Archives de catégorie : Chercheurs invités / Guest scholars

Laurent Mignon – Professeur invité à l’EHESS

Laurent Mignon est professeur associé en langue et littérature turques à l’Université d’Oxford et est Fellow du Saint Antony’s College. Ses sujets de recherches incluent la littérature et l’histoire intellectuelle turques modernes, les littératures mineures de Turquie, la littérature socialiste, l’ésotérisme et les formes de spiritualités alternatives, ainsi que la réception de la poésie japonaise en Turquie.

Il est invité dans le cadre du Programme Professeurs invités de l’EHESS, sur proposition de Nathalie CLAYER (CETOBaC).

CONFÉRENCES

« « Dieu créa l’univers et l’homme Dieu » : La dissidence religieuse dans la littérature sépharade de langue turque »

Dans le cadre du séminaire « Le fait associatif à l’épreuve des acteurs religieux/du religieux. Réseaux, circulations et échanges en Europe du sud-est aux XIXe-XXIe siècles », organisé par Nathalie Clayer et Fabio Giomi. 

Après une courte présentation de la genèse de la littérature judéo-turque en Turquie ottomane, j’aborderai les écrits politico-religieux d’Avram Naon, Isak Ferera et Mahir Ruso publiés dans le contexte de la revue progressiste Mir’ât (Le miroir, 1909) et leur influence à l’époque républicaine. Leur humanisme d’inspiration religieuse se voulait un défi à la fois aux autorités politiques et religieuses.

  • Lundi 25 mars 2019, de 17h à 19h, EHESS, salle 7, 105 Bd Raspail, 75006 Paris

« Yahya Kemal Beyatli : Mythes et mythologies »

Dans le cadre du séminaire « Le fait associatif à l’épreuve des acteurs religieux/du religieux. Réseaux, circulations et échanges en Europe du sud-est aux XIXe-XXIe siècles », organisé par Nathalie Clayer et Fabio Giomi.

Le poète et essayiste Yahya Kemal Beyatlı est lu aujourd’hui comme le chantre de la civilisation turco-ottomane et l’auteur d’une poésie néoclassique où se rencontrent Baki et Baudelaire, Nedim et Moréas. Pourtant outre des textes et poèmes qui expriment une nostalgie certaine pour un islam populaire turco-ottoman, d’autres textes chantent les dieux et délices de la Grèce et de la Rome antiques. Cette conférence propose de dresser le portrait du poète entre son mythe et sa passion pour la mythologie.

  • Lundi 1er Avril 2019, de 17h à 19h, EHESS, salle 7, 105 Bd Raspail, 75006 Paris

« Les haïkus de Kikaku entre Emile Steinhilber-Oberlin et Orhan Veli. »

Dans le cadre des Rencontres du CETOBaC avec l’INaLCO

L’histoire du haïku en Occident est le produit de rencontres entre modernismes littéraires et traditions japonaises. Bien que moins étudiée, la situation turque est similaire. Le poète avant-gardiste Orhan Veli Kanık découvrit le haïku durant les années 30 à travers les traductions du poète Takarai Kikaku réalisées par Kuni Matsuo and Emile Steinilber-Oberlin, ouvrant ainsi de nouvelles voies pour sa quête minimaliste.

  • Vendredi 5 avril 2019, de 9h30 à 11h, INaLCO, Auditorium du Pôle des langues et civilisations, 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris

« Écrire une histoire alternative de la littérature ottomane »

Dans le cadre du séminaire de Timour Muhidine (INaLCO).

A l’aube de la guerre des Balkans (1912-13), l’écrivain anarchisant Baha Tevfik invitait les intellectuels à se libérer du « joug du passé et de la nationalité. » Dans les pas de Tevfik, je m’interrogerai sur les conséquences de cette invitation pour les historiens de la littérature turco-ottomane en évoquant les littératures mineures, la place de la littérature missionnaire ainsi que l’impact de la « révolution des lettres » de 1928 sur l’historiographie littéraire.

  • Jeudi 11 avril 2019, de 17h à 19h, BULAC, salle RJ 23, 65 Rue des Grands Moulins, 75013 Paris (la date de la conférence a changé)

HEIKE KARGE – Professeure invitée à l’EHESS

Heike Karge, assistante-professeure en histoire de l’Europe du Sud-Est à l’université de Regensburg et associée à l’Institut für Ost-und Südosteuropaforschung (IOS), invitée à l’EHESS par Morgane Labbé (CRH-ESOPP), travaille sur l’histoire de la guerre en Yougoslavie au 20e siècle. Ses recherches portent sur deux thèmes. En premier lieu, elles traitent des politiques et cultures mémorielles. Dans la perspective longue du siècle elle étudie comment conflits guerriers et changements de régime se connectent et se font écho dans les pratiques mémorielles. Ses recherches récentes portent sur les traumatismes de guerre et les conflits autour de leur reconnaissance par la psychiatrie ainsi que leur prise en charge par des institutions médico-sociales. C’est le thème de son prochain livre, Der Charme der Schizophrenie. Psychiatrische Deutungsmacht und Konstruktion der sozialen Welt in Südosteuropa. 

Continuer la lecture de HEIKE KARGE – Professeure invitée à l’EHESS

ILKER AYTURK – Professeur invité à l’EHESS-IISMM

İlker AYTÜRK (PhD Brandeis 2005) is associate professor at the Department of Political Science and Public Administration at Bilkent University, Ankara and teaches Turkish political history. His current research focuses on the evolution of the Turkish far right during the Cold War. Professeur invité par Emmanuel SZUREK.

Continuer la lecture de ILKER AYTURK – Professeur invité à l’EHESS-IISMM

Noémi Lévy-Aksu – Enseignante invitée à l’EHESS (avril 2018)

La loi martiale contre l’urgence sociale: le cas du mouvement ouvrier de 1970 en Turquie, Lundi 9 avril 2018 2018, 16h-19h – EHESS (Salle AS1_23) 54, Bd Raspail, 75006 Paris 

Le « grand soulèvement ouvrier » d’Istanbul en 1970 est resté dans les mémoires syndicales et militantes comme le symbole et l’apogée de la contestation sociale qui a marqué cette période. Inédit par le caractère massif des manifestations et cortèges dans plusieurs quartiers d’Istanbul, le mouvement de juin a suscité la proclamation de la loi martiale, concrétisée par le déploiement de forces militaires et la formation de cours martiales pour juger les responsables syndicaux, les ouvriers et les étudiants arrêtés pendant les manifestations. Ce séminaire se penchera sur les enjeux politiques et légaux liés à l’imposition de la loi martiale contre ce mouvement social. Il tentera aussi de resituer le cas de 1970 dans la longue tradition de proclamations d’états d’urgence dans des situations de contestation politique ou sociale, de la fin de l’Empire ottoman à nos jours.

Interaction avec les doctorants du CETOBAC, Mardi 10 avril, 15h-17h – EHESS (Salle AS1_24) 54, Bd Raspail, 75006 Paris

Constitution et régimes d’exception dans la Turquie kémaliste: la part de l’héritage ottoman, Mercredi 11 avril 2018, 12h30-14h – INALCO (Amphithéâtre 6, 2eme étage) 65, rue des Grands Moulins, 75013 Paris

Table ronde sur la situation des universitaires en Turquie, Jeudi 12 avril 2018, 19h-21h – EHESS (Salle 8) 105 bd Raspail 75006 Paris

Affiche

Efi Avdela – Enseignante invitée de l’EHESS (janvier – février 2018)

Efi Avdela est professeure d’histoire contemporaine au Département d’Histoire et Archéologie de l’Université de Crète (Rethymno), spécialisée dans les théories du genre, la délinquance juvénile et les associations volontaires (http://www.history-archaeology.uoc.gr/en/staff/dep/Avdela.html). Ses travaux les plus récents portent sur l’histoire sociale et culturelle de l’après-guerre et plus particulièrement sur la violence interpersonnelle, les mécanismes de régulation de la jeunesse et la justice des mineurs en Grèce (https://crete.academia.edu/EfiAvdela). Continuer la lecture de Efi Avdela – Enseignante invitée de l’EHESS (janvier – février 2018)