CATHERINE ROTH, La Nation entre les lignes – Les Saxons de Transylvanie et la question des identités, Rennes, PU Rennes (626 P., 28,00 €)

Au questionnement foisonnant sur les identités collectives et leur formation, évolution et interactions, La Nation entre les lignes apporte des réponses nouvelles et décisives, en montrant le rôle des médias, du retable à Internet, et celui de l’implicite. Invisible et omniprésent, l’implicite se révèle un véritable fondement de l’appartenance, sous ses différentes formes qui sont ici décrites dans leur fonctionnement tant social que linguistique.
Le cas d’étude est fascinant, dans le temps long de presque neuf siècles et jusqu’à l’immédiat contemporain. Les Saxons de Transylvanie sont une micronation germanique, attestée depuis le XIIe siècle en Transylvanie, sur le territoire de l’actuelle Roumanie. Après la chute du mur et de la folle dictature de Ceausescu, ils choisissent l’émigration collective ou, en quelque sorte, l’autodissolution dans la république Fédérale.
La fin annoncée de l’histoire ne survient pourtant pas, en témoigne l’élection en 2014 d’un président de Roumanie au nom fort germanique : Klaus Werner Johannis est saxon de Transylvanie. Les sciences de la culture et de la communication, inter- ou transdiscipline, recourent ici à l’analyse du discours et des médias, aux sciences historiques et à la germanistique, à la littérature enfin, dans son rôle de lanceur d’alerte avant même la création de l’expression.
Ecrit dans une belle langue expressive, ce livre souvent savant mais jamais jargonnant se lit comme un roman et s’adresse aux universitaires, mais aussi à tous ceux qui voudraient en savoir plus sur la formation des identités partagées.


Citer ce billet
AFEBALK (2022, 5 juillet). CATHERINE ROTH, La Nation entre les lignes – Les Saxons de Transylvanie et la question des identités, Rennes, PU Rennes (626 P., 28,00 €). AFEBalk. Consulté le 12 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/aoae