Archives de catégorie : 2023 – 2024

Cycle de projections-débats sur l’Europe médiane : “Jours de 1944”

 

Dates : Vendredi 9 février 2024 – 17:0021:30

Lieu : Inalco, PLC (65, rue des Grands Moulins – 75013 Paris) – Auditorium

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

« Jours de 1944 » : séance de deux films introduits et commentés par Joëlle Dalègre (PLIDAM/Inalco) et Nicolas Pitsos (BULAC, CREE/Inalco)Juin 1944.

À peine quelques moins avant la Libération, les forces d’occupation allemandes, viennent de perpétrer un massacre à Distomo, un village en Grèce centrale, en représailles contre une attaque de la part des résistants (‘andartes’) grecs. Argyris Sfountouris, perd ses parents et désormais orphelin il est accueilli en Suisse. Durant toute sa vie, il s’engage pour les droits de l’homme et pour que le passé ne soit pas oublié. Quelques mois plus tard, en décembre 1944, a lieu la bataille d’Athènes qui oppose les forces gouvernementales soutenues par l’armée britannique aux combattants communistes à la suite d’une répression brutale d’une manifestation pacifique devant le Parlement. Il s’agit de la première séquence d’une guerre civile qui plonge la Grèce dans un conflit dévastateur, s’achevant en 1949 et laissant le pays profondément divisé. Cette séance réunit deux films documentaires revenant sur ces événements de l’histoire grecque contemporaine, inscrits dans une histoire plus large des Balkans et du continent européen sous l’Occupation et à la sortie de la Deuxième Guerre mondiale.

  • à 17h : Une chanson pour Argyris(Ein Lied für Argyris) réalisé par Stefan Haupt, 2006, Fontana Film SRG SSR, VOSTFR

Distomo est un petit village de paysans grecs. C’est ici qu’Argyris survit à un massacre brutal perpétré par les forces d’occupation allemandes en 1944. Argyris perd ses parents et 30 autres membres de sa famille. Toute sa vie, il s’est engagé pour les droits de l’homme et pour que le passé ne soit pas oublié.

En présence du réalisateur.

Affiche du film
Photo d’Argyris Sfountouris. Source : Fontana film

 

  • à 19h30 : La Guerre civile grecque, documentaire réalisé par Robert Manthoulis, 1996, YGrec Productions, Palette Ltd, VOSTFR

Un documentaire sur les guerres civiles grecques de la période 1944-1949 situées dans le contexte politique, à la fois local et international, de l’époque. La guerre civile grecque est le premier conflit militaire apparent entre les deux blocs, après la fin de la deuxième guerre mondiale. Apparent car, en réalité, les “Grands” n’ont pas envoyé leurs troupes en Grèce. Les combattants du parti communiste et de l’armée gouvernementale se sont battus à leur place. Si on tentait d’expliquer en une phrase la guerre civile grecque, on pourrait dire qu’elle était devenue inévitable, à partir du moment où les forces de la résistance de gauche n’ont pas eu une participation méritée au pouvoir, après la victoire (octobre 1944). Les communistes grecs cherchaient-ils à prendre le pouvoir par la force comme Churchill le prétendait ? Rien n’est moins sûr dans un pays situé dans la sphère d’influence britannique par les Accords secrets de Moscou (octobre 1944). Cette période est racontée à l’aide de témoignages et de documents filmés, pour la plupart inédits.

Photo d'illustration
Manifestation de l’EAM (Front de libération nationale) à Athènes en décembre 1944 © CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée)

 

Organisation et contacts :
Anne Madelainanne.madelain@inalco.fr (Inalco, centre de recherche Europes-Eurasie-CREE)
Naïma Berkane : (Sorbonne Université, Eur’Orbem)
Equipe de recherche : CREE

Séminaire Transitions politiques et mobilités en Méditerranée orientale (XIXe et XXe siècles)

 

Un séminaire IHMC / Master d’histoire transnationale de l’ENS organisé par Angelos Dalachanis (CNRS/IHMC) & Marie-Carmen Smyrnelis (ICP/CETOBaC)

Second semestre de l’année universitaire 2023-2024
Mercredi de 10 h 30 à 12 h 30
École normale supérieure, 45 rue d’Ulm, Paris 5e

Seconde séance le 7 février, à 10h30. Pour assister au séminaire en présentiel ou à distance, voir le programme et les informations pratiques ici.

Ce séminaire se propose d’interroger les multiples visages des mobilités au sein d’un espace politique fluctuant qu’est l’aire géographique ottomane et post-ottomane de la Méditerranée orientale, autrement dit l’Empire ottoman et ses États successifs, notamment Chypre, Égypte, Grèce, Israël, Liban, Palestine, Syrie et la Turquie.

Continuer la lecture de Séminaire Transitions politiques et mobilités en Méditerranée orientale (XIXe et XXe siècles)

Séminaire commun Eur’Orbem

Dates : Le jeudi 17h30-19h30
Lieu : Centre d’études slaves – Salle de conférence

Programme  :

28 septembre 2023:
Lena Magnone : Modernistes précaires. Les femmes écrivains et les mouvements modernistes de l’espace slave de l’Empire des Habsbourg

9 novembre 2023 :
Bella Delacroix Ostromooukhova : Édition jeunesse indépendante face à la guerre : trajectoires et positionnements
Alexandra Kolesnik, Aleksandr Rusanov : Discours patrimoniaux et activisme patrimonial dans la Russie contemporaine

7 décembre 2023 :
Valéry Pratt : « Derrière la clôture verte » de Richard Glazar : retour sur un témoignage trop longtemps resté inédit en français. Treblinka 1942.
Aida Čopra : La brutalité de l’appel du théâtre en temps de guerre : Bosnie-Herzégovine (1992-1995).

11 janvier 2024 :
Hlib Vyshislavskij : Auto-organisation de communautés d’artistes ukrainiens dans la période postcoloniale
Magdalena Lachowicz : La situation actuelle d’artistes ukrainiens et biélorusses
Liudmyla Harmash : La poétique comparée des chansons russes et ukrainiennes d’aujourd’hui

7 mars 2024 :
Irina Tcherneva : Photographies des déplacés spéciaux en Union soviétique (1940-1960). Une histoire des usages
Vladislav Staf : La création des musées du Goulag en Russie (post-)soviétique : une analyse historique
Svetlana Gorchenina : Le patrimoine culturel en Ouzbékistan : gestion locale et diplomatie culturelle

4 avril 2024 :
Mária Gyöngyösi : Au sujet du « texte blokien » chez Anna Akhmatova

29 avril 2024 :
Andrzej Szeptycki : Les relations entre la Pologne et l’Ukraine: méfiance – partenariat stratégique – «fraternité» (1991 – 2023)
Stefan Halikowski-Smith : Lwów/Lviv

16 mai 2024 :
Andrey Vorobyev : La porcelaine en tant que phénomène de la politique culturelle de l’Empire russe au XVIIIe siècle
Tatiana Kostina : L’enseignement institutionnel des langues étrangères en Russie au XVIIIe siècle
Andrey Kostin : Albums de coloriage soviétiques : pratiques et discours

6 mai 2024 :
Présentation d’ouvrages publiés par les membres d’Eur’Orbem

Séminaire de master et de recherche : “Histoire, politique et culture en Europe médiane” 2023-2024

Lieu : Inalco, 65 rue des Grands Moulins, Paris 13ème
Horaires : les mardis de 17h00 à 19h00, Salle 4.18 (avec possibilité de suivre en visioconférence).

Coordination : Etienne Boisserie et Jana Vargovčíková
Contacts : etienne.boisserie@inalco.fr ; jana.vargovcikova@inalco.fr

DESCRIPTIF DU SEMINAIRE :

Thème de l’année 2023-2024 : Changements de régimes

Pour son troisième cycle thématique, le séminaire est consacré aux « changements de régimes », ici entendus dans une acception large, sans exclusive disciplinaire et permettant le dialogue avec les espaces voisins de l’Europe médiane.

Il permet d’aborder au premier chef les dimensions politiques, sociales et historiques de transformations institutionnelles ; possiblement d’en observer les dimensions de mécanique institutionnelle, juridique ou de technique administrative. Les perspectives sociales et historiques permettent ainsi d’interroger les temporalités et les expressions des changements relatifs aux « formes que prend le pouvoir politique dans une société » (J. Lagroye), ainsi que les évolutions de ses modes de légitimation ou encore des qualités de ceux qui exercent le pouvoir public, jusqu’à interroger les régimes d’historicité.

Les changements de régime peuvent également s’observer en dehors de toute rupture institutionnelle par des transformations majeures de l’ordre juridique interne (changements de régimes de propriété, de statut de catégories de population), s’analyser comme des processus de moyenne durée et être observés par leurs effets. Le sujet se prête à des échelles d’observations variables, aussi bien par les territoires que par les groupes concernés. Il n’implique pas de penser dans les termes du paradigme rupture/continuité qu’il suggère de dépasser.

Le thème offre aussi une réflexivité utile dans une période où les fragilités des démocraties libérales mènent à remettre la question des changements de régimes politiques sur les agendas de recherche. Le séminaire permettra de discuter des outils conceptuels et analytiques propices pour qualifier, comprendre et confronter les uns aux autres les cas étudiés dans la région d’Europe médiane, en dialogue avec ceux d’autres espaces.

Une attention particulière sera portée aux sources, archives et terrains utilisés pour le travail de recherche. Continuer la lecture de Séminaire de master et de recherche : “Histoire, politique et culture en Europe médiane” 2023-2024

Séminaire doctoral PeTaLes (Penser et Traduire autrement les Littératures)

Le Centre de recherches Europes-Eurasie, CREE (Inalco) a le plaisir de vous convier au séminaire doctoral PeTaLes (Penser et Traduire autrement les Littératures) pour l’année 2023-2024, sur la thématique: “Quels modèles pour l’histoire littéraire dans les espaces euro-asiatiques?”

Proposé, à partir du 15 novembre 2023, par

Catherine Géry (CREE, Inalco)
Marie Vrinat-Nikolov (CREE, Inalco)

Lieu: Inalco (13e)

Informations pratiques ici.

DESCRIPTION DU SEMINAIRE

Ce nouveau programme du séminaire PeTaLes, prévu sur 3 ans, fait dialoguer des littératures de l’aire culturelle euro-asiatique qui échappent habituellement à la perspective comparatiste sur la question de l’historiographie littéraire. Les objectifs sont la confrontation critique des modèles historiographiques passés et présents avec ces littératures, une réflexion sur les conditions épistémologiques, institutionnelles et normatives qui ont présidé à l’élaboration des modèles, le développement d’approches transnationales/transrégionales réalisables à un niveau pratique.

2023-2024 : L’historiographie littéraire entre littérature nationale et littérature mondiale

Continuer la lecture de Séminaire doctoral PeTaLes (Penser et Traduire autrement les Littératures)

Séminaire d’itinéraires et de débats en études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques

Séminaire proposé par

Marc Aymes [référent·e] directeur d’études, EHESS – directeur de recherche, CNRS / Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)

Lucie Drechselová maîtresse de conférences, EHESS / Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)

Kahina Guillard (doctorante à l’INaLCO, CERMOM / CESSMA)

Théo Malçok (doctorant à l’EHESS, CETOBaC)

Lieu: EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers, Salle A602
annuel / bimensuel (2e/4e/5e), jeudi 14:30-16:30
du 26 octobre 2023 au 23 mai 2024
Lien: https://enseignements.ehess.fr/2023-2024/ue/49

Argument :

Les « études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques », ça existe ? L’objectif de ce séminaire est de se familiariser avec cet insaisissable domaine d’études, tout en explorant les répertoires disciplinaires (anthropologie et ethnologie, histoire, science politique, sociologie) mis en œuvre par les recherches qui s’en réclament.

Le postulat de départ est que ni la fréquentation d’une collectivité linguistique ou d’un corpus documentaire, ni la délimitation d’un groupe ethnique ou d’une cité nationale, ne doivent circonscrire notre champ d’expérience scientifique. Il faut toujours s’efforcer de combiner les savoirs situés (constitués à titre emic ou etic) à des opérateurs de généralisation.

Autrement dit, le séminaire vise à s’interroger sur les articulations entre la topique des études aréales et les dispositifs optiques des sciences humaines et sociales.

Continuer la lecture de Séminaire d’itinéraires et de débats en études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques

Expériences de l’espace, espaces de l’expérience dans les sociétés (post-)ottomanes

Séminaire proposé, à partir du 14 novembre, par

Nathalie Clayer [référent·e] directrice d’études, EHESS – directrice de recherche, CNRS / Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)
Andreas Guidi maître de conférences, INaLCO

EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers, Salle A602
séminaire annuel / bimensuel (2e/4e), mardi 10:30-12:30
du 14 novembre 2023 au 28 mai 2024

Lien: https://enseignements.ehess.fr/2023-2024/ue/354

Dans ce séminaire, en partant de la présentation et de la discussion de recherches en cours sur l’espace ottoman et post-ottoman, on s’interrogera, à partir de différents types d’objets (trajectoires individuelles et collectives, lieux d’activités et de production), sur les pratiques et visions spatiales, mais aussi sur les évolutions des espaces sociaux et des paysages, ainsi que sur les temporalités de ces évolutions. Une place sera faite à la présentation de travaux de masters et de thèses en cours.

Programme:

Continuer la lecture de Expériences de l’espace, espaces de l’expérience dans les sociétés (post-)ottomanes

Séminaire “La catastrophe en « je ». Violences de masse et pratiques diaristes au XXe siècle”

Horaire : Le 15 novembre et les 1er et 3e mercredis du mois de 10h30 à12h30,
Lieu : Bâtiment EHESS-Condorcet, salle 25-A.

Ce séminaire d’histoire porte sur les formes du recours à l’écriture à la première personne dans des situations de grande violence historique au XXe siècle : guerres mondiales, génocides, terreur de masse, guerres civiles, pogromes, massacres. Il s’intéresse à l’écriture des populations visées par ces violences, c’est-à-dire au recours à l’écriture comme forme de réponse, de témoignage, de résistance face à la persécution et à la destruction. Le séminaire vise d’abord à établir un inventaire des pratiques, un état des lieux bibliographique et à proposer de premiers outils d’analyse à partir d’études de cas, qui prendront en compte l’extrême variété de ces formes d’écriture. Nous serons particulièrement attentives aux destinées disparates de ces écrits – à leurs « biographies » en quelque sorte –, à la diversité de leurs conditions de transmission et de conservation, à l’histoire éditoriale de certains. En envisageant l’écrit à la première personne non seulement comme une source sur les événements qui l’environnent et qu’il relate, mais comme une forme d’action spécifique dans et face à ces événements, on cherchera à comprendre ce que le recours à l’écriture nous apprend de l’expérience de la violence collective (du déplacement forcé, du camp, du ghetto, de la vie traquée, cachée, de la clandestinité…) ; ce que l’écriture nous apprend de ces expériences – de leurs temporalités, de leurs espaces – quand on observe comment elle advient, comment elle tente de s’y maintenir. On s’intéressera en particulier à des recours brefs, discontinus à l’écriture, de manière à faire entrer dans les corpus de l’écriture personnelle des écrits en général peu considérés du fait de leur inachèvement, de leur maladresse, de leur imperfection formelle.

Programme :

1. 15 novembre 2023. Introduction : définitions et approches du journal personnel en temps de catastrophe (Judith Lyon-Caen, Sarah Gruszka)

2. 29 novembre 2023. L’écrit personnel comme source documentaire (Sarah Gruszka, Marie Moutier-Bitan)

3. 6 décembre 2023. Observer l’écrit : strates d’écriture et « biographies » de textes

4. 20 décembre 2023. Les journaux personnels en temps de pogroms (Thomas Chopard)

Quelle pratique des tog-bikher (journaux intimes) yiddish face aux violences de masse en Europe centrale et orientale dans la première moitié du XXe siècle ? » (Cécile Rousselet)

5. 17 janvier 2024. Les écrits personnels du Rwanda (Rémi Korman)

6. 31 janvier 2024. Les journaux de Hiroshima (Inoue Masatoshi)

7. 7 février 2024. Autour du Journal d’Hélène Berr

8. 6 mars 2024. Destinées I : Edition (Luba Jurgenson, Loïc Marcou)

9. 20 mars 2024. Destinées II : Conservation. Étude de cas : le fonds du Mémorial de la Shoah. (Sarah Gruszka, Marie Moutier-Bitan, Karen Taïeb)

10. 3 avril 2024. Restitution des travaux collectifs

11 et 12. 15 mai 2024. Mini journée d’étude conclusive

pour plus d’informations : https://enseignements.ehess.fr/2023-2024/ue/391