Archives de catégorie : 2021

Pascal M. Kitromilidès, Aux origines des nationalismes balkaniques. La révolution française et le sud-est de l’Europe, École Française d’Athènes, 2021 (109 p., 25,00 €)

En cette année de commémoration du bicentenaire de la révolution d’Indépendance grecque, cette étude de Pascal M. Kitromilidès consacrée à la réception et à l’influence de la Révolution française sur les nationalismes balkaniques se devait d’être mise à l’honneur. Ce travail, dans l’édition grecque de 1990, a accompagné les bouleversements récents de l’histoire européenne, depuis les commémorations de la Révolution française en 1989 jusqu’aux évolutions des années suivantes en Europe de l’Est et du Sud-Est. Son édition révisée, proposée ici en français, invite encore à relire ce passé récent en interrogeant les croisements entre idées révolutionnaires et construction des nationalismes, tant l’analyse de l’historien est aussi le reflet des interrogations de son époque.

Réinterroger ainsi la question des Lumières, c’est porter un regard différent, éclairé par d’autres contextes, décentrer le point de vue en prenant les Balkans pour point de départ. Il en ressort une image renouvelée de la réception des idées révolutionnaires françaises en Europe et des critiques dont elle fait l’objet dans la pensée libérale, mais aussi une vision approfondie de la place singulière de l’hellénisme dans ce nouveau paysage qui émerge entre la fin du XVIIIe et le milieu du XIXe siècle. Les idées, éminemment révolutionnaires, de nation et de libération nationale trouvent ainsi dans les Balkans et en Europe du Sud-Est un écho bien particulier.

Nicolas Monceau, Turquie : un dilemme européen ?, Avignon, L’Aube, 2021 (152 p., 17,90€)

 

L’adhésion de la Turquie à l’Union européenne interroge et divise l’Europe depuis des décennies. Pourquoi cette singularité de la candidature turque par rapport aux autres élargissements ? Aujourd’hui, les Européens sont plus que jamais confrontés à un dilemme entre la nécessité de coopérer avec la Turquie pour gérer la crise migratoire et lutter contre le terrorisme international, et celle de s’ériger contre ses dérives autoritaires et son interventionnisme régional.

Pour comprendre cette ambivalence entre coopé­ration et dénonciation, il faut appréhender l’évo­lution des relations turco-­européennes à l’aune des difficultés du processus d’adhésion et des tensions existantes. Un éclairage indispensable, qui rappelle l’importance pour l’Union de clarifier ses positions face à la Turquie.

Samim AKGÖNÜL, LA MODERNITÉ TURQUE ADAPTATIONS ET CONSTRUCTIONS DANS LE PROCESSUS DE MODERNISATION OTTOMAN ET TURC Études en hommage à Paul DUMONT, Istambul, Isis Press, 2021 (265 p., 25$)

LA MODERNITE TURQUE ADAPTATIONS ET CONSTRUCTIONS DANS LE PROCESSUS DE MODERNISATION OTTOMAN ET TURC Etudes en hommage à Paul DUMONT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sommaire :

Anne Bandry : Présentation
François Georgeon : Avant-propos
Samim Akgönül :  Introduction

1ère Partie : aux sources de la modernité ottomane
Ragıp Ege : À propos de l’universalité de la modernité.
Paul Dumont : Entre modernité et tradition : les chemins sinueux du changement dans l’Empire ottoman finissant
Erdal Kaynar : La question du légalisme dans l’histoire ottomane et turque
Zafer Toprak : Le Droit des femmes et la modernité en Turquie

2e partie : la nation turque : ethnique, linguistique ou religieuse ?
Samim Akgönül : Laïcité ou laiklik, fondements contradictoires de la construction nationale turque
Johann Strauss : Langue et modernité : le projet oublié de Ziya Gökalp
Stéphane de Tapia : Turcs et autres Türks Frères ou cousins plus ou moins lointains ? Ou quand le nationalisme brouille les cartes dans la grande famille Altay
Barış Özdemir : Le Tengrisme dans la Turquie contemporaine : comment l’ancien peut représenter le moderne ?

3e Partie : À propos des vecteurs de la modernité turque : Science(s), langue(s) et art(s)
Daniel Rottenberg : La modernisation de la médecine en Turquie
Elvin Abbasbeyli : Les activités de traduction comme vecteurs de modernization
Besim Dellaloğlu : La vision de la modernité dans Histoire de la littérature turque du XIXe siècle de Tanpınar
Elif Dastarlı : Avec ou sans l’Occident ? La peinture turque moderne au seuil de l’individualité 

Samim Akgönül : Conclusion

Nadège Ragaru et Andreas Guidi, “A History of Knowledge about the Holocaust in Bulgaria”, The Southeast Passage

Marco Behar: “Their Last Way” (from the Series “Past”, detail, 1958), Courtesy of the Bulgarian National Gallery, Sofia.

Depuis le lendemain de la fin de la Seconde Guerre mondiale, un récit concernant le sauvetage des Juifs bulgares de la déportation et du génocide a alimenté l’autoreprésentation des gouvernements à Sofia et le discours public dans le pays. Entre les décennies de régime socialiste et les transformations politiques de l’après-1989 qui ont conduit à l’entrée de la Bulgarie dans l’Union européenne, le cadre international de la mémoire de l’Holocauste ainsi que certaines références dans ce discours ont changé, mais l’essentiel du récit du sauvetage, qui considère les Juifs comme une entité passive, persiste. Cet épisode discute de la manière dont l’historiographie peut s’engager de manière critique dans la connaissance complexe et fragmentée de l’Holocauste en Europe du Sud-Est à travers un voyage à travers différentes voix et différentes sources, des attestations de procès aux films de fiction populaires en passant par le matériel visuel.

Accès au podcast : http://thesoutheastpassage.com/podcast/

 

Vladimir Cretulescu, Ethnicité aroumaine, nationalité roumaine: La construction discursive d’une identité nationale (1770-1878), l’Harmattan, Paris, 2021 (254 P., 25 €)

Monograph published in French by our member Vladimir Cretulescu

Couverture Ethnicité aroumaine, nationalité roumaine

Vers la moitié du XIXe siècle, les Aroumains sont une population de bergers, marchands et dirigeants de caravanes, éparpillée dans toute la région des Balkans. Suite au bourgeonnement des idées nationales modernes dans le sud-est de l’Europe, ce groupe ethnique, parleur d’un idiome néolatin, est revendiqué par deux discours identitaires rivaux : l’un faisant d’eux des membres de la nation grecque, l’autre, leur attribuant la nationalité roumaine. Notre ouvrage se propose de tracer le développement du discours identitaire aroumain-roumain, qui construit les Aroumains comme des membres du peuple roumain, dès ses origines balkaniques jusqu’en 1878, l’année où le mouvement aroumain-roumain persuade les Ottomans de reconnaître le droit des Aroumains à bénéficier d’enseignement dans leur supposée langue nationale : le roumain. En mobilisant le modèle de Paul Brass, nous suivrons le processus de construction discursive qui rend l’ethnicité aroumaine assimilable à la nationalité roumaine.

Pour plus d’informations:

https://www.editions-harmattan.fr/livre-ethnicite_aroumaine_nationalite_roumaine_la_construction_discursive_d_une_identite_nationale_1770_1878_vladimir_cretulescu-9782343240749-71964.html

La Slovénie et la présidence de l’Union européenne : bilan et perspectives

Lundi 13 décembre– 17h00-19h00 à l’INALCO, 65 rue des Grands Moulins, Paris 13e , salle 5.12, 5e étage 

L’Observatoire de l’Europe médiane, l’INALCO/CREE organise une Table ronde avec:

  • Laurent Hassid, géographe, chercheur associé au laboratoire PLEIADE, Université Sorbonne Paris Nord
  • Rastko Močnik, sociologue, ancien professeur à l‘Université de Ljubljana 
  • Jacques Rupnik, politiste, directeur de recherche émérite au CERI, Sciences Po Paris

 http://www.inalco.fr/evenement/observatoire-europe-mediane-table-ronde-slovenie-presidence-union-europeenne-bilan

en présentiel sur inscription ici 

en ligne en se connectant au lien suivant : https://zoom.us/j/97632309164

L’Observatoire de l’Europe médiane contemporaine du Centre de Recherches Europes-Eurasie (CREE) organise des débats ouverts au public réunissant des spécialistes (universitaires, experts, journalistes, diplomates…) apportant des éclairages contextualisés sur des points d’actualité et interrogeant la perception des populations sur les mutations ou phénomènes politiques et sociaux qui font débat.