Archives de catégorie : Journées d’études / Workshops

Governing the Borders, Challenging the State. Cultures of Disobedience in Eastern Europe and the Balkans (16th –beginning of the 19th centuries)

TEPSIS Workshop 

Friday 16 November 2018, 14h-19h

Paris, École des Hautes Études en Sciences Sociales 

105 Boulevard Raspail, room 13 

Coordinators : Radu G. PĂUN (CERCEC), Laurent TATARENKO (IEŚW/CERCEC) 

ENG: As classic topics of modern history, collective disobedience/revolt movements have traditionally been studied from an economic or/and sociological perspective. These last years have brought an important methodological renewal, which gives large room to anthropological reflection and to comparatist approaches, by emphasizing some “new” aspects: the imaginary and the staging of the rebellions/uprisings, the plurality of the speeches and memories, the transfers of experience, etc. However, this renewal had little impact on studies devoted to Eastern Europe and the Balkans, which continue to deal with these topics in a socio-economic key or to regard them as a direct antecedent of the movements of national liberation in the nineteenth century. 

Our workshop proposes a critical review of studies dedicated to these issues at European and extra-European level with the aim of building methodological tools that could be applied to the Eastern Europe and the Balkans. One of the contributions of this approach is to include these areas in the overall reflection on collective disobedience in the modern era, which will eventually lead to drawing up a connected history of these phenomena at various scales. 

Our investigation begins in the first decades of the sixteenth century with the consolidation of the northern border of the Ottoman Empire and continues until the end of the Napoleonic period, marked by the formation of the Holy Alliance in 1815 and the establishment of a new balance of power in this part of Europe. We pay particular attention to border areas, where belonging to one political entity or another has repeatedly raised serious problems, both within the States concerned and between competing neighbors. This look from the margins towards the center will allow us to consider under a new angle the mechanisms of governance and the process of modern states building in this region. 

Continuer la lecture de Governing the Borders, Challenging the State. Cultures of Disobedience in Eastern Europe and the Balkans (16th –beginning of the 19th centuries)

LA DANSE SUR LE VOLCAN : ISTANBUL 1918-1923 UNE CAPITALE SOUS OCCUPATION

14 novembre 2018

Salons de l’INALCO, 2 rue de Lille, Paris
Sous la direction de Frédéric Hitzel (CNRS-EHESS) & Timour Muhidine (INALCO)

10h00: Accueil

10h15: Présentation du projet
Frédéric HITZEL, CNRS-EHESS
Timour MUHIDINE, INALCO-CERMOM

10h30

Claire LE BRAS, Université de Nantes, Istanbul sous administration Alliée : les Hauts-Commissariats français, britannique et italien.

Alexandre TOUMARKINE, INALCO-CERMOM, Chasse à l’homme dans Istanbul occupée: la traque des soldats de l’Entente démobilisés par les armées d’occupation.

Marie BOSSAERT, École Française de Rome, Tous Italiens ! La politique de protection et de nationalisation italienne dans Istanbul occupée.

12h00 Pause-café

12h30
Meropi ANASTASSIADOU, INALCO-CERMOM, Re-Constantinople après Istanbul. Les représentations de la Ville dans Logos, revue littéraire grecque à l’époque de l’Occupation alliée (1919-1923).

Johann STRAUSS, Université de Strasbourg, Les Années de l’Armistice à Istanbul : chant de cygne de la littérature minoritaire.

13h30 Déjeuner

14h30

Bruno ELIE EHESS-CETOBAC, L’exode des Russes Blancs vers les Détroits et Constantinople.

Frank-Olivier CHAUVIN, Normandie UniversitéLa surveillance des réseaux bolchéviques à Constantinople par les interalliés (1919-1923). Acteurs, Structures et Interaction conflictuelle.

Frédéric HITZEL, CNRS-CETOBAC, L’art en coulisses : rencontre artistique inattendue dans Istanbul occupée, à l’origine d’une
émergence créative.

16h00 Pause-café

16h30
Emmanuel SZUREK, EHESS-CETOBAC, Jean Deny occupe Constantinople, Istanbul occupe Jean Deny.
Ibrahim IBRAHIMOV, Normandie Université, Pratiques culturelles et lieux de sociabilité à travers les loisirs pendant l’occupation
interalliée à Constantinople (1918-1923). Entre pratiques anciennes et nouvelles, locales et étrangères. Transmissions, Usages et Intégration.

Timour MUHIDINE, INALCO-CERMOM, Ecrire l’occupation : les auteurs turcs montrent les dents.

18h00-19h00 Discussion générale

Pertes et requalifications de nationalités au prisme des trajectoires migratoires : une perspective transnationale sur l’Europe du premier vingtième siècle

30 novembre

Salle des Actes, ENS-Ulm, 45 rue d’Ulm

9h30: Accueil

10h – 10h45: Introduction par Patrick Weil (CNRS, Université Paris I – Panthéon-Sorbonne) 

11h – 12h30Les migrants face aux requalifications nationales

Modération: Aliénor Cadiot (EHESS, CRH)

Frank Caestecker (Universiteit Gent, CESSMIR): Cinq mille déchéances de la nationalité belge (1918-1960): comment des Belges de sang, Belges naturalisés, Belges par option, Belges retrouvés se retrouvaient comme apatrides et comment ils s’en sortaient

Emmanuel Szurek (EHESS, CETOBaC): Les “rapatriés de Smyrne”. Nationalisation du travail et migrations des ressortissants français de Turquie (1932-1938)

Discutante: Claire Zalc (CNRS, IHMC, EHESS)

14h – 15h30Politiques de la citoyenneté et catégorisation nationale

Modération: Elif Becan (EHESS, CETOBaC)

Corry Guttstadt (Universität Hamburg): Turkey’s Policy of Demographic Engineering and the Question of Citizenship

Michal Frankl (Akademie věd České republiky, MIA): From Citizens to Refugees. Revising Jewish Citizenship in Poland and Czechoslovakia, 1938-1939

Discutante: Nancy Green (EHESS, CRH)

15h45 -16h30: Conclusion par Catherine Gousseff (CNRS, CERCEC)

 

ÉCHANGES ET CONFLITS EN MÉDITERRANÉE (1492-1830)

Date: Vendredi 14 septembre de 9h à 18h

Adresse: Maison de la Recherche, Salle Claude Simon, 4 rue des Irlandais, 75005 Paris

Si la Méditerranée a longtemps été un espace propice aux rencontres et aux échanges entre les peuples, elle a été aussi un lieu d’antagonismes et d’affrontements. Les échanges et les conflits ont été très variés et de toute nature : religieux, politiques, diplomatiques, juridiques et culturels. Les affrontements armés autour de la Méditerranée se sont déroulés sur terre et sur mer. Échanges pacifiques ou conflits armés, ces contacts ont durablement marqué les peuples et façonné l’histoire de la Méditerranée.

Nous proposons dans le cadre d’une journée d’étude de mettre en perspective un certain nombre de cas significatifs comme autant de pistes de réflexion que l’on espère novatrices. Sans prétendre à l’exhaustivité, nous souhaitons à travers cette journée aborder des problématiques diverses qui donneront lieu à la confrontation de points de vue pluridisciplinaires.

Programme de la Journée d’études

Gouverner les frontières, défier l’Etat. Désobéissances et rébellions en Europe orientale et balkanique (début du XVIe siècle – début du XIXe siècle

Mini-atelier TEPSIS: le 22 juin de 14h à 19h à l’EHESS, 105 boulevard Raspail en salle 8. 

Coordination : Radu G. PĂUN (CERCEC), Laurent TATARENKO (IEŚW/CERCEC)

Intervenants :

Marinos SARIYANNIS (Institut d’études méditerranéennes, Réthymnon, Grèce) : Illegitimacy and justification : Ottoman images of revolt 

Benjamin LANDAIS(Université d’Avignon) : L’empereur et le ‘bandit’ : entre criminalisation et politisation des violences collectives dans le Banat habsbourgeois au XVIIIe siècle 

Hubert ŁASZKIEWICZ (Université de Varsovie, Pologne) : Confédération de Targowica (1792) : rébellion et émotions au nom d’un passé légitime.

Discutants : Marie-Elizabeth DUCREUX (EHESS), Christine LEBEAU (IHMC, Université Paris I Panthéon-Sorbonne), Fabrice MICALEFF (Université de Nantes), Gregorio SALINERO (IHMC, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, sous réserve).

Questions classiques de l’histoire moderne, les désobéissances et les rebellions ont été traditionnellement abordées dans une perspective économique ou sociologique. Ces dernières années ont apporté un renouvellement méthodologique important qui accorde une large place aux analyses anthropologiques et à la perspective comparatiste, en privilégiant certaines facettes « nouvelles » : l’imaginaire et les mises en scène des rébellions, la pluralité des discours et des mémoires de la révolte, les transferts d’expérience. 

Continuer la lecture de Gouverner les frontières, défier l’Etat. Désobéissances et rébellions en Europe orientale et balkanique (début du XVIe siècle – début du XIXe siècle

JOURNÉE D’ÉTUDES DOCTORALES 2018 DU GDR «CONNAISSANCE DE L’EUROPE MÉDIANE»

Date: Vendredi 18 mai de 9h à 16h 

Adresse: Institut d’études slaves, 9 rue Michelet, 75006 Paris

Programme

9h00-10h15 Panel 1. La construction des identités collectives et individuelles

Discutants : Marie-Elisabeth Ducreux et Antoine Marès

  • Ekaterina Vinogradova (Université Grenoble-Alpes): Imaginaire national en (re)construction. L’art post-soviétique à la Biennale de Venise.
  • Marlena Wilczak (Paris IV / Varsovie) : Les archives personnelles d’Olga Boznańska (1865-1940) : analyse du processus de création.

10h15-10h30 Pause

10h30-12h45 Panel 2. Les relations internationales 

Discutants : Etienne Boisserie et Justine Faure

  • Mathieu Gotteland (Paris I) : La Présence impériale austro-hongroise en Chine de la guerre des Boxers à la Première Guerre mondiale.
  • Julia Nietsch (EHESS) : Les associations kosovares dans les années 1990 et 2000 dans un contexte de multiplicité des instances gouvernementales.
  • Florence Vychytil (EHESS/CEFRES) : Construire la diaspora : circulations franco- américaines au sein de l’émigration polonaise pendant la Guerre froide.
  • Jana Kasikova (univ. Charles à Prague) : La problématique des personnes déplacées après la Seconde Guerre mondiale du point de vue tchécoslovaque.

Continuer la lecture de JOURNÉE D’ÉTUDES DOCTORALES 2018 DU GDR «CONNAISSANCE DE L’EUROPE MÉDIANE»