Archives par mot-clé : CETOBaC

Atelier travaux en cours des doctorant·e·s du CETOBaC et du CERCEC

webinaire
Enseignement à distance
annuel / mensuel (3e), mardi 15:00-17:00
du 17 novembre 2020 au 15 juin 2021

Le but de l’atelier consiste à créer un atelier de travail pour discuter du fond comme de la forme de travaux en cours entre doctorants et jeunes docteurs. L’atelier accueille une ou deux présentations de travaux par séance. Deux formes d’intervention sont possibles. La plus courante consiste à envoyer un texte à l’avance (projet de thèse, chapitre ou article en cours d’écriture, etc.) qui sera lu par les participants et fera l’objet d’une discussion pendant une heure. Il est également possible, plutôt que d’envoyer un texte, de faire une présentation orale d’environ 30 minutes, suivie de 30 minutes de discussion.

Cet atelier se veut un espace de recherche et d’échange bienveillant et critique pour les doctorants, les jeunes docteurs et les autres chercheurs du CERCEC et du CETOBaC. Pluridisciplinaire, il est ouvert aux anthropologues, sociologues, historiens et aux autres chercheurs en sciences sociales. Bien que consacré principalement aux recherches portant sur l’Europe centrale et orientale, les Balkans, la Turquie, la Russie, l’Asie centrale et le Caucase, ainsi que l’Empire ottoman et l’URSS, l’atelier est ouvert à tous les doctorants et les autres chercheurs venus d’autres centres de recherche qui souhaitent y participer.

Pour plus d’informations : https://enseignements.ehess.fr/2020-2021/ue/589

5ème Journée doctorale du CETOBAC

Journée doctorale du CETOBaC (en collaboration avec le CeRMi) – Frontières, transitions, hybridité : regards croisés des Balkans à l’Asie centrale

Vendredi 6 mars 2020

9h-12h Amphithéâtre François Furet – 105 boulevard Raspail, 75006 Paris ; 13h30 – 18h Salle Lombard – 96 boulevard Raspail, 75006 Paris

Pour la cinquième année consécutive, le CETOBaC (Centre d’Études Turques, Ottomanes, Balkaniques et Centrasiatiques) – cette fois-ci en collaboration avec le CeRMI (Centre de Recherche sur le Monde Iranien) – organise une journée consacrée aux travaux des doctorant·e·s du laboratoire et d’autres établissements. Portant sur les espaces étudiés par le CETOBaC et le CeRMI – des Balkans à l’Asie centrale, en passant par l’Anatolie, l’Iran et une partie du Proche-Orient – la journée vise à discuter de la notion de frontière à toutes les échelles et des circulations et des transferts à travers les espaces frontaliers, dans une approche à la fois diachronique et transdisciplinaire. Elle est ainsi conçue pour être un moment d’échanges dépassant les frontières et cloisonnement géographiques, sociaux et mentaux qu’académiques et institutionnelles.   

Cette journée bénéficie du soutien financier du CETOBaC, du CeRMI et du Projet Traject-DeXX de l’Institut Convergences MIGRATIONS, CNRS, portant la référence ANR-17-CONV-0001.

Comité organisateur
Simon Berger (CETOBaC, EHESS); Léo Maillet (CETOBaC, EHESS – ESTAS, Université de Genève), Jovana Papović (CETOBaC – LABEX Tepsis, EHESS), Alisa Shablovskaia (CeRMI, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 – Centre d’histoire de Sciences Po)

Continuer la lecture de 5ème Journée doctorale du CETOBAC

Appel à communications : Journée doctorale du CETOBaC 2020, « Frontières, transitions, hybridité : regards croisés des Balkans à l’Asie centrale »

Pour la cinquième année consécutive, le CETOBaC organise une journée d’études destinée aux doctorant.e.s travaillant sur l’ensemble des espaces couverts par les recherches du laboratoire, des Balkans à l’Asie centrale. Cette journée doctorale, organisée avec la participation du Centre de recherche sur le monde iranien (CeRMI), se déroulera le vendredi 6 mars 2020 à l’EHESS et aura pour thème général les frontières et leur dépassement dans les aires concernées.
Les propositions de communications sont à envoyer jusqu’au vendredi 10 janvier 2020, à l’adresse mentionnée et selon les modalités indiquées dans l’appel ci-joint.

Continuer la lecture de Appel à communications : Journée doctorale du CETOBaC 2020, « Frontières, transitions, hybridité : regards croisés des Balkans à l’Asie centrale »

Fabio GIOMI, Ece ZERMAN (dir.), avec Rebecca ROGERS « Genre et espace (post-)ottoman » in Clio. Femmes, Genre, Histoire, n°48, Belin, 2019 (328p., 21 €)

Ce numéro de Clio. FGH se propose de revisiter l’histoire de la transition entre Empire et État-nation en interrogeant la relation multiforme et complexe qui lie changements de régime politique et changements de régime de genre. L’espace analysé est celui qui recouvre une partie de l’Empire ottoman et des États qui lui ont succédé, plus précisément les Balkans et l’Asie Mineure. Cet espace, partagé à l’heure actuelle en une dizaine d’États, constitue un véritable laboratoire pour les sciences sociales. Il embrasse des paysages socio-politiques extraordinairement différents et présente une grande variété linguistique. Trois religions principales, l’islam, le christianisme et le judaïsme – elles-mêmes diversement pratiquées – y coexistent et, suivant les contextes, ont réuni la majorité des fidèles ou formé des minorités confessionnelles.

Sur la longue durée pourtant, sans remonter à l’histoire romaine et byzantine, ces régions ont en effet été intégrées du xive au xxe siècle selon les différents territoires dans une structure politique commune, l’Empire ottoman. Au cours des dernières décennies, un nombre croissant de recherches se sont intéressées aux formes et aux temporalités de l’intégration de ces régions dans cette structure impériale, ainsi que dans l’histoire globale des empires. Une grande attention a aussi été portée à l’héritage de cette histoire partagée suite à la dissolution de l’Empire ottoman. Ainsi une vague d’études souvent labélisées « post-ottomanes » (post-ottoman en anglais, postosmanischen en allemand) s’est épanouie dans différents contextes universitaires afin d’étudier la transition de l’Empire aux États-nations dans toutes ses dimensions et en tenant compte des spécificités locales. Inspirés par ces approches, nous nous sommes lancés dans le projet de revisiter l’histoire du passage de l’Empire ottoman aux États balkaniques et turc en intégrant la perspective de genre.

Laurent Mignon – Professeur invité à l’EHESS

Laurent Mignon est professeur associé en langue et littérature turques à l’Université d’Oxford et est Fellow du Saint Antony’s College. Ses sujets de recherches incluent la littérature et l’histoire intellectuelle turques modernes, les littératures mineures de Turquie, la littérature socialiste, l’ésotérisme et les formes de spiritualités alternatives, ainsi que la réception de la poésie japonaise en Turquie.

Il est invité dans le cadre du Programme Professeurs invités de l’EHESS, sur proposition de Nathalie CLAYER (CETOBaC).

CONFÉRENCES

« « Dieu créa l’univers et l’homme Dieu » : La dissidence religieuse dans la littérature sépharade de langue turque »

Dans le cadre du séminaire « Le fait associatif à l’épreuve des acteurs religieux/du religieux. Réseaux, circulations et échanges en Europe du sud-est aux XIXe-XXIe siècles », organisé par Nathalie Clayer et Fabio Giomi. 

Après une courte présentation de la genèse de la littérature judéo-turque en Turquie ottomane, j’aborderai les écrits politico-religieux d’Avram Naon, Isak Ferera et Mahir Ruso publiés dans le contexte de la revue progressiste Mir’ât (Le miroir, 1909) et leur influence à l’époque républicaine. Leur humanisme d’inspiration religieuse se voulait un défi à la fois aux autorités politiques et religieuses.

  • Lundi 25 mars 2019, de 17h à 19h, EHESS, salle 7, 105 Bd Raspail, 75006 Paris

« Yahya Kemal Beyatli : Mythes et mythologies »

Dans le cadre du séminaire « Le fait associatif à l’épreuve des acteurs religieux/du religieux. Réseaux, circulations et échanges en Europe du sud-est aux XIXe-XXIe siècles », organisé par Nathalie Clayer et Fabio Giomi.

Le poète et essayiste Yahya Kemal Beyatlı est lu aujourd’hui comme le chantre de la civilisation turco-ottomane et l’auteur d’une poésie néoclassique où se rencontrent Baki et Baudelaire, Nedim et Moréas. Pourtant outre des textes et poèmes qui expriment une nostalgie certaine pour un islam populaire turco-ottoman, d’autres textes chantent les dieux et délices de la Grèce et de la Rome antiques. Cette conférence propose de dresser le portrait du poète entre son mythe et sa passion pour la mythologie.

  • Lundi 1er Avril 2019, de 17h à 19h, EHESS, salle 7, 105 Bd Raspail, 75006 Paris

« Les haïkus de Kikaku entre Emile Steinhilber-Oberlin et Orhan Veli. »

Dans le cadre des Rencontres du CETOBaC avec l’INaLCO

L’histoire du haïku en Occident est le produit de rencontres entre modernismes littéraires et traditions japonaises. Bien que moins étudiée, la situation turque est similaire. Le poète avant-gardiste Orhan Veli Kanık découvrit le haïku durant les années 30 à travers les traductions du poète Takarai Kikaku réalisées par Kuni Matsuo and Emile Steinilber-Oberlin, ouvrant ainsi de nouvelles voies pour sa quête minimaliste.

  • Vendredi 5 avril 2019, de 9h30 à 11h, INaLCO, Auditorium du Pôle des langues et civilisations, 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris

« Écrire une histoire alternative de la littérature ottomane »

Dans le cadre du séminaire de Timour Muhidine (INaLCO).

A l’aube de la guerre des Balkans (1912-13), l’écrivain anarchisant Baha Tevfik invitait les intellectuels à se libérer du « joug du passé et de la nationalité. » Dans les pas de Tevfik, je m’interrogerai sur les conséquences de cette invitation pour les historiens de la littérature turco-ottomane en évoquant les littératures mineures, la place de la littérature missionnaire ainsi que l’impact de la « révolution des lettres » de 1928 sur l’historiographie littéraire.

  • Jeudi 11 avril 2019, de 17h à 19h, BULAC, salle RJ 23, 65 Rue des Grands Moulins, 75013 Paris (la date de la conférence a changé)

Rencontres du CETOBaC avec l’INaLCO

Vendredi 5 avril 2019, de 9h à 18h, Auditorium du Pôle des langues et civilisations, 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris

9h : Accueil

9h15 : Introduction

Marc AYMES, CNRS / CETOBaC

Alexandre TOUMARKINE, INaLCO / CERMOM

9h30-11h : La littérature et le contemporain

Présidence : Timour MUHIDINE, INaLCO / CERMOM

Laurent MIGNON, Université d’Oxford, professeur invité de l’EHESS

Les haïkus de Kikaku entre Emile Steinhilber-Oberlin et Orhan Veli

Marie VRINAT-NIKOLOV, INaLCO / CREE

Les langues ignorées de l’espace littéraire bulgare

Madalina VARTEJANU-JOUBERT, INaLCO / CERMOM

Textes anciens et méthodes contemporaines

11h : Pause

11h30-13h00 : Le religieux et le laïc

Présidence : Chantal VERDEIL, INaLCO / CERMOM

Marcella RUBINO, Université Paris 1

Violence et religion dans l’œuvre de Yusuf Zaydan : projet sociétal, projet littéraire

Çiğdem OGUZ, Université de Naples Frédéric II, associée au CETOBaC

Rethinking the Late Ottoman Intellectual History from the Perspectives of Global History and histoire croisée : The Journey of « Morale Laïque » in the Late Ottoman Empire

Francesco CHIABOTTI, INaLCO / CERMOM

Comment être islamologue en France aujourd’hui ?

13h : Déjeuner

14h30-16h00 : Espaces des migrants

Présidence : Stéphane SAWAS, INaLCO / CERLOM

Ségolène DÉBARRE, Université Paris 1 / Géographie-Cités

Gaye PETEK, fondatrice de l’association ELELE – Migrations et cultures de Turquie

Écrire sur l’histoire des migrations turques en France

Sophie HOHMANN, INaLCO / CREE

Migrations des Suds (Asie centrale et Caucase Sud) vers les régions arctiques

Charlotte WATELET, EHESS / CETOBaC

Des Kurdes parmi les Kurdes. Ethnographie d’un camp de réfugiés

16h : Pause

16h30-18h00

En présence de Nawar BULBUL, auteur et metteur en scène de la pièce Safînat al-hubb

Projection du film Safînat al-hubb / Love Boat, écrit et réalisé par Ma’an Mouslli, 2016suivie d’une discussion avec la salle animée par Frédéric HITZEL, CNRS / CETOBaC

18h : Cocktail de clôture