Archives par mot-clé : genre

Les musulmans : une histoire de l’Europe, XVIe-XXIe siècle

Séminaire organisé par David Do Paço (Sciences Po, CHSP)

Du 25 octobre 2019 au 27 mars 2020 

Séminaire mensuel (le jeudi ou le vendredi à partir de 14h00)
Centre d’histoire de Sciences Po
56 rue Jacob, Paris 6e
Salle du Traité, 1er étage

Télécharger le programme

Le séminaire d’histoire de l’Europe du CHSP est cette année dédié à l’étude des musulmans dans les sociétés européennes aux époques moderne et contemporaine. Il s’adresse aux chercheurs confirmés, aux jeunes chercheurs et aux étudiants en master e histoire et en sciences sociales. Il propose une histoire socio-économique, politique et culturelle des musulmans dans leur diversité sociale, culturelle, religieuse, générationnelle et de genre afin de
mieux cerner l’évolution des sociétés européennes dont ils sont des acteurs à part entière. Il rend ainsi compte d’un renouvellement historiographique majeur et du déplacement des problématiques d’une histoire intellectuelle et religieuse de l’islam à celle des musulmans dans les sociétés majoritairement chrétiennes ou sécularisées d’Europe. Assumant une démarche comparative et en choisissant de travailler sur le temps long, le séminaire discute et met en cause une histoire presque exclusivement liée aux passés impériaux et coloniaux des puissances européennes, ainsi qu’une mémoire de l’Europe choisie, construite et entretenue comme exclusivement judéo-chrétienne. Il propose également de réfléchir à la pertinence des aires régionales telles qu’elles sont perçues dans le monde académique et dans les sociétés contemporaines à partir d’une étude des acteurs individuels ou collectifs musulmans, de la variété de leurs cercles d’appartenance, de et des identités qu’ils proposent ou auxquelles ils sont assignés et qu’ils subissent ou dont ils jouent, des politiques publiques qui les discriminent, protègent ou ignorent. Ce séminaire entreprend encore une réflexion critique sur les limites d’une histoire prenant une com-
munauté pour objet grâce une approche thématique qui inscrit les musulmans dans une histoire plus large des institutions politiques, des migrations, du travail, du genre, des villes ou des mémoires d’une Europe jamais circonscrite à ses composantes occidentales. Interdisciplinaire, ce séminaire a pour ambition de faire dialoguer les historiens de l’Europe moderne et contemporaine entre eux et avec la diversité des chercheurs en sciences sociales. Il s’organise en cinq ateliers thématiques auxquels s’ajoute une journée d’étude conclusive qui sera consacrée aux mémoires musulmanes de l’Europe.
Programme provisoire élaborée avec l’aide de Juliette Galonnier, Fabio Giomi et Antoine Perrier.

Séminaire d’itinéraires et de débats en études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques

Marc Aymes, directeur de recherche au CNRS (CETOBaC), Agustín Cosovschi, postdoctorant (Hors EHESS), Fabio Giomi, chargé de recherche au CNRS ( CETOBaC ), Ariane Zevaco, docteure de l’EHESS (Hors EHESS)

Les Mercredi de 10 h à 13 h au Campus Condorcet, Cours des Humanités 93300 Aubervilliers), du 6 novembre 2019 au 17 juin 2020. Cf. calendrier des séances et salles ci-dessous

L’objectif : se familiariser avec les différents répertoires disciplinaires (anthropologie et ethnologie, études littéraires, géographie, histoire, philosophie, linguistique, musicologie, science politique, sociologie) ainsi qu’avec les principaux outils mis en œuvre dans ce que nous convenons d’appeler les « études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques ». Le séminaire vise ainsi à s’interroger sur les articulations entre la topique des études aréales et les dispositifs optiques des sciences humaines et sociales.

La démarche : suivre des itinéraires et prendre part à des débats, qu’ils soient propres à une « aire » ou transversaux à elle ; recenser les objets, catégories, espaces et temps auxquels nos terrains d’étude sont indexés ; et ce faisant, s’efforcer aussi de combiner des savoirs situés à des opérateurs de généralisation. Car ni la fréquentation d’une collectivité linguistique ou d’un corpus documentaire, ni la délimitation d’un groupe ethnique ou d’une cité nationale ne doivent circonscrire notre champ d’expérience scientifique.

En pratique : des textes préparatoires permettent, à chaque séance, d’étudier itinéraires et débats en situation. L’accent sur les débats permet de marquer le caractère dissensuel des pratiques et des savoirs des sciences sociales à un moment donné. L’accent sur les itinéraires donne à voir que ce dissensus peut aussi se retrouver au fil d’un parcours de recherche.

Continuer la lecture de Séminaire d’itinéraires et de débats en études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques

L’Europe du Sud-Est au prisme spatial. Chantiers de recherche

Nathalie Clayer, directrice d’études de l’EHESS, directrice de recherche au CNRS ( CETOBaC ), Fabio Giomi, chargé de recherche au CNRS (CETOBaC )

Les 4e jeudi du mois de 15 h à 19 h à l’EHESS salle 10, 105 bd Raspail 75006 Paris, du 28 novembre 2019 au 28 mai 2020

Le séminaire aura pour but de présenter et de discuter des recherches en cours sur le Sud-Est européen (Turquie comprise) entre le XIXe et le XXIe siècle, c’est-à-dire de l’époque tardo-impériale au post-communisme. Dans une approche pluridisciplinaire, il s’agira d’aborder des objets variés (mouvements sociaux, fait religieux, développements économiques, relations de genre, etc.) en insistant sur leurs dimensions spatiales. On se concentrera donc sur l’imbrication des lieux et des rapports sociaux qui leur sont associés, c’est-à-dire sur les modalités à travers lesquelles les interactions sociales sont spatialisées. Le programme sera défini en fonction des intérêts scientifiques des participants qui prendront une part active dans l’organisation et l’animation des séances. Celles-ci pourront avoir différents formats : atelier de lecture, présentation des travaux en cours, intervention de collègues extérieurs, etc.

pour plus d’informations : https://enseignements-2019.ehess.fr/2019/ue/2126/

Fabio GIOMI, Ece ZERMAN (dir.), avec Rebecca ROGERS « Genre et espace (post-)ottoman » in Clio. Femmes, Genre, Histoire, n°48, Belin, 2019 (328p., 21 €)

Ce numéro de Clio. FGH se propose de revisiter l’histoire de la transition entre Empire et État-nation en interrogeant la relation multiforme et complexe qui lie changements de régime politique et changements de régime de genre. L’espace analysé est celui qui recouvre une partie de l’Empire ottoman et des États qui lui ont succédé, plus précisément les Balkans et l’Asie Mineure. Cet espace, partagé à l’heure actuelle en une dizaine d’États, constitue un véritable laboratoire pour les sciences sociales. Il embrasse des paysages socio-politiques extraordinairement différents et présente une grande variété linguistique. Trois religions principales, l’islam, le christianisme et le judaïsme – elles-mêmes diversement pratiquées – y coexistent et, suivant les contextes, ont réuni la majorité des fidèles ou formé des minorités confessionnelles.

Sur la longue durée pourtant, sans remonter à l’histoire romaine et byzantine, ces régions ont en effet été intégrées du xive au xxe siècle selon les différents territoires dans une structure politique commune, l’Empire ottoman. Au cours des dernières décennies, un nombre croissant de recherches se sont intéressées aux formes et aux temporalités de l’intégration de ces régions dans cette structure impériale, ainsi que dans l’histoire globale des empires. Une grande attention a aussi été portée à l’héritage de cette histoire partagée suite à la dissolution de l’Empire ottoman. Ainsi une vague d’études souvent labélisées « post-ottomanes » (post-ottoman en anglais, postosmanischen en allemand) s’est épanouie dans différents contextes universitaires afin d’étudier la transition de l’Empire aux États-nations dans toutes ses dimensions et en tenant compte des spécificités locales. Inspirés par ces approches, nous nous sommes lancés dans le projet de revisiter l’histoire du passage de l’Empire ottoman aux États balkaniques et turc en intégrant la perspective de genre.

Séminaire de l’Idemec

Programme 2018/2019

Le séminaire a lieu le vendredi de 14h à 16h en salle Georges Duby de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH)

5, rue du Château de l’Horloge, Aix-en-Provence

28 septembre. Séance de rentrée.

5 octobre. Méditerranée, 1. Christian Bromberger (Idemec). Comment penser la Méditerranée ?

12 octobre. Francesco Piraino (Idemec). Le soufisme méditerranéen dans la sphère publique : entre diplomatie et realpolitik.

19 octobre. Méditerranée, 2. Paul Sant Cassia (Université de Malte). Some reflections on the anthropology of the Mediterranean: The issue of intermarriage, syncretism and crypto-religion

9 novembre. Méditerranée, 3. Maurice Aymard (EHESS). La Méditerranée, un laboratoire vivant des sciences sociales.

***

16 novembre. Ethnomusicologie, 1. Olivier Tourny (Idemec). Hétérographies du fait musical.

23 novembre. Ethnomusicologie, 2. Georges Paczynski (Musicien, batteur de Jazz, Docteur ès Lettres). De l’art du geste à l’art du son.

30 novembre. Ethnomusicologie, 3. a) Blanche Lacoste (doctorante Idemec). Dieu et les voix/voies de la migration féminine à Rome. b) Matteo Cialone (doctorant Idemec). Faire parler le passé immatériel : la question de l’archive musicale.

7 décembre. Ethnomusicologie, reprise.

***

14 décembre. Géraldine Mossière (Université de Montréal, professeur invité Idemec). Les récits de conversion : hétérographie et politisation du discours.

21 décembre. Stéphane Breton (EHESS, LAS). Voir et être vu.

11 janvier. Sara Kuehn (Idemec). Picturing gender construction and performativity in Sufi contexts.

***

18 janvier. Image et écriture, 1. Gwenola Graff (IRD, Paloc). Dynamiques de création de l’écriture et pratiques iconiques dans l’Égypte pré-pharaonique.

25 janvier. Image et écriture, 2. Zeynep Devrim Gürsel (Université de Bâle). Portraits of Unbelonging.

1er février. Image et écriture, 3. Florence Weber (ENS) et Jean-Robert Dantou (Agence Vu). Pour une alliance entre photographie et sciences sociales : retour sur trois expériences de recherche.

8 février. Image et écriture, reprise.

***

1er mars. Hétérographie filmique, 1. Manoël Pénicaud (Idemec). Entre autres. Mises en abyme d’écriture autour d’un film documentaire.

8 mars. Hétérographie filmique, 2. Boris Petric (CNE). Château Pékin : décrire par le film une coprésence sociale inédite.

15 mars. Hétérographie filmique, 3. Christian Lallier (IIAC). [Titre à venir.]

22 mars. Hétérographie filmique, reprise.

***

5 avril. Genre et parenté 1. Valérie Feschet (Idemec). Jardins secrets et secrets de famille : la mère.

26 avril. Genre et parenté 2. Laurence Hérault (Idemec). La transidentité entre vocation et influences.

3 mai. Genre et parenté 3. Irène Théry (CNE). [Titre à venir.]

10 mai. Genre et parenté, reprise. Animée par le groupe de recherche EnCoRe (Engendre­ment, Corps et Relation).

***

17 mai. Violences politiques identitaires, 1. Hamit Bozarslan (EHESS, CETOBaC). Moyen-Orient 1979-2019 : Une guerre de quarante ans ?

24 mai. Violences politiques identitaires, 2. Lynda Dematteo (CNRS, IIAC). [Titre à venir.]

7 juin. Violences politiques identitaires, 3. Didier Bigo (CERI Sciences Po). Titre à venir.]

14 juin. Violences politiques identitaires, reprise.

***

21 juin. Emmanuel Désveaux (EHESS). Peau d’Âne et le chalet suisse : la transformationalité lévi-straussienne comme facteur de la genèse culturelle européenne.

***

28 juin. Conclusion.