, les publications dans des langues autres que celles établies / reconnues comme officielles et / ou minoritaires dans l’espace où elles voient le jour.

Comité scientifique : Piotr Biłos (CREE / Inalco), Étienne Boisserie (CREE / Inalco), Diana Cooper-Richet (CHCSC / Université Paris-Saclay), Iryna Dmytrychyn (CREE / Inalco), Benjamin Guichard (Bulac), Jiří Hnilica (Centre tchèque), Aleksandra Kolaković (Institut d’Études politiques, Belgrade), Anne Madelain (CREE / Inalco), Antoine Marès (Paris 1 Panthéon-Sorbonne/UMR SIRICE), Françoise Mayer (Université Paul Valéry, Montpellier), Nicolas Pitsos (Bulac / CREE), Catherine Servant (CREE / Inalco), Marie Vrinat-Nikolov (CREE / Inalco). Continuer la lecture de Éditer en exil en temps de régimes autoritaires en Europe médiane (1918-1989)