Erdal Kaynar, L’héroïsme de la vie moderne Ahmed Rıza (1858-1930) en son temps, Louvain, Peeters publishers, Collection Turcica 26, 2021 (p. 1018, 120,00€)

Un personnage clé de la fin de l’Empire ottoman, originaire d’une grande famille d’Istanbul, exilé pendant vingt ans à Paris, Ahmed Riza a été le principal idéologue et représentant du mouvement jeune-turc. Adepte du positivisme sous la IIIe République, membre fondateur du Comité Union et Progrès, président de la Chambre et du Sénat ottomans, il s’est trouvé au centre des événements historiques et des débats intellectuels et politiques entre Istanbul et Paris.

Ce livre propose de suivre pas à pas sa vie et sa pensée pour mieux saisir les développements majeurs qui ont marqué son temps: le processus d’occidentalisation, le sens de l’universalisme et de l’internationalisme, les défis de l’impérialisme et des nationalismes, les débats sur la réorganisation de l’État et de la société, la transition de l’ordre impérial à l’ordre national. Au-delà d’une simple biographie intellectuelle et politique, il met en lumière, à travers une expérience vécue, une «vie moderne», révélatrice du sens, des tensions et des limites de la modernité bourgeoise.