Archives de catégorie : Histoire

Nathalie CLAYER: Une histoire en travelling de l’Albanie (1920-1939). Avec, au-delà et en-deçà de l’État, Paris, Karthala, 2022 (492 p./33 €)

Une histoire en travelling de l'Albanie (1920-1939). Avec, au-delà et en-deçà de l'État

 

L’État-nation a nationalisé les historiographies. La construction étatique doit-elle pour autant être rejetée en tant qu’objet d’étude ? Non, bien sûr, mais il faut assurément l’aborder autrement. C’est ce que suggère déjà une nouvelle historiographie qui, avec le développement de l’histoire globale, s’attache à élargir la focale. Dans cet ouvrage, il s’agit aussi de prendre l’État-nation au sérieux, de l’appréhender comme un espace de sens, de circulations, de contraintes et de possibilités, qui se construit et se remodèle dans le temps, en interaction avec d’autres espaces sociaux et selon des temporalités multiples.

Nathalie Clayer saisit ainsi la formation de l’État albanais dans l’entre-deux-guerres et la transformation de ses espaces sociaux dans un mouvement de travelling. Son objectif n’est pas fixé sur les institutions telles qu’on les observe habituellement, ni sur des trajectoires d’individus qui donneraient à voir l’importance des dynamiques infra- ou transnationales. Sa « caméra » bouge constamment de façon à mieux saisir la complexité des dynamiques.

Une contribution majeure à la question de l’État-nation, un apport érudit à l’histoire albanaise et une proposition audacieuse sur les méthodes narratives de l’histoire.

Nathalie Clayer, Fabio Giomi, Emmanuel Szurek (der). Kemalizm. Osmanlı Sonrası Dünyada Ulusaşırı Siyaset, İletişim, İstanbul 2022 (381 p. 56,25₺)

Kemalizm

Modern Türkiye’nin kurucu ideolojisi Kemalizmin ancak ulusaşırı bir olgu olarak analiz edildiğinde anlaşılabileceğini öne süren Kemalizm – Osmanlı Sonrası Dünyada Ulusaşırı Siyaset, Kemalizmin iki savaş arası dönemde Türkiye, Arnavutluk, Bulgaristan, Kıbrıs, Mısır ve Yugoslavya’daki çok yönlü etkileşim ve alışverişlerle inşa edildiğini ortaya koyuyor.

Modern Türkiye’nin kurucu ideolojisi Kemalizmin ancak ulusaşırı bir olgu olarak analiz edildiğinde anlaşılabileceğini öne süren Kemalizm – Osmanlı Sonrası Dünyada Ulusaşırı Siyaset, Kemalizmin iki savaş arası dönemde Türkiye, Arnavutluk, Bulgaristan, Kıbrıs, Mısır ve Yugoslavya’daki çok yönlü etkileşim ve alışverişlerle inşa edildiğini ortaya koyuyor. Bir parti mensubiyetinden bir dizi kültürel sembole, bir siyasi doktrinden belirli bir yönetim tarzına birçok farklı anlamda kullanabilen ve Türkiye toplumunun kolektif bilincini etkilemeye devam eden Kemalizm teriminin alternatif bir tarihsel tanımını yapıyor.

Bu kavramın eski Osmanlı coğrafyasına ait farklı ülkelerdeki çeşitli kültürel ve siyasal pratiklerin analizi için ortak bir platform teşkil ettiğini gösteriyor. Kemalizmin doğuşu ve evrimini kapsamlı bir ulusaşırı perspektife yerleştirmesi ve geniş bir coğrafyayı taramasıyla alanında bir ilk olma özelliği taşıyor.

“Bu kolektif kitapta göstermeye çalıştığımız üzere, Kemalizm Türk entelektüelleri tarafından yeniden sahiplenilmeden çok önce, ilk olarak Türk siyaset sahnesinin dışındaki aktörler tarafından şekillendirilmiştir. Ve Türkiye dışında, eski Osmanlı topraklarındaki (Müslüman dünya ve ötesindeki) gözlemciler, ama aynı zamanda aktörler tarafından da şekillendirilmeye ve kullanılmaya devam etmiştir. Dolayısıyla Kemalizmi totolojik bir biçimde Türkiye (Türkiye = Kemalizm = Türkiye) üzerinden açıklamak yerine, kavramın birçok farklı görüş açısından ve özgül uzamsal konfigürasyonlarda neyi temsil ettiğini göstermeyi umuyoruz.”

France-Grèce XVIIIe-XXIe siècle, regards insolites : objets, lieux, personnages

13 janvier 2022, 9h30-18h30, Auditorium du musée du Louvre – Michel Laclotteen présentiel

14 janvier 2022, 10h-17h, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, exclusivement sur invitation

Colloque reporté aux 27 et 28 octobre 2022

À l’occasion du Bicentenaire de la Révolution grecque et de l’exposition Paris-Athènes, Naissance de la Grèce moderne (1675-1919), le Musée du Louvre, l’École française d’Athènes et l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres organisent un colloque international portant sur les relations entre la France et la Grèce.
Regards insolites : en mettant l’accent sur des aspects peu connus ou peu visibles de l’histoire des relations franco-grecques, ce colloque propose d’examiner la manière dont une époque, un mouvement, des pratiques ou des mentalités partagées se cristallisent dans un objet, un lieu ou une trajectoire individuelle et, ce faisant, de renouveler le regard sur une histoire de plus de deux siècles.
Contribution à l’histoire de la France en Grèce et de la Grèce en France, la rencontre a pour objectif de participer au renouvellement des objets d’études et des thématiques dans un cadre théorique qui s’inspire autant de la micro-histoire que de l’histoire transnationale croisée des pratiques culturelles et des mouvements intellectuels.
Le colloque France-Grèce, XVIIIe-XXIe siècle, regards insolites se tient au Musée de Louvre et à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, avec le soutien de l’Initiative 1821-2021.

Programme 

Pour plus d’informations :

https://www.efa.gr/fr/manifestations-scientifiques/nos-anciennes-manifestations-scientifiques/2023-13-14-01-2022-colloque-international-france-grece-xviiie-xxie-siecle-regards-insolites-objets-lieux-personnages

Vladimir Cretulescu, Ethnicité aroumaine, nationalité roumaine: La construction discursive d’une identité nationale (1770-1878), l’Harmattan, Paris, 2021 (254 P., 25 €)

Monograph published in French by our member Vladimir Cretulescu

Couverture Ethnicité aroumaine, nationalité roumaine

Vers la moitié du XIXe siècle, les Aroumains sont une population de bergers, marchands et dirigeants de caravanes, éparpillée dans toute la région des Balkans. Suite au bourgeonnement des idées nationales modernes dans le sud-est de l’Europe, ce groupe ethnique, parleur d’un idiome néolatin, est revendiqué par deux discours identitaires rivaux : l’un faisant d’eux des membres de la nation grecque, l’autre, leur attribuant la nationalité roumaine. Notre ouvrage se propose de tracer le développement du discours identitaire aroumain-roumain, qui construit les Aroumains comme des membres du peuple roumain, dès ses origines balkaniques jusqu’en 1878, l’année où le mouvement aroumain-roumain persuade les Ottomans de reconnaître le droit des Aroumains à bénéficier d’enseignement dans leur supposée langue nationale : le roumain. En mobilisant le modèle de Paul Brass, nous suivrons le processus de construction discursive qui rend l’ethnicité aroumaine assimilable à la nationalité roumaine.

Pour plus d’informations:

https://www.editions-harmattan.fr/livre-ethnicite_aroumaine_nationalite_roumaine_la_construction_discursive_d_une_identite_nationale_1770_1878_vladimir_cretulescu-9782343240749-71964.html

L’Empire ottoman et la Turquie face à l’Occident (V)

Lieu : Collège de France (amphithéâtre Marguerite de Navarre)

Pour plus d’informations :

https://www.college-de-france.fr/site/edhem-eldem/course-2021-2022.htm

Samim Akgönül, Dictionnaire insolite de la Turquie, Cosmopole, Paris 2021 (160 P., 11€)

Plus qu’un pays de contrastes, la Turquie est un pays de contradictions. Ceci dit, elle offre une telle diversité de paysages, de populations, de saveurs, de mélodies qu’il est impossible de la définir et la décrire de manière monolithique. Au détour de cérémonies, de projets fous et de savoureuses expressions, Samim Akgönül donne à découvrir des poètes et des musiciens, de fortes personnalités contemporaines, la figure du bakkal, Hodja, Sinan, Adıvar et Loti. Allons voir les mots tavla, arabesk, commérage, börek, çiğ köfte ou encore kolonya… et, comme on dit en turc, haydi bakalım !

Au-delà des guides touristiques, les dictionnaires insolites vous font voyager par les mots et aident à briser les idées reçues.