Protection sociale, action publique, action privée. Perspectives centre- et sud-est européennes, XIXe-XXe siècles

Bâtiment EHESS-Condorcet
EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
Salle A602
annuel / bimensuel (1re/3e/5e), mardi 14:30-16:30
du 17 octobre 2023 au 19 mars 2024
Nombre de séances : 12

lien: https://enseignements.ehess.fr/2023-2024/ue/405

  • Fabio Giomi [référent·e]    chargé de recherche, CNRS / Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)
  • Morgane Labbé    directrice d’études, EHESS / Centre de recherches historiques (CRH)

L’histoire de la protection sociale dans les pays d’Europe orientale, centrale et du sud-est reste un thème peu étudié. Les modèles et typologies établis à partir de l’histoire de l’État providence en France, en Angleterre ou en Allemagne ne permettent pas de rendre compte de la diversité des formes d’organisation de la protection qui ont été développées à partir du XIXe siècle dans ces espaces orientaux.

Ce séminaire propose une autre perspective qui vise à opérer un triple décentrement. En premier lieu, suivant des recherches qui conçoivent ce champ sous l’angle d’une « économie mixte », la protection sociale est appréhendée comme le résultat d’échanges constants et dynamiques entre acteurs publics (administrations d’État, municipalités, etc.) et privés (associations volontaires et caritatives, philanthropies, institutions confessionnelles, syndicats, entreprises etc.). En deuxième lieu, séparant la genèse des systèmes de protection sociale de l’avènement des États nationaux, ce séminaire remonte aux périodes impériales pour suivre le devenir des premières formes d’assurance et d’assistance dans les États successeurs. En troisième lieu, il questionne la relation entre protection sociale et démocratisation, et prend en compte les spécificités de la protection sociale sous des régimes illibéraux, tant les régimes autoritaires de l’entre-deux-guerres que ceux communistes de l’après-guerre.

À partir d’études empiriques sur les empires continentaux européens (Autriche, Russie, Empire Ottoman) et des États-nations successeurs établis dans ces espaces, le séminaire s’intéresse à la pluralité des modes d’assistance (formes traditionnelles de la charité, philanthropie sociale, fondations), aux modes communautaires de la protection dans ces sociétés plurinationales et pluri-confessionnelles, aux connexions avec la « nébuleuse réformatrice » européenne et transatlantique, et aux spécificités des savoirs de la protection qui se constituent dans cette dynamique entre acteurs privés et publics. .

En décentrant l’histoire de la protection sociale sur les périphéries européennes et impériales, l’ambition de ce séminaire vise ainsi à construire un cadre conceptuel et des catégories de référence pour une approche comparée et transnationale de la protection sociale ouverte aux mondes non européens.

Cette année le séminaire portera plus particulièrement sur trois thèmes d’une période s’étendant de la fin du XIXe siècle à la fin de la Seconde Guerre mondiale : les organisations humanitaires, les rapports entre  protection sociale et régime autoritaire, la protection sociale au prisme du genre. 

(Programme provisoire)

17 octobre 2023 : Présentation et introduction  : Penser l’histoire de la protection sociale en dehors des modèles du Welfare State 

31 octobre 2023 : La notion de « crise humanitaire » : guerre et crise alimentaire sur l’exemple de la Première Guerre mondiale (préparation à l’intervention de Tomas Balkelis)

7 novembre 2023 : La protection sociale au prisme du genre

21 novembre 2023 : Tomas Balkelis (professeur invité, Institut d’histoire, Vilnius), « Humanitarian Crisis and Relief Politics in German Occupied Vilnius, 1916-1917 »

5 décembre 2023 : Les organisations humanitaires, acteurs de la protection sociale ?

19 décembre 2023 : Les interventions humanitaires à l’échelle locale des associations

16 janvier 2024 : Les campagnes humanitaires et la mise en scène de la philanthropie : l’approche par les cultures visuelles

30 janvier 2024 : Protection sociale et régimes autoritaires :  Introduction à une historiographie longtemps marginale

6 février 2024 : Fascismes, protection sociale et associations volontaires

28 février 2024 (séance exceptionnelle, salle 1.023, 1er étage, bâtiment Recherche Sud, de 9h à 13h) : table ronde « Protection sociale, politique humanitaire et réfugiés », avec Pamela Ballinger (historienne, professeure invitée à l’EHESS), en collaboration avec l’Institut Convergences Migrations (ICM)

5 mars 2024 :  Séance conclusive (exposés des étudiant·e·s)



Citer ce billet
AFEBALK (2023, 14 octobre). Protection sociale, action publique, action privée. Perspectives centre- et sud-est européennes, XIXe-XXe siècles. AFEBalk. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/aocg