Archives par mot-clé : Europe

Engagements citoyens et solidarités transnationales en Europe au tournant des années 1990 : de la Pologne à la Bosnie

Le Centre de recherche Europes-Eurasie (INALCO) et Memory Lab (Sarajevo), en partenariat avec  Osservatorio Balcani e Caucaso Transeuropa (Trento) ont l’honneur de vous inviter à la Journée d’étude internationale  :
Engagements citoyens et solidarités transnationales en Europe au tournant des années 1990 : de la Pologne à la Bosnie

Jeudi 1er juillet  2021 – 9h00- 19h30

Maison de la Recherche, INALCO, 2 rue de Lille, 75007 PARIS

Langues de travail : anglais et français
 
inscription obligatoire pour y assister sur place (nombre de places limité) : ICI
Lien pour suivre en visioconférence  – ID de la réunion zoom :  998 2822 6498
Merci de vous annoncer par mail à anne.madelain@inalco.fr ou moll.nicolas@gmail.com
Plus d’informations ICI

Continuer la lecture de Engagements citoyens et solidarités transnationales en Europe au tournant des années 1990 : de la Pologne à la Bosnie

Conference Modern Revolutions and the Idea of Europe

Date limite pour l’envoi des propositions : 15 mars 2021

La conférence se tiendra entre les 9-12 septembre 2021 à Athènes

Revolutions and rebellions have been a constant feature of the history of the modern age. Examples abound from the ‘Glorious’ and the ‘Industrial’ to the French and the American Revolutions; from the Haitian to the Greek Revolution and the Revolutions of 1848; from the Russian Revolution to the Mexican, the Chinese and the Iranian Revolution; from the anti-colonial uprisings of the twentieth century to the “velvet”, “rose” and “orange” revolutions of the twenty-first century. As moments of rupture and radical change, revolutions accelerate historical time, challenge existing hierarchies and mark the advent of new social, political and cultural formations and constellations; they unite and divide. Revolutions also constitute critical processes for the reconfiguration of conceptions of Europe. Ideas about Europe can be discovered at the intersection of political discourses, structures of power, geopolitical perspectives and identity projects. The history of modern revolutions offers a prime opportunity to re-examine and re-think European historical realities and recover the making of ideas about Europe in the modern age; revolutions have been central to discussions about Europe’s pasts and futures, and have shaped the continent’s political and cultural heritage.
 
The conference focuses on modern revolutions as social, political, cultural and intellectual events, and as transformative processes. It turns a critical eye on the conceptualization of the term “revolution”. It investigates the evolving ideas, perceptions and images about Europe in the context of revolutionary politics. It explores how modern revolutions have affected discourses about Europe.
 

Continuer la lecture de Conference Modern Revolutions and the Idea of Europe

West meets East: mobility of people, exchange of knowledge. Female migration in Europe from the sixteenth to the twenty-first century (Cost Action « Women on the Move »)

Call for papers for an edited volume : West meets East: mobility of people, exchange of knowledge. Female migration in Europe (sixteenth to the twenty-first century)
Deadline : 15th February 2021
Mobility calls for a continuous interaction between individuals, but also between individuals and institutions enforcing a cultural exchange and a societal transformation. The aims of this book are two: 1) to study female migration from Western Europe to Eastern Europe and vice-versa in the long run, from the sixteenth to the twentieth century; 2) to follow the alterations that took place in both spaces through the lens of the influence that the newcomers brought to the local structures.

 

Gender, ethnicity and class are the factors that shape women’s identities and their integration as individuals in the new socio-economic context. Cultural representations preceded and came along with women in their mobility attracting an initial confrontation between the ‘other’ and the local ‘us’. However, this process also made room for a proactive approach from both sides.

The goal of the book is to highlight the important exchanges of people and knowledge within these two European areas in an historical perspective.

Continuer la lecture de West meets East: mobility of people, exchange of knowledge. Female migration in Europe from the sixteenth to the twenty-first century (Cost Action « Women on the Move »)

Gheorghe CLIVETI, LA RÉVOLUTION DE 1821 ET LA RESTAURATION DES RÈGNES AUTOCHTONES DANS LES PRINCIPAUTÉS ROUMAINES – une « pierre de touche » pour la diplomatie européenne dans la question d’Orient, Istambul, THE ISIS press, 2020 (187 p., 20 $)

Préface-Argument 

I. L’ORDRE EUROPÉEN DE 1815 : LA CAUSE ROUMAINE DANS LE « DÉDALE ORIENTAL » Des notes historiographiques. La relevance du Concert des Grandes Puissances européennes et celle de la Sainte-Alliance Les Principautés Roumaines, « un point de la question de l’Orient », en train de devenir un problème européen

II. LA RÉVOLUTION DE 1821 : L’ÉNONCE POLITIQUE DE LA CAUSE ROUMAINE Des notes historiographiques La révolution roumaine, en rapport prudent avec l’Hétairie ou la politique de Russie et avec la demande de reconnaissance par la Porte Ottomane des « anciens droits du Pays » La réaction de Russie, la condamnation et l’exécution du dirigeant de la révolution roumaine L’intervention armée des Ottomans dans le Principautés et la fuite de beaucoup de boyards « à l’étranger »

III. LA RESTAURATION DES RÈGNES AUTOCHTONES DANS LES PRINCIPAUTÉS ROUMAINES, EN 1822 : DES IMPLICATIONS EUROPÉENNES Des notes historiographiques Le contexte européen. L’état des Principautés « Les missions des boyards à la Haute Porte » et la désignation des princes autochtones En guise de conclusion Bibliographie Index

Slovo N° 50/2020, Comment penser l’histoire littéraire du XXIè siècle dans l’espace euro-asiatique

Numéro préparé par  Marie Vrinat-Nikolov

Les treize auteurs réunis dans ce volume invitent leurs lecteurs à revisiter l’historiographie littéraire en Afghanistan et en Iran, en Biélorussie, Bulgarie, Géorgie, Roumanie, Russie, Serbie, Slovénie, Turquie (et Empire ottoman). Ce faisant, ils convoquent l’histoire globale, l’histoire croisée, la sociologie de la littérature, les études post-coloniale et de genre, les transferts culturels et la littérature mondiale.

Les enjeux de cette approche sont pluriels car repenser le divers contre l’unique fait bouger toutes les lignes de l’histoire littéraire : c’est ce qui permet de mettre au jour les oubliés de l’histoire littéraire (les femmes écrivaines ou les œuvres rédigées dans des langues et alphabets qui ne se laissent pas enfermer dans un cadre national) et de faire apparaître les flux transnationaux et multilatéraux entre les aires culturelles, le dialogue entre les littératures qui fait naître de nouvelles formes et de nouveaux genres par la traduction ; c’est aussi ce qui amène à démythifier les « grandes figures tutélaires » , les classiques, les icônes que le canon national muséifie, c’est-à-dire momifie ; c’est enfin ce qui montre clairement que, pour penser les « horloges littéraires du monde » , le grand récit linéaire, positiviste et fondé sur l’unicité totalisante n’est définitivement plus le cadre approprié.

Les musulmans : une histoire de l’Europe, XVIe-XXIe siècle

Séminaire organisé par David Do Paço (Sciences Po, CHSP)

Du 25 octobre 2019 au 27 mars 2020 

Séminaire mensuel (le jeudi ou le vendredi à partir de 14h00)
Centre d’histoire de Sciences Po
56 rue Jacob, Paris 6e
Salle du Traité, 1er étage

Télécharger le programme

Le séminaire d’histoire de l’Europe du CHSP est cette année dédié à l’étude des musulmans dans les sociétés européennes aux époques moderne et contemporaine. Il s’adresse aux chercheurs confirmés, aux jeunes chercheurs et aux étudiants en master e histoire et en sciences sociales. Il propose une histoire socio-économique, politique et culturelle des musulmans dans leur diversité sociale, culturelle, religieuse, générationnelle et de genre afin de
mieux cerner l’évolution des sociétés européennes dont ils sont des acteurs à part entière. Il rend ainsi compte d’un renouvellement historiographique majeur et du déplacement des problématiques d’une histoire intellectuelle et religieuse de l’islam à celle des musulmans dans les sociétés majoritairement chrétiennes ou sécularisées d’Europe. Assumant une démarche comparative et en choisissant de travailler sur le temps long, le séminaire discute et met en cause une histoire presque exclusivement liée aux passés impériaux et coloniaux des puissances européennes, ainsi qu’une mémoire de l’Europe choisie, construite et entretenue comme exclusivement judéo-chrétienne. Il propose également de réfléchir à la pertinence des aires régionales telles qu’elles sont perçues dans le monde académique et dans les sociétés contemporaines à partir d’une étude des acteurs individuels ou collectifs musulmans, de la variété de leurs cercles d’appartenance, de et des identités qu’ils proposent ou auxquelles ils sont assignés et qu’ils subissent ou dont ils jouent, des politiques publiques qui les discriminent, protègent ou ignorent. Ce séminaire entreprend encore une réflexion critique sur les limites d’une histoire prenant une com-
munauté pour objet grâce une approche thématique qui inscrit les musulmans dans une histoire plus large des institutions politiques, des migrations, du travail, du genre, des villes ou des mémoires d’une Europe jamais circonscrite à ses composantes occidentales. Interdisciplinaire, ce séminaire a pour ambition de faire dialoguer les historiens de l’Europe moderne et contemporaine entre eux et avec la diversité des chercheurs en sciences sociales. Il s’organise en cinq ateliers thématiques auxquels s’ajoute une journée d’étude conclusive qui sera consacrée aux mémoires musulmanes de l’Europe.
Programme provisoire élaborée avec l’aide de Juliette Galonnier, Fabio Giomi et Antoine Perrier.