Archives par mot-clé : Ecole Française d’Athènes

Séminaire – Cities of Multiple Arrivals and Departures

Cities of Multiple Arrivals and Departures; Rethinking the Refugee Experience in Thessaloniki, 1922-2022


Eleni Kyramargiou – Olga Lafazani
Institute of Historical Research / National Hellenic Research Foundation

Jeudi 12 mai 2022 – 19:00 (EEST)
Thursday 12 May 2022 – 7 p.m. (EEST)

Séminaire hybride / Υβριδικό σεμινάριο  / Hybrid seminar

=> Salle des conférences de l’EFA, Didotou 6 (port du masque obligatoire) / Αίθουσα διαλέξεων της ΓΣΑ, Διδότου 6 (υποχρεωτική χρήση μάσκας) / EFA Conference room, Didotou 6 (mandatory face mask)

=> Inscription au webinaire / Εγγραφή στο webinar

En savoir plus… / More information… https://u.efa.gr/6i

***

The research project 100memories attempts to combine the historical research on refugee settlement and population movement to and from Greek territory in the 20th century, with pioneering technological methods and tools, aiming at the documentation, dissemination and representation of historical memory, as it relates to refugee populations. But beyond that, it also endeavours to highlight the complex and multifaceted ways in which both the political and social history of Greece are interwoven with the refugee arrival and settlement, as well as with later population movements. The project focuses on four port cities (Piraeus, Volos, Thessaloniki, and Chania) which were pivotal to the refugee experience. Presenting the preliminary findings of the research we will narrate the story of the city of Thessaloniki and, mainly, on the neighbourhood of Ano Poli, the port, and the train terminal. Using 12 historical fragments, we will attempt to trace the thread of movement as it was woven into the history of the city, and particularly this neighbourhood and these two transport hubs, over a period of more than a hundred years, beginning in 1917, with the blaze that transformed the city, all the way to 2015 and the arrival of the refugees.

Eleni Kyramargiou is associate researcher in the Institute of Historical Research / National Hellenic Research Foundation. She has earned her Ph.D. in Contemporary History (University of the Aegean). She has worked in research programmes of the Institute of Mediterranean Studies / Foundation of Research and Technology, the Institute of Historical Research / National Hellenic Research Foundation and the National Bank of Greece Cultural Foundation. Her research focuses on the subject of refugee settlement and industrial history in the wider area of Piraeus. She is currently active as Principal Investigator in the research project “100 Memories” (2020-2023) focusing on the memories and legacies of the population exchange and the refugee settlement in Greece. She has published a book and several articles in academic and non-academic journals

Olga Lafazani is a Post Doc Researcher at the Institute of Historical Research / National Hellenic Research Foundation. She holds a PhD in Social Geography. She has been working as a social and cultural geographer in several national and European research institutions and projects. Her main interests include the study of migration, borders, economies and urban space with an emphasis on ethnographies of everyday life. She is currently active in the research project “100 Memories” (2020-2023) focusing on the memories and legacies of the population exchange and the refugee settlement in Greece. She has published several articles in academic and non-academic journals.

Journée d’études- Art et politique à l’ère des révolutions

École française d’Athènes, Fondation Telloglion
Avec le soutien de l’INU Champollion et de l’IUF

13 mai 2022

Séminaire hybride / Υβριδικό σεμινάρι

Sur place à l’École française d’Athènes, Salle des conférences de l’EFA, Didotou 6 (port du masque obligatoire) / Αίθουσα διαλέξεων της ΓΣΑ, Διδότου 6 (υποχρεωτική χρήση μάσκας) / EFA Conference room, Didotou 6 (mandatory face mask)

Programme

=> Inscription au webinaire / Εγγραφή στο webinar

Bulletin de correspondance hellénique moderne et contemporain 4/2021: Histories, Spaces and Heritages at the Transition from the Ottoman Empire to the Greek State

BCHmc 4 couv

Table des matières:

Continuer la lecture de Bulletin de correspondance hellénique moderne et contemporain 4/2021: Histories, Spaces and Heritages at the Transition from the Ottoman Empire to the Greek State

Rencontres du CETOBaC avec l’École française d’Athènes

15 avril 2022, 9h-18h

EHESS, Campus Condorcet, Salle gradinée, 1er étage (2, cours des Humanités, Aubervilliers)

Le CETOBaC organise chaque année, en collaboration étroite avec un laboratoire ou un établissement partenaire, une journée de présentation et discussion des recherches en cours de ses membres statutaires, membres associé·e·s et doctorant·e·s.

Programme

09h00-09h15 : Accueil

09h15-09h30 : Introduction

Marc Aymes Directeur du Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)

Gilles de Rapper Directeur des études modernes et contemporaines de l’École française d’Athènes (EFA)

09h30-11h00 : Circulations

Présidente de séance : Eugénia Palieraki, CPJP/CY Cergy Paris Université

Konstantinos Gkotsinas École française d’Athènes                                  Du sherry et des hommes : approvisionner le corps expéditionnaire allié en Macédoine pendant la Première Guerre mondiale

Agustin Cosovschi DISSINVENT/Université Paris Nanterre – Université de Paris                                                                                                          Des Balkans aux Andes : connexions intellectuelles entre la Yougoslavie socialiste et l’Amérique latine durant la Guerre froide

Yana Pak CETOBaC /EHESS                                                                      Au-delà du mysticisme soufi : circulation des pratiques religieuses et économiques entre l’Asie centrale, la Turquie et l’Europe

Pause

11h30-13h00 : Cultures matérielles et visuelles

Présidente de séance : Anne Madelain, CREE /INALCO

Lilyana Yordanova École française d’Athènes                                        L’esthétique ottomane fait son entrée à l’église : l’exemple précoce de la Panagia Rasiôtissa à Kastoria

Mélisande Leventopoulos ESTCA/Université Paris 8, École française d’Athènes                                                                                                    Des castagnettes à Thessalonique. Modernité judéo-espagnole, cinéma et culture urbaine à la fin des années 1930

Ece Zerman InVisu/CNRS – INHA                                                              Expérience de la modernité par les objets du quotidien, Istanbul, fin de siècle

Pause déjeuner

14h30-16h00 : Stratégies minoritaires

Présidente de séance : Elif Becan, CETOBaC/EHESS, Collège de France

Théo Malçok CETOBaC/EHESS                                                              La carte nationale d’identité turque comme ressource publique d’apostasie

Angelos Dalachanis IHMC /CNRS                                                              Transitions politiques au Proche-Orient et stratégies d’adaptation des populations grecques pendant la première moitié du XXe siècle

Aylin Altunbulak CETOBaC/EHESS                                                        Un regard queer sur l’anthropologie politique. Hétéronormativité, autoritarisme et espace public dans la Turquie de l’après-coup d’État

Pause

16h30-18h00 : Histoires discographiques

Panagiota Anagnostou École française d’Athènes                                      Pathé dans les Balkans avant la Première Guerre mondiale : objets, pratiques et répertoires musicaux oubliés

Louis-Davis Brozzettiréalisateur                                                              Présentation du film documentaire Columbia, l’odyssée unique d’une fabrique des disques (30 minutes, 2022) sur la « Columbia » d’Athènes (1928-1991), lieu historique du développement, de la production, et de la dissémination de la musique grecque mais aussi arabe et africaine.

18h00 : Cocktail de clôture

Séminaire de formation doctorale “Migrations contraintes”

Séminaire de formation doctorale organisé par l’EFA, l’EHESS et l’IHMC
Migrations contraintes en Méditerranée orientale de l’Antiquité à nos jours

Date limite de candidature : 30 avril 2022

Lieu :Athènes
Date : du 3 au 7 octobre 2022
Institutions partenaires : EFA, EHESS, IMHC

 

L’École française d’Athènes, en collaboration avec l’EHESS (ANHIMA, CETOBaC, CRH) et l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (UMR 8066 : CNRS, École normale supérieure, Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne) organise un séminaire de formation doctorale sur le thème des Migrations contraintes en Méditerranée orientale de l’Antiquité à nos jours.

Programme scientifique

Depuis quelques années, la crise dite « migratoire » ou « des réfugiés », constitue un thème central de notre quotidien. Il occupe une bonne part de l’opinion publique et de la politique européenne. Celle-ci ne s’accorde d’ailleurs pas face à une crise humanitaire qui affecte plusieurs régions de l’Europe. La Méditerranée orientale compte parmi les régions les plus concernées par les flux de personnes contraintes de quitter leur pays, le plus souvent en Asie ou en Afrique. Cette région au carrefour de trois continents se situe à l’épicentre ou à proximité de bouleversements majeurs, d’ordre politique, économique, militaire ou autre, qui forcent les personnes à quitter leur foyer et à en chercher un autre. Pour cette partie du monde, qui a accueilli de nombreuses civilisations depuis l’Antiquité, les phénomènes migratoires, les flux de personnes contraintes ou forcées de se déplacer, sont loin d’être une nouveauté. Les problèmes auxquels elle se trouve confrontée ne devraient donc pas être traités comme particuliers à notre temps, mais comme une tendance lourde de notre histoire sur la très longue durée. En effet, depuis l’Antiquité, les questions liées aux ostracisés, aux exilés, aux bannis, aux rescapés, aux réfugiés, aux migrants ou à l’asile occupent une place centrale. Elles reviennent sans cesse dans les débats politiques des pays de départ, de transit et d’accueil, en raison des répercussions sociales, politiques, juridiques, économiques et culturelles que ces bouleversements suscitent. Pour ne citer que quelques exemples, au VIe siècle avant notre ère, des groupes et des individus ont quitté les cités ioniennes comme Phocée et Samos, soumises à la pression des rois achéménides ou à l’instauration des pouvoirs tyranniques, pour émigrer vers l’Occident. Au seuil de l’époque moderne, l’empire ottoman a accueilli les juifs d’Espagne après 1492, tandis qu’au moment de la chute de ce même empire en 1922 la Grèce a reçu environ 1 200 000 réfugiés, soit, à l’époque, l’équivalent du cinquième de sa population. À toutes les périodes, ces déplacements contraints ont laissé des mémoires et des traces, sous forme de récits, d’objets, de transferts de savoirs et de techniques.

L’École française d’Athènes en coopération avec l’École des hautes études en sciences sociales, Paris et l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (UMR 8066), souhaite participer à la commémoration d’un événement central de l’histoire de la Grèce moderne : la défaite de 1922 en Asie mineure qui a entraîné de nombreuses migrations contraintes. Pour cela, elle propose ce séminaire interdisciplinaire et trans-période de formation doctorale qui sera un cadre d’échange pour les étudiants en Master et en Doctorat. Le séminaire examinera comment les migrations contraintes ont été vécues par les différents acteurs, les individus, les groupes, les associations et les États. Les questions seront posées à la fois pour les lieux de départ, de transit, que ceux-ci aient des frontières terrestres ou maritimes, et pour les lieux d’installation. Ces derniers pouvant être des patries imaginées, imaginaires, des découvertes heureuses ou malheureuses. Ces expériences migratoires très disparates seront surtout examinées à partir des traces matérielles, mémorielles et autres qu’elles ont laissées dans les lieux de départ, de transit et de destinations. Ce choix épistémologique nous permettra d’étendre nos interrogations sur plusieurs disciplines (archéologie, histoire, histoire de l’art, anthropologie, sociologie, littérature) et sur la très longue durée en mettant l’accent sur des thématiques et des aspects méthodologiques différents à travers ces focales :

  • Culture matérielle
  • Focus chronologique : 1922
  • Sources, archives
  • Mémoire, ego-documents
  • Images, représentations, musique et son

Au cours de cette semaine de formation doctorale, les activités scientifiques se dérouleront sous forme d’ateliers, de conférences, et de visites sur le terrain, visant à confronter les différentes approches plus haut évoquées.

Langues de travail

Français et anglais. Connaissance passive du français requise.

Dossier de candidature et modalités pratiques

Le séminaire de formation aura lieu à Athènes, Grèce, du 3 au 7 octobre 2022. Il est ouvert aux étudiants inscrits en thèse et aux étudiants de Master 2.
L’EFA prend en charge les frais d’hébergement, de restauration et des déplacements intérieurs des étudiant(e)s retenu(e)s.
Les étudiant(e)s prendront en charge leur billet d’avion vers Athènes et devront solliciter le soutien de leurs centres ou départements de rattachement.
Le dossier de candidature doit être fait en ligne sur la plateforme missions au plus tard pour le 30 avril 2022 et comprendra :                              

  • une fiche de candidature      
  • un curriculum vitae
  • une lettre de motivation
  • une lettre de recommandation
  • une courte présentation du sujet de thèse                                            

Contact :

dir.moderne@efa.gr     

Comité scientifique / Comité d’organisation :

Angelos Dalachanis (CNRS, IHMC)
Gilles de Rapper (École française d’Athènes)
Cecilia D’Ercole (EHESS, ANHIMA)
Catherine Horel (EHESS, CETOBaC)
Marie-Elisabeth Mitsou (EHESS, GEHM-CRH)

Dispositif d’accueil en délégation d’un enseignant-chercheur à l’EFA – 2022-23

L’École française d’Athènes lance un appel à candidature s’adressant aux enseignants-chercheurs pour l’année 2022-23 : 

Dans le cadre du soutien au rayonnement international de la recherche en SHS par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, un nouveau dispositif de mobilité de longue durée (un semestre ou un an) a été ouvert en 2021 dans chacune des cinq Écoles françaises à l’étranger pour encourager l’élaboration et le dépôt de projets de recherche répondant à des appels nationaux ou européens.

À l’École française d’Athènes, ce dispositif se traduit par l’accueil en délégation d’un enseignant-chercheur d’une université française ou d’un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche français, pour une durée d’un an ou d’un semestre, afin de préparer et déposer un projet de réponse à un AAP de type ERC, Horizon Europe, ANR ou autre, en partenariat avec l’EFA et sur des thématiques susceptibles de s’inscrire dans les axes et la programmation de recherche de l’établissement. Ce nouveau dispositif vient donc compléter les possibilités déjà existantes de mobilité vers l’EFA (dispositif « chercheurs résidents » et dispositif SMI), mais sur une plus longue durée et avec un objectif clairement orienté vers le montage de projets nationaux ou européens.

L’appel à candidature pour 2022-23 est lancé.
Date limite de candidature :
30 avril 2022.

Pour en savoir plus…