Archives par mot-clé : étude comparée

Olivier Delouis, Maria Mossakowska-Gaubert (Dir.), La vie quotidienne des moines en Orient et en Occident (IVe-Xe siècle) Volume II, Questions transversales, Institut français d’archéologie orientale, École française d’Athènes, 2019 (492 P. , 78€)

Le programme collectif sur la Vie quotidienne des moines en Orient et en Occident (IVe-Xe siècle) trouve avec le présent ouvrage son achèvement. Un premier volume avait exposé, par régions géographiques, la variété des sources permettant d’étudier le quotidien des moines des premiers siècles. Dans un second colloque tenu à Paris en 2011, une perspective comparatiste fut appliquée à six thèmes transversaux : le paysage monastique, le corps du moine, la prière, les sociologies monastiques, l’économie productive, la fixation et la diffusion de la norme. Vingt-deux articles interrogent ici ces réalités communes aux moines égyptiens, nubiens, syro-palestiniens, byzantins, nord-africains, wisigothiques, italiens, francs et germaniques, anglo-saxons ou irlandais.
Si la démarche a su varier les angles d’approche, l’ambition d’embrasser toutes les formes de la vie monastique a été maintenue. Elle a permis de saisir le monachisme comme un phénomène non pas unique, mais façonné au contact d’environnements différents. Aussi le quotidien des moines, aux traits souvent répétitifs et peu saillants, illustre-t-il, comme en miroir, l’histoire des sociétés où ils se sont inscrits dans le temps.

Continuer la lecture de Olivier Delouis, Maria Mossakowska-Gaubert (Dir.), La vie quotidienne des moines en Orient et en Occident (IVe-Xe siècle) Volume II, Questions transversales, Institut français d’archéologie orientale, École française d’Athènes, 2019 (492 P. , 78€)

Magali Boumaza (dir.), Faire Mémoire. Regard croisé sur les mobilisations mémorielles (France, Allemagne, Ukraine, Turquie, Égypte), L’Harmattan, 2019 (254p., 26€)

Dans une perspective pluridisciplinaire, cet ouvrage réunit des historiens, des sociologues et des politistes qui proposent une lecture croisée de mobilisations mémorielles insistant sur la mémorialisation de lieux, revenant sur la fabrique de mémoires collectives partisane, associative et syndicale .
Les auteurs croisent les outils de la sociologie de la mémoire et de celle des mobilisations et s’intéresse à la transmission au sein des organisations militantes.

Magali Boumaza est docteure de l’IEP de Strasbourg (2002) et enseignante-chercheuse en science politique à l’Université Galatasaray d’Istanbul depuis 2007.

Ont contribué à cet ouvrage : Magali BOUMAZA, Corinne CHEVALLIER, Etienne COPEAUX, Paul CORMIER, Isil ERDINC, Alexandra GOUJON, Mayada MADBOULY, Eylem ÖZKAYA, Régis SCHLAGDENHAUFFEN.