Archives par mot-clé : Géographie

Table ronde : Secrets des montagnes grecques : Pour une géographie sensible

Mardi 21 mai 2024, 19:00

Auditorium Theo Angelopoulos – Institut français de Grèce– Sina 31

Traduction simultanée

Entrée libre

Attestations de présence : elles sont délivrées à la sortie de la conférence exclusivement aux personnes présentes dans l’auditorium.

* L’événement est organisé en partenariat avec la maison d’édition Anavasi et sera retransmis en direct sur les réseaux sociaux de l’Institut français et sur son site internet www.ifg.gr.

La géographie, en tant que science, explore les relations qui se tissent entre l’environnement et l’homme. Les concepts tels quels l’espace, le lieu, le temps, l’expérience et le sens sont dominants. Tels sont par ailleurs les mots-clés de l’ouvrage du géographe Sylvain Guyot, qui présente de manière sensible et poétique treize massifs montagneux grecs qu’il a explorés avec sa famille entre 1991 et 2022.

Géographie, cartographie, histoire, mythologie, randonnées à expérimenter, et portraits d’habitant-e-s des montagnes grecques sont au programme de ces itinérances estivales, mais aussi hivernales, dans les hautes terres de Grèce.!  Un pays balkanique composé à 80% de montagnes, avec de très nombreuses cimes s’élevant entre 2400 et 2900m d’altitude !

Du Mont Olympe, des imposantes montagnes du Pinde jusqu’aux montagnes de Crète centrale et occidentale, en passant par les sommets méconnus du nord du Péloponnèse, du Pélion ou de Naxos, cet Atlas Poétique est le premier ouvrage du genre en langue française sur les montagnes grecques.

Cette soirée spéciale sur les montagnes grecques débutera à 19h00 par une présentation à quatre voix de l’Atlas Poétique des Montagnes grecques. Y prendront part :

– L’auteur, Sylvain Guyot : géographe à l’Université Bordeaux Montaigne/CNRS, membre junior de l’Institut Universitaire de France (2017-2022), et artiste-cartographe. Philhellène, il parcourt sans relâche la Grèce depuis son adolescence, de découvertes amicales puis familiales à des missions de terrain (montagnes du Pinde) et résidences artistiques (île de Tinos).

Camilo Nollas: Il a étudié la photographie à Athènes, Liège, Lyon et New York. Depuis 1996, il travaille à Athènes et enseigne la photographie. Ses photographies font partie de collections publiques et privées en Grèce et à l’étranger. Il a organisé des concours photographiques, des expositions et publié des articles dans la presse écrite et électronique. Depuis 2015, il organise le festival Vovousa, le seul festival artistique de montagne en Grèce.

Christos Chalkias: Professeur de géographie appliquée et de systèmes d’information géographique au département de géographie de l’université Harokopio. Il est vice-recteur pour la recherche, le développement et l’apprentissage tout au long de la vie dans cette même université et a été président du département de géographie (2013-2015). Ses principaux domaines de recherche sont la géoinformatique appliquée, les systèmes d’information géographique, la cartographie historique/numérique et la modélisation des processus naturels à l’aide de la géoinformatique.

Pinelopi Matsouka : Fin 1997, elle a fondé la maison d’édition Anavasi, dont l’objectif principal est de publier des cartes et des guides de randonnée. Elle a parcouru – et escaladé – la plupart des montagnes grecques, les Alpes et l’Asie centrale (Pamir, Tibet, Népal) et elle parcourt elle-même la plupart des sentiers décrits dans les cartes d’Anavasi. Sa grande passion est la photographie de la nature et des paysages. Ces dernières années, elle s’est engagée systématiquement dans la photographie aérienne et a publié 10 albums de photos aériennes dans la série « as the seagull flies ».  Elle est émue par la beauté et le caractère artisanal des paysages grecs.

Modération par Ivi Adamakopoulou, responsable des éditions Anavasi, cartographe ayant effectué des études de géographie et de littérature à Sorbonne. Elle est impliquée à la fois dans les publications d’Anavasi et dans divers projets de recherche et séminaires.

 Suivez l’IFG:

Facebook | Instagram | YouTube | Twitter | LinkedIn | Spotify  | Deezer

Sylvain Guyot, Atlas Poétique des Montagnes Grecques, Anavasi (270.p, 32,50€)

L’Atlas poétique des montagnes grecques présente de manière sensible et poétique les découvertes successives de 13 massifs montagneux grecs, réalisées par Sylvain Guyot et sa famille entre 1991 et 2022. Béatrice sa femme, Héloïse et Joaquim leurs deux enfants ont chacun laissé une trace originale dans cet Atlas. Géographie, cartographie, histoire, mythologie, randonnées à expérimenter, et portraits d’habitant-e-s des montagnes grecques sont au programme de ces itinérances estivales, mais aussi hivernales, dans les hautes terres de Grèce. Un pays balkanique composé à 80% de montagnes, avec de très nombreuses cimes s’élevant entre 2400 et 2900m d’altitude ! Du Mont Olympe, des imposantes montagnes du Pinde jusqu’aux montagnes de Crète centrale et occidentale, en passant par les sommets méconnus du nord du Péloponnèse, du Pélion ou de Naxos, cet Atlas Poétique est le premier ouvrage du genre en langue française sur les montagnes grecques.

-> Lien pour accéder aux visuels

L’auteur :

Sylvain Guyot, est géographe à l’Université Bordeaux Montaigne/CNRS, membre junior de l’Institut Universitaire de France (2017-2022), et artiste-cartographe. Philhellène, il parcourt sans relâche la Grèce depuis son adolescence, de découvertes amicales puis familiales à des missions de terrain (montagnes du Pinde) et résidences artistiques (île de Tinos).

Préface d’Isabelle Sacareau, géographe à l’Université Bordeaux Montaigne/CNRS, spécialiste du tourisme et des espaces montagnards.

Postface de Véronique André-Lamat, géographe à l’Université Bordeaux Montaigne/CNRS, spécialiste des aires protégées, et pratiquante de la Grèce depuis la plus tendre enfance.

La publication de cet ouvrage a été rendue possible grâce aux éditions Anavasi, à l’Institut Universitaire de France, l’Université Bordeaux Montaigne, l’UMR Passages CNRS et un financement participatif.

Commandez l’ouvrage :

  • Commandez l’ouvrage :  – Depuis le site de l’éditeur (fortement conseillé pour la Grèce et les
    Balkans), avec possibilité supplémentaire d’acheter les différentes
    cartes détaillées de randonnées des 13 massifs
     prix = 32,5 Euros (frais de port non inclus)

      – Directement auprès de l’auteur par envoi suivi (conseillé pour la
    France), demande de dédicace personnalisée possible, paiement par
    virement ou par chèque. Contact : sguyotatlas@gmail.com

    *** Prix promotionnels pour les adhérents de l’association AFEBALK
    directement auprès de l’auteur : 1 exemplaire => 20 Euros + 10 Euros de frais de port = 30 Euros; 2 exemplaires => 40 Euros + 15 Euros de frais de port = 55 Euros; 3 exemplaires => 55 Euros + 15 Euros de frais de port = 70 Euros.

Présentations publiques :

  • le samedi 25 novembre 2023 @ 19h à Talence (33), salle du Grand Préfabriqué, Allée des Petits Rois. Apéritif et repas grec à la suite

BASEES Annual Conference 2024 / Conférence annuelle BASEES 2024

Please find the Call for Papers for BASEES 2024 Annual Conference, which will take place in the University of Cambridge, 5-7 April 2024The deadline for paper and panel/roundtable proposals is Friday, 29 September 2023.

https://www.baseesconference.org/

The British Association for Slavonic and East European Studies (BASEES) invites proposals for panels and roundtables, and papers for its 2024 annual conference. BASEES 2024 is being held in-person from the 5-7 April at Robinson College, Cambridge, United Kingdom. The conference will also welcome remote attendees.

BASEES welcomes paper, panel and roundtable proposals in the following areas: Politics; History; Sociology and Geography; Film and Media, Languages and Linguistics; Literatures and Cultures; and Economics. We particularly welcome proposals that help to push forward the work to decentralise and decolonise the study of the former ‘communist bloc’ of the Soviet Union, East Central Europe and Asia. The conference especially welcomes participation by postgraduate research students and early career scholars.

Please share this Call for Papers with your colleagues who may be interested in participation.

All the further details may be found on this page.

**

Veuillez trouver l’appel à communications pour la conférence annuelle BASEES 2024, qui aura lieu à l’Université de Cambridge, du 5 au 7 avril 2024. La date limite pour les propositions de communications et de panels/tables rondes est le vendredi 29 septembre 2023.

https://www.baseesconference.org/

L’Association britannique pour les études slaves et est-européennes (BASEES) sollicite des propositions de panels et de tables rondes, ainsi que des articles pour sa conférence annuelle de 2024. BASEES 2024 se tiendra en personne du 5 au 7 avril au Robinson College, Cambridge, Royaume-Uni. La conférence accueillera également des participants à distance.

La BASEES accepte les propositions d’articles, de panels et de tables rondes dans les domaines suivants : Politique ; Histoire ; Sociologie et Géographie ; Film et Média, Langues et Linguistique ; Littératures et Cultures ; et Economie. Nous apprécions particulièrement les propositions qui contribuent à faire avancer le travail de décentralisation et de décolonisation de l’étude de l’ancien “bloc communiste” de l’Union soviétique, de l’Europe centrale de l’Est et de l’Asie. La conférence accueille tout particulièrement les étudiants en recherche de troisième cycle et les chercheurs en début de carrière.

N’hésitez pas à partager cet appel à communications avec vos collègues susceptibles d’être intéressés par une participation.

Tous les détails sont disponibles sur cette page.

SOUTENANCE DE THÈSE DE LUCIE BACON

Titre de la thèse : « La fabrique du parcours migratoire sur la route des Balkans. Co-construction des récits et écritures (carto)graphiques »

Le lundi 12 décembre 2022, à 14h30, dans la Salle des Conférences, à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers.

La soutenance sera suivie d’un pot. Pour une meilleure organisation, merci de faire part de votre présence ici

Pour celles et ceux qui ne pourront pas se déplacer, voici le lien pour y assister à distance si vous le souhaitez : 

Numéro de la réunion (code d’accès) : 2730 612 0096

Mot de passe de la réunion : CMtJNyaj653

Jury :

  • Sébastien Caquard, Professeur des Universités, géographe (Université Concordia)
  • Frédéric Piantoni, Maître de conférences, géographe, Habiter (Université de Reims Champagne-Ardenne)
  • Nelly Robin, Directrice de recherche, géographe, Ceped (IRD-Paris Cité)
  • Cyril Roussel, Chargé de recherche, géographe, Migrinter (CNRS-Université de Poitiers)
  • Lakhdar Sais, Professeur des Universités, HDR, informaticien, Cril (CNRS-Université d’Artois)
  • Pierre Sintès, Maître de conférences, HDR, géographe, Telemme (CNRS-Université d’Aix-Marseille)

Résumé :

Cette thèse de géographie analyse le parcours migratoire sur la route des Balkans, à la lumière de la parole des migrants, par la médiation du récit migratoire. Dans un contexte d’externalisation du contrôle des flux migratoires vers l’Union européenne, je propose de placer l’expérience du déplacement au cœur de l’analyse, afin de répondre à la question suivante : comment les migrants parviennent-ils à parcourir la route des Balkans, un espace où les États, par l’intermédiaire d’outils de contrôle, tentent de les interrompre ? Ainsi cette recherche questionne le déterminisme politique sur lequel se fonde cette externalisation, qui repose sur l’idée sous-jacente que le contrôle façonnerait les choix des migrants, et par voie de conséquence, hypothèquerait l’accomplissement de leurs parcours. À l’inverse, je soutiens la thèse selon laquelle le parcours migratoire relève d’une fabrique : les migrants parviennent à construire la continuité de leur parcours, là où le politique tente d’introduire des ruptures. Ce questionnement est posé dans une période qui constitue un temps fort de l’histoire de la route des Balkans : de septembre 2015 à fin août 2016, au moment de ladite « crise migratoire », lorsque l’intensité des flux migratoires est sans précédent dans la région (près de 900 000 migrants enregistrés selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés) et lorsque les États des Balkans instaurent un dispositif politique inédit dans la région, le « corridor ». En accordant une place centrale à la parole des migrants, cette recherche contribue à la compréhension du parcours migratoire et à l’enrichissement de sa conceptualisation. Elle participe aussi aux réflexions éthiques développées autour de l’approche biographique. Enfin, elle place au centre de l’écriture scientifique une diversité de (carto)graphies. En cela, elle réaffirme la portée heuristique de ces outils qui constituent les points de départ et d’aboutissement du travail du géographe.