Archives par mot-clé : Guerre froide

 Clio. Femmes, Genre, Histoire, n° 57, 2023/1  : Le genre, un enjeu central de la guerre froide

Ioana CîrstoceaFrançoise Thébaud

 Clio. Femmes, Genre, Histoire 2023/1 (n° 57), pages 7 à 22

1Confrontation entre les États-Unis et l’URSS, la guerre froide a donné lieu à un système d’alliances internationales appuyé sur les ambitions hégémoniques des deux puissances. Opposant capitalisme et socialisme – deux modèles politiques, économiques et sociaux à prétention universelle et fondés sur les valeurs, connotées différemment, de la modernité et du progrès technologique et social –, elle a duré plus de quarante ans et s’est entremêlée aux processus de décolonisation, de construction européenne et de mondialisation. « Global et multiforme », le conflit s’est traduit par une culture spécifique marquée par des représentations stigmatisant l’adversaire et imprégnées par l’angoisse du désastre nucléaire [1][1]Dullin & Jeannesson 2017..

2Dominées dans un premier temps par des approches en termes de relations internationales, les recherches sur la guerre froide se sont largement renouvelées depuis les années 1990 et ont profité de l’ouverture et de la déclassification de nombreux fonds d’archives, notamment ceux produits par les institutions des États socialistes, d’une part, et ceux des services secrets de gouvernements occidentaux, d’autre part [2][2]Pour des exemples : Ghodsee dans ce dossier ; Sethna & Hewitt…. Une littérature foisonnante traite des dimensions culturelles et des lieux de « théâtralisation » [3][3]Kott 2021. du conflit, de son enchevêtrement avec les mouvements décoloniaux et révolutionnaires, des circulations par-delà les « blocs » [4][4]Faure & Del Pero 2020 pour un riche bilan de la littérature ;….

SOMMAIRE  :

Éditorial

Page 7 à 22

Dossier

Page 23 à 45
Page 47 à 73
Page 75 à 94
Page 95 à 112
Page 113 à 131
Page 133 à 160

-> Voir suite du sommaire et le numéro de revue sur le portail Cairn 

Conference- Mediterranean Cold War: A Connected History Approach

Hybrid conference, Athènes, 05/10/2023

Conference Room – École française d’Athènes, Didotou 6 | Inscription webinar

Scientific Coordination: Agustín Cosovschi, Kostis Karpozilos, Eugénia Palieraki, Vanni Pettinà & Gilles de Rapper

PROGRAMME :

10:00 – 10:15 | Welcome, Introduction
Eugénia Palieraki University of Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Mondes Américains

10:15 – 11:00 | Opening Lecture
Elidor Mëhilli Hunter College, CUNY
The Many Lives of the Cold War

11:00 – 11:15 | Q & A

11:15 – 13:15 | Panel 1: The Balkans and the Global Cold War. Spaces, Actors and Archives of an Entangled History

11:15 – 11:45 | Constantin Katsakioris American University of Iraq-Baghdad
Algeria and the Eastern bloc: Education and Development, Worldviews and Cooperation from the Algerian Revolution to the End of the Cold War

11:45 – 12:15 | Theodora Dragostinova Ohio State University
Cold War (Im)mobilities: The Life and Afterlife of a Family Archive

12:15 – 12:45 | Stella Krepp Bern University
The Cold War in the “Semi-Periphery”: Latin America, Yugoslavia, and the Search for a Third
Way, 1949-1964

12:45 – 13:15 | Q & A

13:15 – 14:30 | Lunch break

14:30 – 16:00 | Panel 2: Between Autonomy, Periphery and the Center: Balkans in the Cold War

14:30 – 15:00 | Benedetto Zaccaria University of Padova
Western Europe and Yugoslavia in the Cold War. Economic Diplomacy, Non-Alignment, SelfManagement

15:00 – 15:30 | Paschalis Pechlivanis Utrecht University
A Cold War Microcosm: The Balkans from the Greek civil War to the Execution of the Ceaușescus (1945-1989)

15:30 – 16:00 | Q & A

16:00 – 16:30 | Coffee break

16:30 – 18:30 | Final Roundtable
Eugénia Palieraki University of Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Mondes Américains Kostis Karpozilos ASKI Vanni Pettinà University Ca’ Foscari Agustín Cosovschi EFA & Gilles de Rapper EFA

18:30 | Conclusion of the conference

Clio. Femmes, Genre, Histoire

Dossier thématique « Le genre de la Guerre froide » No. 57 Parution prévue au printemps 2023

Date limite : le 15 mai 2021

Coordination: Ioana Cîrstocea (CNRS, CESSP, Paris) et Françoise Thébaud (Université d’Avignon, Clio)

Depuis quelques années, la recherche sur le genre s’est enrichie d’un chapitre nouveau et encore incomplet, à savoir la Guerre froide, entendue non seulement comme une période historique (1947-1989/1991) mais surtout comme une situation géopolitique particulière, définie par la confrontation bipolaire «Est-Ouest» – entre capitalisme et socialisme en tant que systèmes politiques et modes d’organisation sociale.

Proposé par une sociologue (Ioana Cîrstocea) et par une historienne (Françoise Thébaud), ce dossier thématique sur le genre de la Guerre froide se propose d’explorer, sur la base de recherches originales, plusieurs axes de réflexion travaillés surtout dans la littérature anglophone.

Continuer la lecture de Clio. Femmes, Genre, Histoire

Nadège ragaru, « Et les Juifs bulgares furent sauvés… », Une histoire des savoirs sur la Shoah en Bulgarie, Paris, Les Presses de Sciences Po, 2020, (382 P. 29€)

Exception en Europe, un État allié du Reich a refusé de déporter sa communauté juive. Cette image de la Bulgarie pendant la seconde guerre mondiale a prévalu jusque récemment, quitte à omettre que, dans les territoires de la Yougoslavie et de la Grèce occupés par ce pays entre 1941 et 1944, la quasi-totalité des Juifs ont été raflés, convoyés vers la Pologne et exterminés.

Au terme d’une vaste enquête documentaire et archivistique, Nadège Ragaru reconstitue l’origine de ce qui a longtemps été tenu pour un socle de faits vrais parce que largement crus. Elle explique pourquoi une seule facette d’un passé complexe et contradictoire a fait l’objet d’une transmission prioritaire ; comment les déportations, sans être oblitérées, sont devenues secondaires dans les discours publics, les musées, les livres d’histoire et les arts ; comment la mise en écriture des persécutions contre les Juifs en Bulgarie s’est retrouvée l’otage de la guerre froide puis des luttes politiques et mémorielles de l’après-communisme dans les Balkans et le reste du monde.

Profondément originale dans sa conception comme dans son écriture, cette enquête historique est une réflexion exemplaire sur les silences du passé.