Tous les articles par AFEBALK

Xavier Bougarel, Chez les partisans de Tito, Editions Non Lieu, 2023 ( 254 p., 18 €)

Qui se souvient encore des partisans yougoslaves de Tito, le plus important mouvement de résistance armée dans l’Europe occupée ? Adulé hier par les uns, dénigré aujourd’hui par les autres (ou par les mêmes), il reste largement inconnu du public français. Cet ouvrage permet au lecteur de découvrir ce mouvement au plus près, non pas par le récit de batailles épiques, mais par la reconstitution minutieuse de la vie dans les territoires libérés. Comment les partisans ont-ils restauré la communauté des peuples yougoslaves ? Comment organisaient-ils la participation politique de la paysannerie, de la jeunesse, des femmes ? Quel était le rôle du Parti communiste ? Sur quelles bases reposait l’économie de territoires libérés ? Quelle conception les partisans avaient-ils de la justice, de la vengeance et du pardon ? Telles sont quelques unes des questions auxquelles l’auteur entreprend de répondre.

Xavier Bougarel est chercheur au CNRS au Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBAC). Il a déjà écrit ou co-écrit plusieurs ouvrages dont La division Handschar – Watten-SS de Bosnie, 1943-1945 et Les musulmans de l’Europe du Sud-Est – Des Empires aux Etats balkaniques.

Séminaire commun Eur’Orbem

Dates : Le jeudi 17h30-19h30
Lieu : Centre d’études slaves – Salle de conférence

Programme  :

28 septembre 2023:
Lena Magnone : Modernistes précaires. Les femmes écrivains et les mouvements modernistes de l’espace slave de l’Empire des Habsbourg

9 novembre 2023 :
Bella Delacroix Ostromooukhova : Édition jeunesse indépendante face à la guerre : trajectoires et positionnements
Alexandra Kolesnik, Aleksandr Rusanov : Discours patrimoniaux et activisme patrimonial dans la Russie contemporaine

7 décembre 2023 :
Valéry Pratt : « Derrière la clôture verte » de Richard Glazar : retour sur un témoignage trop longtemps resté inédit en français. Treblinka 1942.
Aida Čopra : La brutalité de l’appel du théâtre en temps de guerre : Bosnie-Herzégovine (1992-1995).

11 janvier 2024 :
Hlib Vyshislavskij : Auto-organisation de communautés d’artistes ukrainiens dans la période postcoloniale
Magdalena Lachowicz : La situation actuelle d’artistes ukrainiens et biélorusses
Liudmyla Harmash : La poétique comparée des chansons russes et ukrainiennes d’aujourd’hui

7 mars 2024 :
Irina Tcherneva : Photographies des déplacés spéciaux en Union soviétique (1940-1960). Une histoire des usages
Vladislav Staf : La création des musées du Goulag en Russie (post-)soviétique : une analyse historique
Svetlana Gorchenina : Le patrimoine culturel en Ouzbékistan : gestion locale et diplomatie culturelle

4 avril 2024 :
Mária Gyöngyösi : Au sujet du « texte blokien » chez Anna Akhmatova

29 avril 2024 :
Andrzej Szeptycki : Les relations entre la Pologne et l’Ukraine: méfiance – partenariat stratégique – «fraternité» (1991 – 2023)
Stefan Halikowski-Smith : Lwów/Lviv

16 mai 2024 :
Andrey Vorobyev : La porcelaine en tant que phénomène de la politique culturelle de l’Empire russe au XVIIIe siècle
Tatiana Kostina : L’enseignement institutionnel des langues étrangères en Russie au XVIIIe siècle
Andrey Kostin : Albums de coloriage soviétiques : pratiques et discours

6 mai 2024 :
Présentation d’ouvrages publiés par les membres d’Eur’Orbem

Revenir sur la Question d’Orient, un siècle après le traité de Lausanne

Dates : Jeudi 7 décembre 2023 – 18:30 – 20:00
Lieu : Inalco, 65 rue des Grands moulins 75013 Paris – Amphi 2

Table-ronde animée par Nicolas Pitsos (BULAC, CREE/Inalco)
avec la participation de Joëlle Dalègre (PLIDAM/Inalco) et Madalina Vârtejanu-Joubert (PLIDAM/Inalco)

En janvier 1923, une convention est signée entre la Grèce et la Turquie, au sujet de déplacements forcés de certains de leurs ressortissants respectifs. Cette convention mettait fin à une guerre gréco-ottomane qui avait duré trois ans entre 1919 et 1922. Qualifiée de « Grande Catastrophe » dans l’historiographie grecque, de guerre de libération nationale dans l’historiographie turque, l’issue de ce conflit constitua le dernier acte de la Question d’Orient. Un siècle plus tard, cette rencontre nous invite à revenir à la fois sur la genèse de cette question dans les Balkans des années 1820 et sur ses avatars dans les débats publics et les relations diplomatiques des sociétés concernées à travers la présentation de trois livres parus récemment :

Madalina Vârtejanu-Joubert (dir.), Minorités religieuses dans le Sud-Est européen, Braila, Istros, 2019,
Joëlle Dalègre, Un siècle de relations gréco-turques, Paris, L’Harmattan, 2022,
Madalina Vârtejanu-Joubert, Nicolas Pitsos, Florica Bohîlțea-Mihuț (dir.), Des Balkans à la Cordillera : les soulèvements des années 1820, Paris, Classiques Garnier, 2023.

Séminaire de master et de recherche : “Histoire, politique et culture en Europe médiane” 2023-2024

Lieu : Inalco, 65 rue des Grands Moulins, Paris 13ème
Horaires : les mardis de 17h00 à 19h00, Salle 4.18 (avec possibilité de suivre en visioconférence).

Coordination : Etienne Boisserie et Jana Vargovčíková
Contacts : etienne.boisserie@inalco.fr ; jana.vargovcikova@inalco.fr

DESCRIPTIF DU SEMINAIRE :

Thème de l’année 2023-2024 : Changements de régimes

Pour son troisième cycle thématique, le séminaire est consacré aux « changements de régimes », ici entendus dans une acception large, sans exclusive disciplinaire et permettant le dialogue avec les espaces voisins de l’Europe médiane.

Il permet d’aborder au premier chef les dimensions politiques, sociales et historiques de transformations institutionnelles ; possiblement d’en observer les dimensions de mécanique institutionnelle, juridique ou de technique administrative. Les perspectives sociales et historiques permettent ainsi d’interroger les temporalités et les expressions des changements relatifs aux « formes que prend le pouvoir politique dans une société » (J. Lagroye), ainsi que les évolutions de ses modes de légitimation ou encore des qualités de ceux qui exercent le pouvoir public, jusqu’à interroger les régimes d’historicité.

Les changements de régime peuvent également s’observer en dehors de toute rupture institutionnelle par des transformations majeures de l’ordre juridique interne (changements de régimes de propriété, de statut de catégories de population), s’analyser comme des processus de moyenne durée et être observés par leurs effets. Le sujet se prête à des échelles d’observations variables, aussi bien par les territoires que par les groupes concernés. Il n’implique pas de penser dans les termes du paradigme rupture/continuité qu’il suggère de dépasser.

Le thème offre aussi une réflexivité utile dans une période où les fragilités des démocraties libérales mènent à remettre la question des changements de régimes politiques sur les agendas de recherche. Le séminaire permettra de discuter des outils conceptuels et analytiques propices pour qualifier, comprendre et confronter les uns aux autres les cas étudiés dans la région d’Europe médiane, en dialogue avec ceux d’autres espaces.

Une attention particulière sera portée aux sources, archives et terrains utilisés pour le travail de recherche. Continuer la lecture de Séminaire de master et de recherche : “Histoire, politique et culture en Europe médiane” 2023-2024

Nadège Ragaru, Bulgaria, the Jews and the Holocaust. On the Origins of a Heroic Narrative, Rochester Studies in East and Central Europe Series, 2023 (406 P., $39.95 / £29.99)

Présentation
Enquête historique profondément originale, cet ouvrage propose une réflexion critique sur les silences du passé et la mémoire de l’Holocauste.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Bulgarie, pourtant alliée du Troisième Reich, n’a jamais déporté sa communauté juive. Jusqu’à récemment, cette image de la Bulgarie comme exception européenne a prévalu, mais à un certain prix. Elle ignorait en effet la rafle de la quasi-totalité des Juifs vivant dans les territoires yougoslaves et grecs sous occupation bulgare entre 1941 et 1944, qui furent en fait déportés vers la Pologne, où ils furent assassinés.

Dans cette nouvelle traduction anglaise de son ouvrage publié à l’origine en français, Nadège Ragaru présente une passionnante et vaste enquête archivistique couvrant 80 ans et six pays (Bulgarie, Allemagne, États-Unis, Israël, Macédoine du Nord et Serbie), explorant ainsi les origines et la perpétuation de ce récit héroïque du passé de la Bulgarie. Passant des sphères juridiques aux sphères politiques, des créations artistiques aux expositions muséales, de l’écriture de l’histoire aux controverses publiques transnationales, elle montre comment l’Holocauste au nord du Danube est devenu un “sauvetage” au sud du fleuve. Elle retrace la manière dont les mérites individuels ont été transformés en réalisations “nationales”, tandis que la responsabilité des déportations a été imputée à l’Allemagne nazie. Enfin, elle montre comment les discussions sur l’Holocauste en Bulgarie ont été prises en otage par les dynamiques de la guerre froide avant 1989, pour ensuite céder la place aux luttes politiques et mémorielles. Continuer la lecture de Nadège Ragaru, Bulgaria, the Jews and the Holocaust. On the Origins of a Heroic Narrative, Rochester Studies in East and Central Europe Series, 2023 (406 P., $39.95 / £29.99)

Prix de thèse Islam, Moyen-Orient et mondes musulmans

Centre d’études et de documentation économiques, juridiques et sociales

Logo

Le GIS Moyen-Orient et mondes musulmans (CNRS, UAR 2999) et l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (CNRS, EHESS, UAR 2500) organisent en 2024 la onzième édition des prix de thèse Islam, Moyen-Orient et mondes musulmans. Sont éligibles des travaux soutenus en français ou en France entre le 1er janvier 2022 et le 31 décembre 2023, dans toutes les disciplines des lettres et sciences humaines et sociales. L’organisation de ces prix de thèse entend distinguer des travaux de recherche portant sur l’Islam, le Moyen-Orient et les mondes musulmans, caractérisés par leur excellence et leur caractère particulièrement innovant (en matière de méthode, de résultats ou de proposition théorique) en sciences humaines et sociales (anthropologie,archéologie, ethnologie, géographie, histoire, histoire de l’art, islamologie, langues et littérature, sociologie, science politique, relations internationales…).

Plusieurs prix seront attribués et remis solennellement par la Fondation CNRS et la Fondation INALCO lors d’une cérémonie :
• Les prix généraux du GIS MOMM et de l’IISMM, récompensant des travaux remarquables dans toutes les disciplines SHS et pour l’ensemble des aires représentées par le GIS MOMM.
• Le prix Mohammed Arkoun de la thèse d’islamologie décerné par le Bureau central des cultes(BCC), du ministère de l’Intérieur.
• Le prix de la thèse francophone sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans, décerné par l’Agence universitaire de la francophonie (AUF).
• Le prix Littérature set langues du Moyen-Orient et des mondes musulmans décerné par la Fondation INALCO et l’INALCO.

Conditions générales de candidature :

• Avoir soutenu entre le 1er janvier 2022 et le 31 décembre 2023 une thèse remarquable en français ou en France sur l’Islam, le Moyen-Orient et les mondes musulmans en lettres, sciences humaines et sociales;

• Envoyer un dossier complet selon les modalités ci-dessous, au plus tard le vendredi 12 janvier 2024 à l’adresse suivante : gismomm-iismm.prix@cnrs.fr.

Retrouvez les modalités complètes sur le site : http://majlis-remomm.fr/73196.

Le monde slave et la France : identité(s), interconnexion(s) et mémoire vivante au prisme des bibliothèques

7 décembre 2023 – 09:30 > 17:00 Où : Auditorium du Pôle des langues et civilisations BULAC

Le monde slave et la France : identité(s), interconnexion(s) et mémoire vivante au prisme des bibliothèques

Mémoires institutionnelles, conservation et valorisation de fonds inédits, où en est-on aujourd’hui ? Dans la perspective du XVIIe Congrès international des Slavistes qui se tiendra à Paris, la BnF, en collaboration avec la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC) et l’Association des bibliothécaires en études slaves et documentalistes associés (BESEDA), met en lumières la richesse et la diversité des fonds slaves conservés dans les bibliothèques françaises. La BULAC accueille la seconde journée du colloque, le jeudi 7 décembre 2023.
  • La première journée a lieu à la BnF, le mercredi 6 décembre 2023 de 9h30 à 17h.
    • Accès : Richelieu – Salle des conférences 5, rue Vivienne – 75002 Paris.
    • Entrée gratuite – Réservation conseillée. Il est recommandé de se présenter en avance (jusqu’à 20 minutes avant la manifestation).
  • La seconde journée a lieu à la BULAC, le jeudi 7 décembre 2023, de 9h30 à 17h.
    • Accès : Auditorium du Pôle des langues et civilisations – 65 rue des Grands Moulins – 75013 Paris.
    • Entrée gratuite.