Une archéologie des hellénismes sud-slaves (XVIIIe-XXIe siècles)

 

06/06/2024- 18.00 EEST

conférence hybride de Daniel Baric – Sorbonne Université – à l’EFA à Athènes ou bien en ligne: enregistrement ici

L’enjeu d’une science archéologique austro-hongroise fondée non plus seulement sur le passé romain, mais sur le passé grec, apparaît dans les dernières décennies du XIXe siècle. Ce tournant a pour conséquence un investissement accru dans l’infrastructure scientifique développée dans les Balkans, avec la fondation d’un musée d’histoire à Sarajevo et la création en son sein d’un Institut d’études balkaniques par Carl Patsch. Cette institutionnalisation de la recherche austro-hongroise dans le domaine balkanique, tout particulièrement archéologique, pose la question de l’histoire de la médiation des savoirs sur la Grèce et de leur diffusion dans l’espace sud-slave. Dans le cadre du séminaire, seront présentés les résultats d’une recherche en cours sur la réception des antiquités balkaniques dans le cadre impérial austro-hongrois, qui envisage dans un projet qui en est le prolongement une séquence chronologique plus longue, intégrant en particulier l’histoire des traductions et la présence de l’Antiquité dans la production scientifique, mais aussi littéraire et cinématographique.



Citer ce billet
AFEBALK (2024, 29 mai). Une archéologie des hellénismes sud-slaves (XVIIIe-XXIe siècles). AFEBalk. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11qv1