Archives de catégorie : Soutenances de thèse et d’HDR / PhD and HDR Defences

Soutenance de thèse d’ANA BASTA

Nouvelles productions culturelles en Serbie et la réinvention de la mémoire

Université Lumière Lyon 2 – Sociologie et anthropologie

Ana Basta présentera ses travaux en soutenance le :

26 janvier 2021 à 09H 00 en visioconférence

Cliquez ici pour participer à la réunion

 

Section CNU : 20 – Anthropologie, ethnographie, préhistoire

Équipe de recherche : Laboratoire d’anthropologie des enjeux contemporains

Directeur : M. DIMITRIJEVIC Dejan, Professeur des Universités

Membres du jury : 

M. SOARES Martin, Maître de conférences Université Lumière Lyon
M. DIMITRIJEVIC Dejan, Professeur des Universités Université Lumière Lyon 2
M. NAUMOVIC Slobodan, Professeur des Universités Université de Belgrade
Mme LUTHARD, Catherine Chargée de cours HDR Université Paris 1
Mme GAUTHIER, Claudine Professeure des Universités Université de Bordeaux
Mme DURIEZ, Tiphaine Maîtresse de conférences Université Lumière Lyon 2
M. PETRIC Boris, Directeur de Recherche CNRS
M. GOSSIAUX Jean-François, Directeur d’Études École des Hautes en sciences sociales

Soutenance de thèse d’Elif Becan

Une familière étrangeté l’accueil des immigrants musulmans des Balkans en Turquie (1923-1964)

 
Le 28 janvier 2021 à 14h à l’EHESS. 
 
Le jury sera composé de :
 
  • Nathalie Clayer, Directrice de recherche au CNRS et directrice d’études à l’EHESS (directrice de thèse)
  • Benjamin Gourisse, Professeur à l’Institut d’études politiques de Toulouse (rapporteur) 
  • Alexandre Toumarkine, Professeur à l’INALCO (rapporteur)
  • Kerem Öktem, Associate researcher au Centre of Southeast European Studies 
  • Claire Zalc, Directrice de recherche au CNRS et directrice d’études à l’EHESS 
 
En raison de la situation sanitaire, la soutenance aura lieu à huis-clos mais elle reste ouverte au public qui souhaite y participer à distance. Pour recevoir le lien de la visioconférence, vous pouvez écrire à l’adresse suivante : elifbecan@gmail.com
 

Continuer la lecture de Soutenance de thèse d’Elif Becan

Soutenance de HDR de Gilles DE RAPPER

L’ALBANIE EN PERSPECTIVES. ANTHROPOLOGIE DES FRONTIÈRES ET ÉCRITURES DE LA DIFFÉRENCE.

vendredi 29 novembre 2019 à 14h en

M. Gilles DE RAPPER soutient son Habilitation à diriger des recherches en salle D29 de la Maison de la recherche, Université Toulouse Jean Jaurès.

Devant un jury composé de :

Mme Galia VALTCHINOVA, Professeur des Universités, garante ; M. Dionigi ALBERA, Directeur de recherche au CNRS ; Mme Nathalie
CLAYER, Directrice de recherche au CNRS ; M. Olivier PLIEZ, Directeur de recherche au CNRS ; Mme Nadège RAGARU, Chargée de recherche au CNRS, HDR ; M. Paul SANT CASSIA, Professeur à l’Université de Malte.

La soutenance est publique.

Soutenance de Thèse de Morgane DUJMOVIC

Une géographie sociale critique du contrôle migratoire en Croatie.

Ancrages et mirages d’un dispositif.

le jeudi 28 novembre 2019 à 14h00

Lieu/ Location :   Maison méditerranéenne des sciences de l’homme 5, rue du Château de l’horloge, BP 647, 13094 Aix-en-Provence, France
Salle/ Room : DUBY
Membres du jury

Anne-Laure AMILHAT-SZARY, Géographe, Professeure, Université Grenoble AlpesMarc BERNARDOT, Sociologue, Professeur, Aix-Marseille Université

Jasna ČAPO-ŽMEGAČ, Anthropologue, Professeure, Université de Zagreb (Rapporteure)

Camille SCHMOLL, Géographe, Maîtresse de Conférences HDR, Université Paris VII Denis Diderot (Rapporteure)

Pierre SINTÈS,Géographe, Maître de Conférences HDR, Aix-Marseille Université (Directeur)

Les débats seront suivis d’un pot méditerranéen « de la Croatie à la Provence », auquel vous êtes chaleureusement convié-e-s.
Pour en faciliter la préparation, je vous remercie de confirmer votre éventuelle présence à l’adresse morgana.dujmovic@gmail.com.

SOUTENANCE DE THESE – Dimitri KOSMOPOULOS

La reconfiguration politique en Grèce, 2010-2014.

La soutenance aura lieu le mercredi 19 juin à 13h30 dans la salle des thèses (D520) de l’Université Paris-Dauphine PSL (Place du Maréchal de Lattre de Tassigny, 75016 Paris), devant un jury composé de :

M. Eric AGRIKOLIANSKY, Professeur, Université Paris-Dauphine PSL, Examinateur

M. Christophe ROUX, Professeur, Université de Montpellier, Rapporteur

M. Frédéric SAWICKI, Professeur, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne, Rapporteur

Mme Florence HAEGEL, Directrice de Recherches, Science Po Paris, Examinatrice

M. Jérôme HEURTAUX, Maître de Conférences, Université Paris-Dauphine, Examinateur

M. Nikos MARANTZIDIS, Professeur, Université de Macédoine, Examinateur

M. Dominique DAMAMME, Professeur Emérite, Université Paris-Dauphine, Directeur de thèse

Raphael Gourrada : Soutenance de thèse

AGIR EN SYSTÈME POUR CONSERVER L’ORDRE SOCIAL : LE POSITIONNEMENT POLITIQUE DES ÉLITES RELIGIEUSES AU LIBAN

Jeudi 13 décembre 2018 à 14h00 à l’EHESS (salle AS1_23), 54 boulevard Raspail 75006 Paris

Jury:

Hamit BOZARSLAN, EHESS (directeur de thèse) 

Ahmad BEYDOUN, Université Libanaise 

Bernard HEYBERGER, EHESS

 Eberhard KIENLE, CNRS 

Henry LAURENS, Collège de France 

Elizabeth PICARD, CNRS

Il s’agit tout au long de ce travail d’approcher le politique au Liban, dans sa praxis, en interrogeant les actions d’une catégorie spécifique d’acteurs, les élites religieuses libanaises institutionnalisées. En se penchant sur leurs positionnements politiques, il s’agit d’observer dans quelle mesure la barrière confessionnelle entre ces chefs communautaires est transcendée au profit d’un objectif commun : conserver l’ordre social en vigueur. Pour cela, il convient de se pencher tout d’abord sur les ressources dont disposent ces acteurs pour asseoir et légitimer leur investissement dans le champ politique. Ces ressources sont à la fois d’ordre historique, fruits d’un héritage divergeant certes d’une communauté à l’autre, mais s’inscrivent également dans un cadre structurel et juridique spécifique qui tend à uniformiser les pratiques positionnelles, et qui confère à chacune des instances institutionnalisées les moyens d’un encadrement sociétal. Les ressources d’ordre charismatique et propres à chaque leader ne sont bien évidemment pas à négliger. L’étude des pratiques du positionnement implique de se pencher sur les vecteurs véhiculant la prise de parole, mais également la temporalité et la fréquence dans laquelle cette parole s’insère. Le discours politique se caractérise également par une uniformité flagrante de la rhétorique et du vocabulaire utilisés par ces dominants. La défense d’une cause, à laquelle est liée l’identité du groupe communautaire, le calibrage des stratégies de communication, ainsi que la préservation d’un équilibre nécessaire à entretenir avec le champ politique en terme de distance, sont autant de règles conditionnant la légitimité du discours produit. Ces positionnements n’étant pas sans défis, les acteurs religieux institutionnalisés se doivent également de gérer à la fois la concurrence d’outsiders proposant un discours moins uniforme et donc plus attractif, mais également les potentielles dissensions caractérisant les acteurs du champ religieux, ainsi que leurs relations avec ceux du champ politique. Gérer ces concurrences potentielles implique d’œuvrer en commun, en système, conjointement ou concomitamment, pour produire un discours des élites pour les élites, promouvant la sauvegarde d’un ordre social. En s’affranchissant des grilles de lecture communautaires ou clientélaires, à travers l’observation des positionnements d’acteurs disposant principalement d’un capital symbolique, nous sommes amenés à caractériser la formation d’un nouveau champ des élites de la conservation regroupant les acteurs religieux, mais également une partie du personnel politique œuvrant en vue de cette conservation de l’ordre social.