Archives par mot-clé : Albanie

Nathalie Clayer, Gianfranco Bria (dir.), « Power, Authority and Body. Islam’s transformations in South-East Europe between XX and XXI centuries » in OCCHIALÌ, N°5, 2019

*Présentation du numéro*

SEZIONE – VIAGGIO NELL’ISLAM ITALIANO / ON ITALIAN ISLAM

Ettore Marino – Albanità e Albania: travagli identitari nei Balcani e in Italia

SEZIONE – STUDI E RICERCHE / ANALYSES AND RESEARCHES

Nathalie Clayer – Espaces et corps d’une modernisation alternative: L’« anormalité » de Hafëz Abdullah Zëmblaku

Adem Ferizaj – Othering Albanian Muslim Masculinities: A Case Study of Albanian Football Players

Cecilie Endresen – Body, Mind and Spirit: A Therapeutic Turn in Muslim-majority Kosovo

Gianfranco Bria – The Burhan Between Embodiment, Disciplines and Techniques of Self

SEZIONE – CONTRIBUTI / ARTICLES

Arolda Elbasani e Murat Somer – Muslim Secularism in Europe: The Making, Unmaking and Remaking of Laïcité in Albania and Turkey

Valentina Fedele e Sabrina Garofalo – Il Mediterraneo e le sue frontiere: la rotta balcanica

SEZIONE – RECENSIONI /BOOK REVIEWS

Giacomo Maria Arrigo – Dario Tomasello, “Luci sull’Islam. 66 voci per un lessico” ( Jouvence, 2018)

Valentina Zecca – Alberto Ventura, “Lo Yoga dell’Islam” (Edizioni Mediterranee, 2019)

Gianfranco Bria, Aquile e dervisci. L’autorità sufi nell’Albania post-socialista, JOUVENCE, 2019 (140 P. 11,90€)

Préface de Nathalie Clayer,
“La religione degli albanesi è l’albanismo”: questa nota espressione risorgimentale ben incarna la concezione pubblica e istituzionale della religione nel Paese delle Aquile, soprattutto da quando, nel 1967, il regime comunista di Hoxha decise di vietare qualsiasi forma di culto. Il sufismo, componente storica del vario mosaico religioso del Paese, soffrì più di altri la secolarizzazione coatta socialista. La rinascita sufi, dopo anni di autarchia e isolazionismo, fu un processo complesso, influenzato dall’intervento di attori esteri (wahabiti, Gülen hareketi, turuq kosovare), dalle istanze laiche governamentali e dalla religiosità critica e individualizzata dei fedeli. Ne è seguito un costante riaggiornamento pratico e dottrinale delle turuq che, schiacciate dal peso della globalizzazione (pluralismo e umma virtuale) e dal monopolio Bektashi, hanno cercato nuovi spazi e pratiche di legittimazione (di)mostrando una straordinaria capacità adattiva rispetto all’ideologia di Stato e alle domande di santità delle popolazioni locali. Prefazione di Nathalie Clayer.

GAZMEND KAPLLANI, LE PAYS DES PAS PERDUS, PARIS, ÉDITIONS INTERVALLES, 2019 (192 p. 17€)

KTraduit du grec par Françoise Bienfait

LE LIVRE
Karl et Frederick, deux frères que tout oppose nés dans une mêmeville d’Albanie, se retrouvent à la mort de leur père après plus de deux
décennies de séparation. Brutalement confrontés à leurs différences,
le nationaliste enraciné et l’écrivain cosmopolite vont devoir faire
face au passé de leur famille et de cet étrange territoire, cristallisant à
travers leur confrontation l’histoire chaotique des Balkans et de
l’Europe des XXe et XXIe siècles.
Gazmend Kapllani a composé avec Le Pays des pas perdus un
roman à couper le souffle qui illustre brillamment les dilemmes
individuels et collectifs traversant l’Europe d’aujourd’hui.

L’AUTEUR
Gazmend Kapllani est né en 1967 en Albanie et a vécu en Grèce de
1991 à 2012. Romancier, dramaturge, poète et éditorialiste reconnu, il
est traduit dans de nombreuses langues. Ses ouvrages Petit journal de
bord des frontières (Intervalles, 2012), Je m’appelle Europe (Intervalles,
2013), et La Dernière Page (Intervalles, 2015) font résonner les thèmes
des frontières et de la migration, des totalitarismes et de l’histoire
complexe des Balkans. Ardent défenseur des droits de l’homme, de la
justice et des minorités, il s’installe aux États-Unis en 2012 et réside
actuellement à Boston, où il enseigne l’écriture créative et l’histoire
européenne.

STEFAN ÇAPALIKU, TRILOGIA ALBANICA, ÉDITIONS L’ESPACE D’UN INSTANT, 2017 (140 P., 19€)

Texte traduit par Anna Couthures-Idrizi. Préface par Ardian Marashi.

La Trilogia Albanica est une traversée de l’Albanie contemporaine, celle qui a suivi un demi-siècle de dictature communiste avant d’entrer avec fracas dans un capitalisme des plus sauvages. L’ensemble est un chaos, un théâtre de paradoxes, une danse entre modernité et identité. I am from Albania, monologue pour une jeune fonctionnaire, croise la condition féminine et la géopolitique dans un cauchemar grotesque. Mais bien plus que de l’Albanie, c’est le sort de n’importe quel pays émergent qui est ici mis en jeu. Allegretto Albania, comédie noire, confronte deux réalités antagonistes : d’une part celle de la télévision, qui ne cesse de claironner les formidables progrès du pays, et d’autre part celle d’une famille, qui vit recluse sous la menace d’une vengeance coutumière plus ou moins imaginaire. Made in Albania, tragédie comique, joue de la même dualité : dans l’atelier au sous-sol, on partage la vie des esclaves de la délocalisation, tandis qu’au-dessus, dans la rue au soleil, le carnaval bat son plein. Dans ce triptyque détonant, on lit évidemment le destin d’un pays tout entier, où la pratique de l’isolationnisme radical pendant un demi-siècle a bouleversé la relation à l’autre et rendu possible l’engloutissement de 80 % de l’économie nationale dans une pyramide de Ponzi. Le bateau coule, mais l’orchestre continue à jouer.

Space, Place and Dwelling – Tirana Spring School 2018

Date: 19 March 2018 – 23 March 2018

Address: National Historical Museum of Albania, Sheshi Skënderbej 1, 1000 Tirana.

The Tirana Spring School will be organised by NISIS in collaboration with IISMM/EHESS, CNMS (Marburg University), CSIC, and IAKSA (Instituti i Antropologjisë Kulturore dhe Studimit të Artit, ASA) , and will take place at the National Historical Museum of Albaniain Tirana. 

Space, Place and Dwelling is the theme of the Spring School to be held in Tirana, Albania, in March 2018. Spatiality is an underrated but very fundamental aspect of religious practice and religious reasoning. According to Tweed (2006), religious practice comes down to basically two forces: crossing and dwelling. Terrestrial crossing refers to physical movement, such as pilgrimage, certain spatial rituals, and spiritual travel indicating a movement across time and place. Corporeal crossing refers not only to the religious understanding of life cycles and modes of temporality, but also to the embodied limits and constraints in life and the concomitant registers of meaning provided by religion to confront them. Cosmic crossing refers to transcendental dynamics of boundaries, and to the religious language that provides meaning to crossing.  We could also think of movement that is not religiously inspired but may well impact on notions of religion. Migration, displacement, or refugees for religious reasons.

Continuer la lecture de Space, Place and Dwelling – Tirana Spring School 2018

Albanie. Ethnologie française. 2017/2 N°166. (24€)

À partir de la fin du XVIIIe siècle, le recul progressif de l’Empire ottoman notamment dans les territoires habités par les Albanais dans les Balkans et la création d’États nationaux (Grèce, Serbie, Roumanie, Bulgarie) ont deux conséquences majeures pour le développement de l’ethnologie albanaise : d’une part, l’idéologie nationale se diffuse dans les milieux intellectuels et incite certains écrivains et érudits à se lancer dans la collecte de « folklore » ; d’autre part les grandes lignes du mythe d’origine de la nation (autochtonie, descendance pélasgique ou illyrienne, résistance à l’envahisseur ottoman, etc.) se mettent en place.

Au lendemain de la prise de pouvoir par les communistes, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la discipline devient un instrument au service du parti : les ethnologues sont sollicités à la fois pour légitimer scientifiquement la vision de l’histoire de la nation portée par le parti et pour modeler la « culture populaire ». Il faut attendre le début des années 2000 pour assister à une renaissance significative grâce au recrutement de jeunes chercheurs. C’est aux travaux de ceux-ci que cette livraison est consacrée.

Continuer la lecture de Albanie. Ethnologie française. 2017/2 N°166. (24€)