Revenir sur la Question d’Orient, un siècle après le traité de Lausanne

Dates : Jeudi 7 décembre 2023 – 18:30 – 20:00
Lieu : Inalco, 65 rue des Grands moulins 75013 Paris – Amphi 2

Table-ronde animée par Nicolas Pitsos (BULAC, CREE/Inalco)
avec la participation de Joëlle Dalègre (PLIDAM/Inalco) et Madalina Vârtejanu-Joubert (PLIDAM/Inalco)

En janvier 1923, une convention est signée entre la Grèce et la Turquie, au sujet de déplacements forcés de certains de leurs ressortissants respectifs. Cette convention mettait fin à une guerre gréco-ottomane qui avait duré trois ans entre 1919 et 1922. Qualifiée de « Grande Catastrophe » dans l’historiographie grecque, de guerre de libération nationale dans l’historiographie turque, l’issue de ce conflit constitua le dernier acte de la Question d’Orient. Un siècle plus tard, cette rencontre nous invite à revenir à la fois sur la genèse de cette question dans les Balkans des années 1820 et sur ses avatars dans les débats publics et les relations diplomatiques des sociétés concernées à travers la présentation de trois livres parus récemment :

Madalina Vârtejanu-Joubert (dir.), Minorités religieuses dans le Sud-Est européen, Braila, Istros, 2019,
Joëlle Dalègre, Un siècle de relations gréco-turques, Paris, L’Harmattan, 2022,
Madalina Vârtejanu-Joubert, Nicolas Pitsos, Florica Bohîlțea-Mihuț (dir.), Des Balkans à la Cordillera : les soulèvements des années 1820, Paris, Classiques Garnier, 2023.



Citer ce billet
AFEBALK (2023, 28 novembre). Revenir sur la Question d’Orient, un siècle après le traité de Lausanne. AFEBalk. Consulté le 3 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/aod7