Archives de catégorie : Histoire

LES MONUMENTS DANS LA VILLE AUJOURD’HUI. IMAGE DU POUVOIR / REFLET DU SOCIAL (BALKANS-MÉDITERRANÉE)

23 avril 2018 – 10h-20h
Institut français Firenze, Italia
Palazzo Lenzi – Piazza Ognissanti 2 – 50123 Firenze

Organisée par: Angelo BERTONI (TELEMMe, AMU-CNRS), Rossana GALDINI (Sapienza Università di Roma, DiSSE), Alessandro GALLICHIO (INHA-Centre Pompidou, Labex CAP), Pierre SINTÈS (TELEMMe, AMU-CNRS)

Cette journée d’études a pour objectif d’interroger les notions de monumentalité et de monumentalisation à partir d’expériences artistiques et de recherches en sciences sociales afin de porter un regard original sur les espaces publics. Ce dialogue interdisciplinaire permettra de mettre en débat le rôle du monument et du contre-monument comme points d’observations privilégiés de la fabrique urbaine et, en particulier, des logiques de pouvoir qui y sont à l’œuvre.

Le programme de la JE Les monuments dans la ville aujourd’hui à télécharger

Continuer la lecture de LES MONUMENTS DANS LA VILLE AUJOURD’HUI. IMAGE DU POUVOIR / REFLET DU SOCIAL (BALKANS-MÉDITERRANÉE)

Catherine PINGUET, Adalar’a Çıkmak, İstanbul Açıklarındaki Bir Takımadanın Öyküsü, Türkiye İş Bankası Kültür Yayınları, 2018 (222 p., 65TL)

Traduction de l’ouvrage, Les Iles des Princes un Archipel au Large D’Istanbul, publié Empreintes temps-présent en 2013. Traduit par Orhun Alkan.

Quatre îles de l’archipel (Burgaz, Kinali, Heybeli, Büyükada) sont habitées tout au long de l’année et quotidiennement desservie par les ferries, tandis que les cinq autres îles, de taille beaucoup plus réduite, sont quasi désertes. Selon le temps, clair ou brumeux, selon que soufflent les vents du sud-ouest ou du nord-est, ces îles paraissent tantôt étonnamment proches, tantôt à peine discernables. En cas de tempête et d’épais brouillard, elles sont coupées du monde et provisoirement inaccessibles. De nos jours, les Turcs les appellent simplement adalar (les îles) et les Européens disent toujours îles des Princes. Continuer la lecture de Catherine PINGUET, Adalar’a Çıkmak, İstanbul Açıklarındaki Bir Takımadanın Öyküsü, Türkiye İş Bankası Kültür Yayınları, 2018 (222 p., 65TL)

Gabor DEMETER & Krisztian CSAPLAR-DEGOVICS, A Study in the Theory and Practice of Destabilization : Violence and Strategies of Survival in Ottoman Macedonia (1903-1913), The Isis Press, 2018 (222p., 25$)

I. Introduction

Concepts, goals, methods The location General remarks

II. The background to the tension and the komitadji phenomenon 

  • Conflict types – general overview
  • The escalation of the conflicts Some temporal and spatial patterns of četa activity
  • Četa types and their origins
  • The social background and functions of the revolutionary organizations
  • Financial sources
  • Methods of rule

Continuer la lecture de Gabor DEMETER & Krisztian CSAPLAR-DEGOVICS, A Study in the Theory and Practice of Destabilization : Violence and Strategies of Survival in Ottoman Macedonia (1903-1913), The Isis Press, 2018 (222p., 25$)

Noémi Lévy-Aksu – Enseignante invitée à l’EHESS (avril 2018)

La loi martiale contre l’urgence sociale: le cas du mouvement ouvrier de 1970 en Turquie, Lundi 9 avril 2018 2018, 16h-19h – EHESS (Salle AS1_23) 54, Bd Raspail, 75006 Paris 

Le « grand soulèvement ouvrier » d’Istanbul en 1970 est resté dans les mémoires syndicales et militantes comme le symbole et l’apogée de la contestation sociale qui a marqué cette période. Inédit par le caractère massif des manifestations et cortèges dans plusieurs quartiers d’Istanbul, le mouvement de juin a suscité la proclamation de la loi martiale, concrétisée par le déploiement de forces militaires et la formation de cours martiales pour juger les responsables syndicaux, les ouvriers et les étudiants arrêtés pendant les manifestations. Ce séminaire se penchera sur les enjeux politiques et légaux liés à l’imposition de la loi martiale contre ce mouvement social. Il tentera aussi de resituer le cas de 1970 dans la longue tradition de proclamations d’états d’urgence dans des situations de contestation politique ou sociale, de la fin de l’Empire ottoman à nos jours.

Interaction avec les doctorants du CETOBAC, Mardi 10 avril, 15h-17h – EHESS (Salle AS1_24) 54, Bd Raspail, 75006 Paris

Constitution et régimes d’exception dans la Turquie kémaliste: la part de l’héritage ottoman, Mercredi 11 avril 2018, 12h30-14h – INALCO (Amphithéâtre 6, 2eme étage) 65, rue des Grands Moulins, 75013 Paris

Table ronde sur la situation des universitaires en Turquie, Jeudi 12 avril 2018, 19h-21h – EHESS (Salle 8) 105 bd Raspail 75006 Paris

Affiche

Journée d’études « Partage Mémoriels ». Jeudi 5 avril – MMSH Aix-en-Provence

Journée d’études « Partages mémoriels »

5 Avril 2018, MMSH, salle 1, 13H30 – 18H00
(5 rue de l’Horloge 13100, Aix-en-Provence)
13h30 : Mots de bienvenue et présentation de la journée, Karine Michel (CHERPA, Aix-en-Provence)
13h40 – 14h20 : Introduction, Joël Candau (IDEMEC, Aix-en-Provence/Unice, Nice), « Qu’est-ce qu’une mémoire partagée »
14h30 – 15h30 : Construire une mémoire collective

Présidence de Séance Pierre Sintès (TELEMME, Aix-en-Provence)

  • Yves Mirman (CHERPA, Aix-en-Provence), « Partage d’oubli : Dubitabilité et facilité du problème public mémoriel au Liban »
  • Silvia Chiarini (IDEMEC, Aix-en-Provence), « Constructions et conflits mémoriels au sein d’un mouvement de revendication ethno-linguistique »

15h40 – 16h00 : Pause café

16h00 – 17h00 : Individus et mémoire partagée

Présidence de Séance Sarah Sajn (CHERPA, Aix-en-Provence)

  • Cécile Jouhanneau (ARTdev, Montpellier), « “Ce qu’il entre de social dans les souvenirs individuels”. Enquête sur le partage des souvenirs des camps en Bosnie-Herzégovine »
  • Gilles De Rapper (IDEMEC, Aix-en-Provence), « Photographie et partage mémoriel. Le cas de la production photographique de l’Albanie communiste (1944-1991) »

17h10 – 17h45 : Conclusion

Discussion de la journée François Dumasy (CHERPA, Aix-en-Provence)

Conclusion Karine Michel (CHERPA, Aix-en-Provence)

contrats doctoraux fléchés aux écoles françaises à l’étranger

Dans le cadre du soutien apporté aux actions de coopération internationale, le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) propose un dispositif de contrats doctoraux fléchés à l’international (ACI).

Ce dispositif peut bénéficier à tout doctorant dont les recherches s’inscrivent dans le cadre des programmes scientifiques d’une des cinq Écoles françaises à l’étranger :

École française d’Athènes,
École française de Rome,
Institut français d’archéologie orientale,
École française d’Extrême-Orient,
Casa de Velázquez (École des hautes études hispaniques et ibériques).

Date limite de candidatures : vendredi 4 mai 2018, 15h (heure de Paris)

Pour en savoir plus.