Archives par mot-clé : Ecole Française d’Athènes

Visual Salonica

Journée d’études Visual Salonica. Jalons pour un projet de recherche collectif sur les cultures visuelles à Thessalonique. Premier atelier consacré à la période 1912-1945 

Jeudi 16 mai 2019,  9h-18h, entrée libre

Institut national d’histoire de l’art (INHA) –  2, rue Vivienne ou  6, rue des Petits-Champs, Paris 75002

Selanik, Salonique, Thessalonique est, au tournant des XIXe et XXe siècles, un lieu de vie et de côtoiement de Grecs orthodoxes, Turcs musulmans, Dönme, Serbes, Bulgares, Arméniens grégoriens, Albanais, Tsiganes et, surtout de Juifs sépharades particulièrement nombreux – une mosaïque de communautés dont témoignent, en langue française, les travaux de Meropi Anastassiadou. Or la ville semble entretenir un rapport fusionnel aux images reproductibles fixes et animées. Cette relation que nous postulons intime et particulièrement marquante, nous paraît prégnante durant une longue période de bouleversements politiques, culturels et sociaux couvrant a minima la fin de l’Empire ottoman, l’avènement de l’État grec moderne jusqu’à l’annexion nazie même si l’après-seconde guerre mondiale (de la guerre civile à la metapoliteusis) mériterait d’être envisagé.

Le programme est disponible ici.

Contrats doctoraux fléchés 2019 – 2022

Dans le cadre du soutien apporté aux actions de coopération internationale, le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) propose un dispositif de contrats doctoraux fléchés à l’international (ACI). Ce dispositif peut bénéficier à tout doctorant dont les recherches s’inscrivent dans le cadre des programmes scientifiques d’une des cinq Écoles françaises à l’étranger : École française d’AthènesÉcole française de Rome, Institut français d’Archéologie orientaleÉcole française d’Extrême-Orient, Casa de Velazquez (École des hautes études hispaniques). (Pour en savoir plus)

 Les dossiers de candidatures doivent parvenir directement à chacune des EFE concernée, sous forme d’un document PDF unique comprenant:
 
– un projet de thèse de cinq pages au maximum;
– le CV du candidat pressenti pour entreprendre cette recherche;
– une lettre de présentation du ou des directeur(s) de thèse pressenti(s) ;
– l’avis du directeur de l’ED.
 
Conformément à ses statuts, l’École française d’Athènes « développe en Grèce et à Chypre, où elle dispose de missions permanentes, ainsi que dans les Balkans, des recherches dans toutes les disciplines des sciences humaines et sociales, depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours. ». Elle peut donc accueillir en septembre 2019 et pour une durée de trois ans un doctorant travaillant dans ces champs géographiques et chronologiques.
 
Les documents devront être envoyés sous format électronique (PDF unique) à l’adresse candidatures@efa.gravant le 30 avril 2019 à 15h00 (heure de Paris). Les résultats seront transmis au cours du mois de juin, avant la réunion des conseils des Écoles doctorales pour l’attribution des contrats ministériels.

Veuillez prendre note que cette allocation vient s’ajouter au contingent d’allocations dont dispose chaque École Doctorale : elle constitue donc à la fois un renforcement de l’aide aux jeunes chercheurs et un soutien à la recherche française à l’étranger. Pour l’EFA c’est aussi l’occasion de renforcer le partenariat avec les universités françaises.

Mobilites en temps de guerres, ecole française d’athenes, 2 – 7 SEPTEMBRE 2019

SÉMINAIRE DE FORMATION DOCTORALE : « Mobilités en temps de guerre » qui se déroulera à Thessalonique, Grèce, du 2 au 7 septembre 2019. 

L’École française d’Athènes – Section des Études modernes et contemporaines – a le plaisir de vous communiquer le titre et le programme du prochain Séminaire de formation doctorale qu’elle organise en partenariat avec le Centre d’Histoire des sociétés, des sciences et des conflits de l’Université de Picardie-Jules Verne et le Centre Alexandre Koyré (École des hautes études en sciences sociales-CNRS-Muséum national d’histoire naturelle).

Le séminaire sera organisé en sessions thématiques sur le thème des mobilités pendant et après la Première Guerre mondiale. Le front d’Orient sera utilisé comme un cas d’étude privilégié, mais non unique, des mobilités en temps de guerre. Les sessions se dérouleront dans une série de lieux historiques et archivistiques (comme le cimetière de Zeitenlik, la villa Kapadji, l’ancien hôpital russe, le centre communautaire juif). En complément du séminaire, des excursions seront organisées sur les sites de la Première Guerre mondiale. 

Date limite de candidature : 30 mars 2019

Voir le programme détaillé et les informations pour le dossier de candidature:  http://u.efa.gr/mobilitesenguerre

Langues de travail
Français et anglais. Connaissance passive du français requise.

Modalités et inscriptions

Le Séminaire de Formation Doctorale est ouvert aux étudiants inscrits en thèse et aux étudiants de Master 2. 

Continuer la lecture de Mobilites en temps de guerres, ecole française d’athenes, 2 – 7 SEPTEMBRE 2019

Kira Kaurinkoski, Le “Retour” des grecs de Russie. Identites, memoires, trajectoires, Ecole Française d’athenes, 2018 (494 p., 60€)

Cet ouvrage examine les raisons qui, après la fin de la guerre froide, ont poussé des personnes et des populations entières, installées en Ukraine – ainsi que dans d’autres républiques d’ex-Union soviétique – depuis des siècles, à revendiquer une origine grecque et à élaborer des projets de migration de « retour » vers la Grèce. Il étudie les migrations grecques vers l’Empire russe où des Grecs, dans leur grande majorité ressortissants de l’Empire ottoman, se sont installés en nombre dès le XVIIIe s. Dans un second temps, il analyse les migrations de retour diasporiques et les migrations économiques transnationales d’Ukraine – et d’autres républiques d’ex-Union soviétique –, vers la Grèce et vers Chypre, dès la fin des années 1980. Il retrace, en particulier, l’histoire d’un groupe diasporique, les Grecs de Mariupol, et essaye d’analyser pourquoi il n’y a pas eu de « retour » collectif de ces Grecs vers la « mère-patrie imaginée ».

Kira Kaurinkoski est anthropologue, ancienne membre de l’École française d’Athènes et chercheuse associée à Aix-Marseille université (UMR 7307, Institut d’ethnologie méditerranéenne européenne et comparative). Ses recherches portent sur les diasporas et les migrations russes et postsoviétiques, et les mobilités et les minorités dans la région égéenne.

Fellow – Chercheurs résidents à l’Ecole Française d’Athènes

Les Écoles françaises à l’étranger ont mis en place depuis 2012 un statut de chercheurs résidents.
À l’École française d’Athènes, les enseignants-chercheurs, les chercheurs statutaires ou les post-doctorants sous contrat dans une institution de recherche ou dans un établissement d’enseignement supérieur peuvent bénéficier de ce dispositif. Ils sont accueillis pour une durée de un à six mois, éventuellement renouvelable, afin de développer un projet s’inscrivant la programmation quinquennale de l’École française d’Athènes.

L’appel à candidature pour l’année 2019 est lancé. Les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 22 octobre 2018 à 12h (heure d’Athènes).

Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici.

 

BOURSES-FELLOWSHIPS 2019, ECOLE FRANÇAISE D’ATHÈNES

Date limite pour déposer votre candidature: 20 octobre 2018
Un accusé de réception sera envoyé pour tous les dossiers complets.

Le dossier de candidature comprendra les 5 éléments ci-dessous :

  • Une fiche de renseignements (saisie en ligne)
  • Un curriculum vitae
  • Une description de la recherche entreprise pour le doctorat *
  • Un projet de travail détaillé pour la durée de la bourse sollicitée *
  • Un rapport motivé du professeur dirigeant les recherches du candidat et éventuellement d’autres recommandations

    *Taille maximale de ces pièces : 10 000 caractères (espaces compris) chacune.

Pour en savoir plus.