Archives de catégorie : Livres / Books

Jože Pirjevec, Tito. Une vie, Paris, CNRS éditions (696 p., 27€)

Voici enfin traduite en français la grande biographie de Tito par Joze Pirjevec, saluée mondialement comme l’ouvrage le plus abouti sur l’ancien maître de la Yougoslavie. Fondée sur une quantité impressionnante d’archives inédites – découvertes à Belgrade mais aussi aux États-Unis, en Russie, en Grande-Bretagne, en Allemagne –, l’étude de Pirjevec explore les zones d’ombre, fait revivre les paradoxes et les ambiguïtés d’un Tito que rien ne semblait destiné à se hisser au rang des chefs d’État les plus influents du XXe siècle.

Comment ce fils d’apprenti, ancien ouvrier d’usine, est-il parvenu à s’emparer du Parti communiste yougoslave ? Quelle fut la nature de son engagement dans les Brigades internationales du temps de la guerre d’Espagne ? Comment comprendre son rôle de partisan, passé maître dans l’art de la guérilla, durant l’occupation de son pays par les nazis ? Quelle fut sa responsabilité dans le massacre des Croates oustachis en 1945 ? Staline a-t-il vraiment cherché à l’empoisonner ? Comment, dans l’après-guerre, Tito s’est-il imposé comme l’une des principales figures des non-alignés ? Continuer la lecture de Jože Pirjevec, Tito. Une vie, Paris, CNRS éditions (696 p., 27€)

Cécile Jouhanneau, Sortir de la guerre en Bosnie-Herzégovine. Une sociologie politique du témoignage et de la civilité, Paris, Karthala, 2016 (384 p., 28 €)

 

Pour comprendre les dynamiques sociales et politiques à l’œuvre au sortir d’un conflit, cet ouvrage prend pour objet les mémoires de la guerre de 1992-1995 en Bosnie-Herzégovine. Dans une démarche de sociologie politique, l’auteure y explore les conditions sociales de l’expression des souvenirs de la détention en camps entre 1992 et 2010. Que nous apprennent-elles sur une société qui a connu des transformations aussi profondes que celles liées à la violente désintégration de la Yougoslavie socialiste ?

Continuer la lecture de Cécile Jouhanneau, Sortir de la guerre en Bosnie-Herzégovine. Une sociologie politique du témoignage et de la civilité, Paris, Karthala, 2016 (384 p., 28 €)

François Georgeon, Le mois le plus long. Ramadan à Istanbul, Paris, CNRS éditions, 2017 (352 p., 25 €)

« Le sultan des mois » : c’est ainsi que les habitants d’Istanbul avaient coutume d’appeler le mois de ramadan. Rite religieux marqué par le jeûne collectif de la communauté musulmane et conclu par l’une des deux grandes fêtes de l’islam, le ramadan est devenu au fil des siècles le temps fort de la vie sociale et culturelle de la capitale ottomane.

Prenant pour point de départ les réformes politiques et les transformations urbaines du XIXe siècle, le présent ouvrage analyse l’évolution du ramadan dans un environnement pluriel, à une époque de sécularisation et de laïcisation de l’État et de la société.

Continuer la lecture de François Georgeon, Le mois le plus long. Ramadan à Istanbul, Paris, CNRS éditions, 2017 (352 p., 25 €)

Gilles Veinstein, Les Ottomans. Variations sur une société d’Empire, Paris, Éditions de l’EHESS, 2017 (262 p., 19.80 €)

 

Consacré à l’économie, la société et les mentalités dans l’Empire ottoman du XVIe au XVIIIe siècle, cet ouvrage montre un empire qui a profondément marqué les territoires qu’il a dominés pendant plusieurs siècles, de l’Algérie à la Crimée, du Danube à la mer Rouge. Les travaux de Gilles Veinstein constituent une remarquable introduction à ce monde encore méconnu dont la construction politique et sociale eut avec l’Europe une longue histoire commune. Édition établie par Elisabetta Borromeo, Préface de Nathalie Clayer & Nicolas Vatin.

Continuer la lecture de Gilles Veinstein, Les Ottomans. Variations sur une société d’Empire, Paris, Éditions de l’EHESS, 2017 (262 p., 19.80 €)

Nathalie Clayer, Xavier Bougarel, Europe’s Balkan Muslims, Londres, Hurst and Company, 2017 (288 p., £45.00)

‘Written by two of the most distinguished French scholars of Southeastern Europe and Islam, and appearing here in an outstanding translation from French, this is the most comprehensive existing survey of the Balkan Muslims in the last two centuries. Its interpretative strength lies in the rare combination between sophisticated historiographical analysis and clarity of exposition.’ — Maria Todorova, University of Illinois, Urbana-Champaign

There are roughly eight million Muslims in south-east Europe, among them Albanians, Bosniaks, Turks and Roma — descendants of converts or settlers in the Ottoman period. This new history of the social, political and religious transformations that this population experienced in the nineteenth and twentieth centuries — a period marked by the collapse of the Ottoman, Austro-Hungarian and Russian Empires and by the creation of the modern Balkan states — will shed new light on the European Muslim experience.

Continuer la lecture de Nathalie Clayer, Xavier Bougarel, Europe’s Balkan Muslims, Londres, Hurst and Company, 2017 (288 p., £45.00)