Archives de catégorie : Histoire

Samim Akgönül, Dictionnaire insolite de la Turquie, Cosmopole, Paris 2021 (160 P., 11€)

Plus qu’un pays de contrastes, la Turquie est un pays de contradictions. Ceci dit, elle offre une telle diversité de paysages, de populations, de saveurs, de mélodies qu’il est impossible de la définir et la décrire de manière monolithique. Au détour de cérémonies, de projets fous et de savoureuses expressions, Samim Akgönül donne à découvrir des poètes et des musiciens, de fortes personnalités contemporaines, la figure du bakkal, Hodja, Sinan, Adıvar et Loti. Allons voir les mots tavla, arabesk, commérage, börek, çiğ köfte ou encore kolonya… et, comme on dit en turc, haydi bakalım !

Au-delà des guides touristiques, les dictionnaires insolites vous font voyager par les mots et aident à briser les idées reçues.

Études Balkaniques 2021/1 (n° 25), Mémoire et identité nationales : 1821-2021

Table des Matières

Kostas Théologou, Introduction, La nation est-elle un principe spirituel ? Réflexions sur la mémoire collective et l’identité nationale

Gordana Blagojević,  La Première Guerre mondiale et l’identité nationale serbe à travers le prisme des lieux de sépultures militaires serbes en Grèce.

Una Popović, Entre les deux mondes : la création en cours de l’identité personnelle et nationale.

Kostas Théologou, Mémoire collective, rituels et performances dans la Grèce moderne : les danses traditionnelles du sacrifice

Ivana Jevtić, L’Héritage artistique des Paléologues et l’art orthodoxe pendant l’époque ottomane : les portraits des sages grecs.

Amir Muzur et Iva Rinčić, La relation à Ivo Andrić et à son héritage littéraire comme reflet des tensions entre trois nations balkaniques.

Georgios Arabatzis, Le spectre de Byzance chez Markos Renieris : orientalisme et sciences humaines.

Boris B. Brajovic, Anthropos polytropos et hypermnésie

Angeliki Konstantakopoulou, La formation et la mémoire de l’État bulgare revisitées.

Ivica Kelam et Ivana Ivančić Medved, Traumatisme et nostalgie pendant la transition démocratique. L’exemple de la République de Croatie.

Iordanis Koumasidis, La mémoire nationale du xixe siècle dans les romans grecs contemporains : Aris Sfakianakis et Vangelis Bekas.

Soutenance de thèse de Gabriel John DOYLE

Titre de thèse : « De l’exception à l’insertion : les établissements charitables dans la fabrique urbaine d’Istanbul (1860-1914) »

Le mercredi 8 décembre de 9h à 13h à l’École des hautes études en sciences sociales

Jury :

  • Nathalie Clayer (directrice de thèse), Directrice de recherche au CNRS et directrice d’études à l’EHESS
  • Romain Bertrand, Directeur de recherche à la Fondation Nationale de Sciences Politiques
  • Shirine Hamadeh, Associate professor à l’université Koç d’Istanbul
  • Bernard Heyberger, Directeur d’études à l’EHESS
  • Catherine Maurer, Professeure à l’université de Strasbourg
  • Jean-François Pérouse, Maître de conférences (HDR) à l’université de Toulouse-Jean Jaurès

Pour des raisons sanitaires, la soutenance est limitée à 15 personnes mais pourra également être suivie par visio-conférence. Veuillez envoyer un mail à l’adresse gab.doyle@yahoo.fr pour obtenir un lien Zoom.

Informations supplémentaires :  https://www.ehess.fr/fr/soutenance/lexception-linsertion-%C3%A9tablissements-charitables-dans-fabrique-urbaine-distanbul-1860

Quatrièmes Rencontres d’Etudes Balkaniques (30 juin-2 juillet 2022, MUCEM)

[English below]

Nous avons le plaisir de vous informer de la tenue des Quatrièmes rencontres d’études balkaniques, organisées par l’Association française d’études sur les Balkans (AFEBalk), au MUCEM, à Marseille, du 30 juin au 2 juillet 2022. La thématique choisie pour cette édition est “Balkans connectés”.

Le colloque vise à rassembler les forces vives de la recherche sur les Balkans. Il est ouvert à toutes les disciplines des sciences humaines et sociales. Nous invitons donc toutes les personnes intéressées par cette manifestation à soumettre leurs propositions de communication ou de panel avant le 7 janvier 2022.

Vous trouverez le texte de l’appel à communication, les thématiques privilégiées et toutes les informations pour soumettre vos propositions à l’adresse suivante : https://etudesbalk4.sciencesconf.org   

Attention: la création d’un compte sciencesconf est obligatoire pour soumettre une proposition.

Au plaisir de vous retrouver à Marseille, 

Bien cordialement,

###

Dear colleagues,

We are pleased to announce the upcoming Fourth Conference in Balkan Studies. Organized by the French Association of Balkan Studies (AFEBalk), they will be held at the MUCEM, in Marseille between June 30 and July 2, 2022. The theme chosen for this edition is “Connected Balkans”.

The 2022 edition aims to bring together the driving forces of research on the Balkans in the frame of a conference open to all relevant disciplines of the Humanities and Social Sciences. We therefore invite all those interested in this event to submit their individual paper or panel proposals before January 7, 2022.

Prospective applicants can read the call, consult the large thematic scope and submit their proposals via the following link: https://etudesbalk4.sciencesconf.org    

Please note that creating a sciencesconf account is mandatory for proposal submission.

We look forward to seeing you in Marseille,

Nadège Ragaru, ASSIGNÉS À IDENTITÉS. VIOLENCE D’ÉTAT ET EXPÉRIENCES MINORITAIRES DANS LES BALKANS POST-OTTOMANS, Istambul, éditions isis, 2019 (340 P., 40 $)

 

Introduction

Partie 1. Façonner, dire, interdire le « je » en Bulgarie : Puissance publique et stratégies de résistance minoritaires Chapitre 1. Contribution à l’historiographie de l’assimilation forcée des musulmans de Bulgarie Chapitre 2. Faire taire l’altérité. Police de la langue et mobilisations linguistiques au temps de l’assimilation forcée des Turcs de Bulgarie(1984-1989) Chapitre 3. Voyages en identités. Les espaces-temps du re/de-venir des Turcs de Bulgarie établis en Turquie Chapitre 4. Les mobilités du postcommunisme : Pratiques migratoires et constitution d’un champ de recherche sur les migrations en Bulgarie Chapitre 5. Usages politiques du passé et controverses historiographiques en Bulgarie : le cas du « massacre de Batak » (1876) Chapitre 6. Du balkanisme à une histoire transnationale des Balkans ? 

Partie 2. Politiques anti-juives, historiographie et mémoire de la Shoah en Bulgarie Chapitre 7. Les Juifs de Bulgarie et des territoires yougoslaves et grecs occupés par la Bulgarie pendant la Seconde Guerre mondiale Chapitre 8. La spoliation des biens juifs en Bulgarie pendant la Seconde Guerre mondiale : un état des lieux historiographique Chapitre 9. Nationalization through Internationalization. Writing, Remembering, and Commemorating the Holocaust in Macedonia and Bulgaria after 1989 

Partie 3. Faire État-nation en Macédoine post-yougoslave : de la conflictualité armée à la concurrence des emblèmes identitaires Chapitre 10. The Former Yugoslav Republic of Macedonia:between Ohrid and Brussels Chapitre 11. Maillage communal, frontières et nation :les imaginaires, enjeuxet pratiques de la décentralisation en Macédoine Chapitre 12. The Political Uses and Social Lives of “National Heroes”: Controversies over Skanderbeg’s Statue in Skopje Chapitre 13. Macédoine-Grèce: les pouvoirs de la métonymie

Francine Saint-Ramond, Les Désorientés – Expériences des soldats français aux Dardanelles et en Macédoine, 1915-1918, Paris, Presses de L’inalco 2019 (ebook et broché, 4,46 € et 30 €)

Plus de 80 000 soldats français ont été envoyés aux Dardanelles en 1915 par un gouvernement réticent, dans une expédition improvisée et condamnée à l’échec. Quand cet échec devint évident, les survivants ont été convoyés vers Salonique pour une autre expédition encore plus importante en Macédoine, au total près de 400 000 soldats français sont passés par cette armée d’Orient. Les soldats partaient avec appréhension vers l’inconnu, mais les mots de Constantinople, Orient et Grèce, leur rappelaient des visions littéraires agréables. Leurs mémoires montrent que les réalités furent tout sauf agréables : conditions naturelles, climat, approvisionnement, équipement, munitions, maladies ; mais leur correspondance, censurée et autocensurée, ne dit rien de cela en France et la presse se tait. Tout au contraire, elle répand l’image des plaisirs de Salonique. Chez les soldats, l’amertume est grande : ils comprennent que gagner Constantinople est impossible, ils constatent que la Macédoine ne ressemble pas à la Grèce de leurs rêves… Ce livre, nourri des mémoires et souvenirs émouvants des soldats, témoigne à la fois de leurs conditions de vie et de combat, de la crise morale qu’ils ont vécue et de la vie en Macédoine telle qu’ils l’ont découverte avec sa toute sa diversité.