Derniers jours de l’exposition “Salonique, ‘Jérusalem des Balkans’, 1870-1920. La donation Pierre de Gigord”

Vous avez jusqu’au 21 avril 2024 pour voir l’exposition au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris (71, rue du Temple, Paris 3e).

Ville cosmopolite, comme d’autres grands ports du Levant, Salonique – la Thessalonique grecque sous l’Empire ottoman – fut longtemps une cite juive où les commerçants, toutes confessions confondues, fermaient le samedi et durant les fêtes juives. Les 150 œuvres de l’exposition du mahJ restituent l’histoire de Salonique de la seconde moitié du XIXe siècle à la fin de la Première Guerre mondiale.

Le don de près de 400 photographies et documents au mahJ par Pierre de Gigord, grand collectionneur dévoué à l’histoire de l’Empire ottoman, à l’œil avisé et à l’admirable générosité, constituent un enrichissement majeur pour le mahJ, dont la collection est désormais une référence sur la « Jérusalem des Balkans ». Les tirages albuminés du premier photographe local, Paul Zepdji, les négatifs sur plaques de verre inédits d’Ali Eniss, drogman au consulat d’Allemagne, amateur passionné auteur d’une vivante chronique photographique de la ville, font revivre un monde disparu. Ce sont aussi des autochromes, des albums de photographes amateurs, des documents du service photographique de l’armée d’Orient, des cartes postales, brochures et magazines qui racontent la vie de la cité.



Citer ce billet
AFEBALK (2024, 16 avril). Derniers jours de l’exposition “Salonique, ‘Jérusalem des Balkans’, 1870-1920. La donation Pierre de Gigord” AFEBalk. Consulté le 31 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w861