Archives de catégorie : Colloques et Conférences

Ve Rencontres littéraires du Courrier des Balkans

Entrée libre et gratuite à tous les événements jusqu’à 21h
Centre Marius Sidobre
26 rue Emile-Raspail
94110 Arcueil
Accès : RER B Laplace / Arcueil-Cachan ou Bus 187, 188, 197

• Romans, essais, témoignages, beaux-livres, dédicaces : venez découvrir la Grande librairie du Courrier des Balkans

• Stands d’éditeurs :
Les éditions des Argonautes
Les éditions Non-lieu
Les éditions Fauves
Les éditions franco-slovènes
Les éditions Intervalles
Les éditions Le vers à soie
Les éditions Petra
Les éditions Signes et Balises
Plan B éditions
Les éditions Riveneuve
Les éditions Bougainvilliers
Les éditions de L’Harmattan

La bouquinerie-braderie des Balkans, pour trouver des introuvables et des vieux livres à des prix imbattables ! Venez déposer les livres dont vous ne voulez plus, ils seront revendus au bénéfice du Courrier des Balkans. Vous ferez ainsi d’une pierre trois coups : des heureux, de la place dans vos bibliothèques, et un geste de soutien.

• Boissons et restauration légère des Balkans au bar toute la journée

Programme

11h : Assemblée générale annuelle de l’association Courrier des Balkans
Ouverte à tous.tes les personnes s’acquittant de l’adhésion 2023 à l’association Courrier des Balkans.

Dans l’après-midi, signatures avec Maurice Botbol, Jean-Arnault Dérens, Sylvain Guyot, Laurent Geslin, Abidin Krasniqi, Athanase Popov…

14h30 : Xavier Bougarel, Chez les partisans de Tito

Qui se souvient encore des partisans yougoslaves de Tito, le plus important mouvement de résistance armée dans l’Europe occupée ? Comment les partisans ont-ils restauré la communauté des peuples yougoslaves ? Comment organisaient-ils la participation politique de la paysannerie, de la jeunesse, des femmes ? Quel était le rôle du Parti communiste ? Sur quelles bases reposait l’économie de territoires libérés ? Quelle conception les partisans avaient-ils de la justice, de la vengeance et du pardon ?

Xavier Bougarel est historien, chercheur au Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris et associé du Centre Marc Bloch de Berlin.

Rencontre animée par Laurent Geslin.

15h30 : Les minorités en Roumanie. Hommage à Nicolas Trifon

Comment peut-on être aroumain, saxon, hongrois, juif ou rom en Roumanie ? Comment les minorités nationales négocient-elles leurs identités depuis la chute du communisme ? Un grand débat en hommage à notre ami Nicolas Trifon, disparu en août 2023, spécialiste des Aroumains.

Avec Michel Carassou, éditeur, spécialiste de l’oeuvre de Benjamin Fondane
Matei Cazacu, historien, co-auteur avec Nicolas Trifon, de Un Etat en quête de nation : la République de Moldavie
Catherine Horel, historienne,
et Catherine Roth. chercheure en sciences de la culture et de la communication, spécialiste des Saxons de Transylvanie.

Rencontre animée par Florentin Cassonnet.

17h : L’Odyssée balkanique

Un parcours de Vienne à l’Ouest, parmi l’importante diaspora pour finir à Bihać, à la porte de l’Union Européenne et de l’espace Schengen, sur l’une des routes migratoires. Entre les deux, nous parcourrons des espaces marqués par l’histoire, au gré des routes de montagnes, et rencontrerons les habitants en prenant notre temps. Alors que la guerre est de retour sur le continent européen, les Balkans reviennent sur le devant de la scène et ne doivent pas devenir un autre front d’instabilité. L’intégration européenne promise dès 2003 n’est toujours pas faite et des crises (politique, démocratique, etc.) demeurent alors que dans la région Russes, Chinois ou Turcs se bousculent. Un voyage de Vienne à Zagreb, Belgrade, Skopje, Pristina, Novi Pazar, Cetinje, Tirana, Mostar et Bihać.

Présentation en avant-première du livre illustré à sortir aux éditions de l’ENS Lyon.

Avec les auteurs (Benoit Goffin, Amaël Cattaruzza, Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin, etc.)

18h : Lancement du nouveau roman de Velibor Čolić, Guerre et pluie

Dans son dernier livre Guerre et pluie (Gallimard, 2024), Velibor Čolić relate son enrôlement dans les troupes croato-bosniaques pour participer à l’invasion de la Bosnie en 1992. Il raconte son quotidien de soldat jusqu’à sa désertion, laquelle le contraint à l’exil et à renoncer à ce qui constituait sa vie, notamment à se défaire de sa langue maternelle pour le français. L’horreur de la guerre est contrebalancée par la douceur des souvenirs amoureux.

19h : Apéro balkanique en musique

20h30 : Ciné Guérillas : Scènes des archives Labudović

Un film réalisé par Mila Turajlić.
France, Serbie, Montenegro, Croatie • 2022 • 94 minutes • Couleur et Noir & Blanc.

En 1959, Tito, le président yougoslave, envoie son caméraman Stevan Labudović en Algérie, en pleine guerre d’indépendance. Sa mission est de filmer l’opposition, la résistance contre la domination coloniale française. La cinéaste serbe Mila Turajlić plonge dans les archives de Labudović : une pièce sans lumière où des centaines de bobines de films en 35 mm sont entreposées. Ces images d’actualités sont inédites et avec Labudović – aujourd’hui un vieil homme, qui suit tant bien que mal l’énergétique réalisatrice – elle recompose l’épopée vécue il y a 50 ans…

Projection (entrée payante) suivie d’un débat avec la réalisatrice, Mila Turajlić.

Au Cinéma Jean Vilar
1, rue Paul Signac – 94410 Arcueil (à cent mètres du Centre Marius Sidobre)

La France en Europe centrale et orientale dans l’entre-deux-guerres : jeux d’influence et enjeux de médiation

Deux ouvrages parus récemment explorent la mise en place d’un réseau d’instituts visant à diffuser la culture et la langue française dans une Europe post-impériale, en voie de recomposition sur des bases nationales, où la France entendait jouer un rôle de premier plan. Par une voie d’entrée notamment biographique, voire prosopographique, les auteurs ont cherché à renouveler une approche centrée sur l’influence française. À partir de deux terrains différents (Bucarest et Zagreb), émergent des questions, valables à la fois pour l’historiographie et l’action culturelle : en quoi consistent la diplomatie et la coopération culturelles et intellectuelles ? Quels sont les fondements et les évolutions de la francophilie ? Quelle place donner aux acteurs et médiateurs entre les cultures européennes ?

Quand : 1 février 2024 – 18:30 > 20:00
Où : Auditorium du Pôle des langues et civilisations
 
avec  Daniel Baric (Eur’Orbem, Sorbonne Université), Edi Miloš (Université de Split),  Stefan Lemny (BNF), Charlotte Nicollet (Assemblée nationale)
 
modérée par Anne Madelain (INALCO, CREE)
 
https://www.bulac.fr/la-france-en-europe-centrale-et-orientale-dans-lentre-deux-guerres-jeux-dinfluence-et-enjeux-de
 

The crisis of the Left in post-Communist Europe: reasons and consequences

Conference

25-26 April 2024
Université Libre de Bruxelles (ULB)

Deadline: 01/02/2024 at 00.00 (CET)

In the aftermath of the democratic transition of communist Europe, communist successor parties have emerged as major actors in the respective political scenes. Scholars of party politics have been interested in assessing their adaptation and survival strategies, as well as their ideological rebranding. Along with EU accession, research has later focused on Europeanization of party systems and political parties, measuring the effects of such a process on communist successors

Thirty years after the transition, communist successor parties still play a critical role in most of the region and represent one of the main legacies of the old Communist regimes. Formally defined as « leftists », successor parties represent nonetheless an extremely uneven party family: the Czech communists stick to Marxism-Leninism, while their Hungarian and Polish fellows are close to the political center; in Romania and Bulgaria, communist successors are catch-all parties– swinging between national conservatism and social democracy, while in Russia and Moldova they have embraced pragmatism and nationalism; elsewhere, and for instance in Latvia, they are relegated to represent the Russian ethnic minority. Albeit preponderant, communist successor parties are not the exclusive actors on the Left and are instead sided by restored pre-war social democratic parties – like in Czechia, second-generation successor parties – like in Slovakia, or new grassroots movement parties, mainly in former Yugoslavia

What is even more striking at a first glance is the high variance in the electoral performances of the Left, the main focus of the present call: in some cases, leftists are witnessing a steady and fast decline, such as in the Czech Republic (where no left-wing party is by now represented in Parliament), Hungary, Poland and Bulgaria; in Romania and Slovakia they represent instead the biggest political forces. The aim of this panel is to assess the reasons behind the crisis of the Left in Central and Eastern Europe and in the post-Soviet space. Emphasis on the comparative dimension of the question is encouraged, and in particular on the differences between the successful and the failing cases. Continuer la lecture de The crisis of the Left in post-Communist Europe: reasons and consequences

The Left in Southeast Europe: Identities and Discourses

Call for Papers for a conference to be held on 4th and 5th April 2024, University of Tirana

Deadline: 15/01/2024 (please see  here and below for contact details)

Right after the democratic transition, scholars have pointed at the great diversity of communist successor parties’ identities and discourses. Some of them, in fact, were able to successfully turn into social democratic parties, rejecting the wrongdoings of the previous regime. Others transmuted towards nationalism, revisiting recent history through a patriotic lens. Finally, some groupings resisted the change and kept their Communist banner, assessing the capitalist and democratic transition negatively.

The memory of the past was indeed not the only sphere of divergence between the fellow parties since they came to vary in economic and socio-cultural issues too. The present call wants to explore communist successor parties’ identities and discourses thirty years after the transition. It both welcomes papers enquiring on the causal roots of communist successors’ identity and on left-wing discursive practices.

Continuer la lecture de The Left in Southeast Europe: Identities and Discourses

Le monde slave et la France : identité(s), interconnexion(s) et mémoire vivante au prisme des bibliothèques

7 décembre 2023 – 09:30 > 17:00 Où : Auditorium du Pôle des langues et civilisations BULAC

Le monde slave et la France : identité(s), interconnexion(s) et mémoire vivante au prisme des bibliothèques

Mémoires institutionnelles, conservation et valorisation de fonds inédits, où en est-on aujourd’hui ? Dans la perspective du XVIIe Congrès international des Slavistes qui se tiendra à Paris, la BnF, en collaboration avec la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC) et l’Association des bibliothécaires en études slaves et documentalistes associés (BESEDA), met en lumières la richesse et la diversité des fonds slaves conservés dans les bibliothèques françaises. La BULAC accueille la seconde journée du colloque, le jeudi 7 décembre 2023.
  • La première journée a lieu à la BnF, le mercredi 6 décembre 2023 de 9h30 à 17h.
    • Accès : Richelieu – Salle des conférences 5, rue Vivienne – 75002 Paris.
    • Entrée gratuite – Réservation conseillée. Il est recommandé de se présenter en avance (jusqu’à 20 minutes avant la manifestation).
  • La seconde journée a lieu à la BULAC, le jeudi 7 décembre 2023, de 9h30 à 17h.
    • Accès : Auditorium du Pôle des langues et civilisations – 65 rue des Grands Moulins – 75013 Paris.
    • Entrée gratuite.

2e rencontre- Arméniens et Juifs : la rupture traumatique des génocides

02-03/11/2023,
Salle du Musée des moulages / Conference room – École française d’Athènes, Didotou 6

Arméniens et Juifs : la rupture traumatique des génocides

Deuxième rencontre du programme Arméniens et Juifs dans les métropoles du Sud-Est européen
sous la responsabilité d’Odette Varon-Vassard et Hervé Georgelin

Voir programme ici

Suivre en ligne Journée 1 | Journée 2
Tous les détails ici https://u.efa.gr/cx

La deuxième rencontre du programme de recherche « Arméniens et Juifs dans les métropoles du sud-est européen » est consacrée aux destructions génocidaires qui ont affecté les deux populations selon des chronologies et des processus différents, dans des lieux différents, mais d’une manière qui affecte leur histoire de façon indélébile jusqu’aujourd’hui dans le sud-est européen et bien au-delà.
En particulier, le grand centre arménien ottoman, Constantinople-Istanbul-Պոլիս [Bolis], a été réduit à peau de chagrin démographique, doté encore d’institutions importantes aux noms impressionnants mais dépourvu désormais d’arrière-pays, celui des Arméniens ottomans, rayé de la carte par le Comité Union et Progrès en 1915 et dans les années qui suivirent, lors du Grand Crime / Մեծ Եղեռն [Medz Yeghern] ou de la Catastrophe / Աղէտ [Aghèd], comme les survivants appellèrent ces massacres systématiques.
En regard, dans La Jérusalem des Balkans, Thessalonique-Selânik, la communauté juive n’est plus, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, que l’ombre d’elle-même, « la ville des fantômes » selon l’expression consacrée par Mark Mazower. La communauté salonicienne a connu pendant la Shoah un des taux de mortalité les plus élevés de toute l’Europe occupée par l’Allemagne nazie et ses alliés. La démographie des Juifs des pays voisins occupés connaît un même effondrement. La perception de soi des deux peuples a été marquée à jamais par la violence de ces destructions de masse.

Rappel : Les Chantiers de l’AFEBalk. Expériences, réseaux, pratiques d’écriture

Les Chantiers de l’AFEBalk. Expériences, réseaux, pratiques d’écriture

Première édition

Jeudi 12 octobre et vendredi 13 octobre 2023

Collège de France – Amphithéâtre Maurice Halbwachs
11 place Marcellin Berthelot – 75005 Paris

En libre accès, dans la limite des places disponibles et à distance (pour le lien, contacter fabio.giomi@gmail.com )

Structurés en tables rondes ouvertes et interactives, ces premiers Chantiers de l’Association française d’études sur les Balkans (AFEBalk) visent à scruter la dimension collective de la recherche en sciences humaines et sociales sur les sociétés de l’Europe du Sud-Est. Il s’agit de faire connaître et de discuter le travail en cours de différents réseaux de recherche, les questions méthodologiques, épistémologiques et organisationnelles auxquelles ils doivent faire face, ainsi que les pratiques d’écriture et les publications (ouvrages collectifs, numéros de revues) qui en découlent.

Programme

Jeudi 12 octobre

17.00-18.30 : Table ronde d’ouverture, avec Nathalie Clayer (CNRS-EHESS, CETOBaC) et  Maria Todorova (University of Illinois, Urbana–Champaign)

Discussion autour des ouvrages Scaling the Balkans. Essays on Eastern European Entanglements (Brill, 2018) et Une histoire en travelling de l’Albanie (1920-1939). Avec, au-delà et en deça de l’Etat (Khartala, 2022), animée par Andreas Guidi (CREE, INALCO)

***La table ronde sera suivie d’un cocktail***

Vendredi 13 octobre

10.30-12.00 :  Réseaux

Table ronde avec Galia Valtchinova (LISST, Université de Toulouse), Vincent Thérouin (Eur’Orbem, Sorbonne Université) et Catherine Horel (CNRS, CETOBaC), animée par Elif Becan (Université Paris Nanterre)

Déjeuner

14.00-15.30 : Expériences

Table ronde avec Xavier Bougarel (CNRS, CETOBaC), Olivier Givre (EVS, Université Lumière Lyon 2), Mélisande Leventopoulos (ESTCA, Université Paris 8),  animée par Daniel Baric (Eur’Orbem, Sorbonne Université) 

16.00-17.30 : Pratiques d’écriture

Table ronde avec Gilles de Rapper (CNRS, EfA) et Pierre Sintès (TELEMME, Aix-Marseille Université), Fabio Giomi (CNRS, CETOBaC), Milana Cergic (Johann Gutenberg-Universität Mainz) et Andrea Gritti (EHESS, CETOBaC), animée par Anne Madelain (CREE, INALCO)

Avec le soutien du Collège de France, du Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC – CNRS, EHESS, Collège de France), du Centre de Recherche Europes-Eurasie (CREE, Inalco), Europe orientale, balkanique et médiane (Eur’orbem, Sorbonne Université)

Postcolonial, Decolonial, Post-imperial, De-imperial

Deadline : 17 November 2023

Conference :  15-17 May, 2024.  

Organizers : research group, “REVENANT-Revivals of Empire: Nostalgia, Amnesia, Tribulation” (ERC #101002908),  https://revenant.uniri.hr.

(Details for submission: see below or call for paper)

Despite dating back at least half a century, postcolonial studies and the concept of postcolonialism evince no signs of obsolescence in middle age. The theoretical and political questions that postcolonial critique first posed, related to the racialized formations of knowledge-power that sustained colonial regimes and their ongoing effects, have only increased in urgency. Precursors such as Frantz Fanon’s understanding of colonialism as a mode of psychological-subjective subjugation, signature concepts such as Edward Said’s Orientalism and Gayatri Spivak’s subalternity, and more recent coinages such as Achille Mbembe’s postcolony remain both staples of syllabi and inspirations for insurgent subjects.
Continuer la lecture de Postcolonial, Decolonial, Post-imperial, De-imperial