Les partisans yougoslaves : figures historiques et héros de cinéma (2e édition)

Séance de trois films présentés par Naïma Berkane (Eur’ORBEM)

Le 3 mai, 14h00-21h30

Inalco, PLC (65, rue des Grands Moulins, Paris 13e) – Auditorium

Entrée libre

En 2023, une première séance de trois films centrés sur des figures de Partisans abordait le rapport qu’entretenait le cinéma yougoslave à l’histoire, entre mystification, déviation et critique. Elle nous a fait traverser des territoires (l’Herzégovine, la Serbie centrale et une île croate métaphorique), des périodes (la Guerre de libération nationale, ses lendemains immédiats, et les temps de paix et d’« épuisement de la morale révolutionnaire » – comme l’a analysé Nebojša Jovanović,), et des styles cinématographiques suscités par la thématique des Partisans (mainstream, naturalisme et formalisme auteuristes). 

La séance du 3 mai 2024 sera consacrée à la superstar Bata Živojinović avec trois films produits entre 1962 et 1972 qui révèlent une partie de la diversité du cinéma de Partisans et ses évolutions stylistiques et idéologiques. Le film choral Kozara est un exemple édifiant du « cinéma classique mûr » mélodramatique consacré à l’une des batailles les plus meurtrières de la Seconde Guerre mondiale sur les territoires yougoslaves. Avec le film d’espionnage culte, Walter défend Sarajevo, Bata est un héros parmi les héros dans la résistance organisée pendant l’occupation de la ville. C’est seul que nous le retrouvons dans le film d’auteur intimiste, Trois, qui nous fait traverser la guerre depuis son intériorité.

Un homme en costume tire au pistolet Deux hommes courent et sont poursuivis par un avion
Walter défend Sarajevo (Valter brani Sarajevo), de Hajrudin Krvavac © Filmski Centar Sarajevo / Trois (Tri), de Aleksandar Petrović © Delta film‎

Plusieurs invités viendront discuter de la carrière de l’acteur, ses rôles de Partisans et la fonction représentative qu’il a endossée dans la Yougoslavie socialiste à travers ses changements politiques et cinématographiques. Il sera également question de l’œuvre du réalisateur Aleksandar Petrović et de la place qu’y a tenu la thématique révolutionnaire tant au niveau politique qu’esthétique :

  • Irena Bilić, assistance réalisatrice d’Aleksandar Petrović, fondatrice et directrice artistique du festival L’Europe autour de l’Europe
  • Mina Radović, doctorant et curateur, programmateur de « Black Wave to White Ray : Yugoslav Film of the 1960s » au MoMA (New York, 7-21 septembre 2023) 
  • Vlastimir Sudar, maître de conférences à Kingston University et auteur de The Life and Work of Aleksandar Petrović, A Portrait of the Artist as a Political Dissident (Intellect Books, 2013)

Programme

  • 14h00 –   Kozara, de Veljko Bulajić, 1962, Bosna film, VO sous-titrée en anglais, 2h04
  • 16h30 – Walter défend Sarajevo (Valter brani Sarajevo), de Hajrudin Krvavac, 1972, Bosna film, VO sous-titrée en anglais, 2h13 – Suivi d’une discussion avec Mina Radović 
  • 19h30 – Trois (Tri), de Aleksandar Petrović, 1965, Avala film, VO sous-titrée en français, 1h20 – Suivi d’une discussion avec Irena Bilić et Vlastimir Sudar

En partenariat avec Eur’ORBEM (Sorbonne Université), Filmski Centar Sarajevo et Delta film

-> Voir sur le site de l’INALCO



Citer ce billet
AFEBALK (2024, 21 avril). Les partisans yougoslaves : figures historiques et héros de cinéma (2e édition). AFEBalk. Consulté le 31 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w965