HEIKE KARGE – Professeure invitée à l’EHESS

Heike Karge, assistante-professeure en histoire de l’Europe du Sud-Est à l’université de Regensburg et associée à l’Institut für Ost-und Südosteuropaforschung (IOS), invitée à l’EHESS par Morgane Labbé (CRH-ESOPP), travaille sur l’histoire de la guerre en Yougoslavie au 20e siècle. Ses recherches portent sur deux thèmes. En premier lieu, elles traitent des politiques et cultures mémorielles. Dans la perspective longue du siècle elle étudie comment conflits guerriers et changements de régime se connectent et se font écho dans les pratiques mémorielles. Ses recherches récentes portent sur les traumatismes de guerre et les conflits autour de leur reconnaissance par la psychiatrie ainsi que leur prise en charge par des institutions médico-sociales. C’est le thème de son prochain livre, Der Charme der Schizophrenie. Psychiatrische Deutungsmacht und Konstruktion der sozialen Welt in Südosteuropa. 

Heike Karge a codirigé un réseau de recherche sur l’histoire de la protection sociale en Europe centrale et du Sud-Est « Social Welfare and Health Care in Eastern and Southeastern Europe during the Long Twentieth Century », qui a réuni sous des questionnements innovateurs une quinzaine de jeunes chercheurs travaillant sur ce domaine. En est issu l’ouvrage récent qu’elle a coédité sous le titre From the Midwife’s Bag to the Patient’s File: Public Health in Eastern Europe, (CEU, Budapest, 2018)

Stony Memory – Petrified Memory? World War Two Remembrance Culture in Socialist Yugoslavia, Mercredi 16 mai de 15h à 17h – EHESS (salle 6) – 105 boulevard Raspail 75006 Paris

Dans le cadre du séminaire de Morgane Labbé avec Anne Madelain, Histoire de la protection sociale en Europe centrale et du Sud-Est

Table-ronde autour du livre coédité par Heike Karge From the Midwife’s Bag to the Patient’s File: Public Health in Eastern Europe (2018), Vendredi 1er juin de 15h à 17h – EHESS (salle 1) – 105, boulevard Raspail 75006 Paris