Anne Andlauer, La Turquie d’Erdogan, Monaco, Éditions du Rocher, 2022 (260 p., 19,90€)

image la-turquie-d-erdogan-9782268106793

Rarement un pays a autant focalisé les attentions et déchaîné les passions. La Turquie, pourtant, reste méconnue, souvent résumée à sa religion majoritaire (l’islam), à des interprétations historiques (l’héritage de l’Empire ottoman) et à un homme, son dirigeant depuis 2003 : Recep Tayyip Erdogan.

La Turquie est un paradoxe. Un pays pétri de contradictions, loin des oppositions binaires. Une société parcourue de lignes de fracture, loin du bloc monolithique qu’on imagine parfois. Une réforme adoptée en 2017 semble, sur le papier, rendre tout-puissant le chef de l’État. Mais à l’approche d’un nouveau scrutin et du centenaire de la République, Recep Tayyip Erdogan paraît plus fragile et son opposition mieux mobilisée que jamais. Les libertés se réduisent à vue d’oeil, mais la société civile reste vivace et les citoyens, quelles que soient leurs convictions politiques, demeurent attachés au vote. Une majorité d’entre eux continue par ailleurs de soutenir le projet d’adhésion à l’Union européenne. La « Turquie d’Erdogan », qui souffre en Occident d’une si mauvaise image, ne se réduit donc pas à ce qui dit, fait ou veut son président.

La journaliste Anne Andlauer, qui vit en Turquie depuis 2010, réalise une enquête fouillée, loin des clichés et des excès, sur les évolutions récentes d’un pays qui fascine ou qui inquiète, mais qui surprend continuellement.

Anne Andlauer est correspondante pour de nombreux médias tels que Radio France, RFI, RTS, RTBF, Le Figaro, Le Temps, Le Soir.



Citer ce billet
AFEBALK (2022, 1 février). Anne Andlauer, La Turquie d’Erdogan, Monaco, Éditions du Rocher, 2022 (260 p., 19,90€). AFEBalk. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ao9p