Tolga Bilener, LA TURQUIE ET LA CHINE : une nouvelle convergence en Eurasie ?, Paris, L’harmattan, 2019 (334 P., 34€)

La relation turco-chinoise démontrerait-elle qu’une “eurasianisation” de la politique étrangère turque serait en cours ? A l’heure où l’axe pro-occidental traditionnel de la politique étrangère turque est ébranlé, la volonté chinoise de mettre en oeuvre le projet des Nouvelles routes de la soie incite ces deux pays à se rapprocher davantage. Même si les points de convergence ne manquent pas, ce rapprochement est limité par des facteurs tels la question Ouïghour et l’appartenance de la Turquie au système d’alliance occidentale. Cet ouvrage se penche sur les coopérations concrètes mais aussi sur les points de divergence entre ces deux acteurs de l’Eurasie.

Tolga Bilener, docteur en sciences politiques, est enseignant-chercheur à l’Université de Galatasaray (Istanbul).



Citer ce billet
AFEBALK (2020, 4 juin). Tolga Bilener, LA TURQUIE ET LA CHINE : une nouvelle convergence en Eurasie ?, Paris, L’harmattan, 2019 (334 P., 34€). AFEBalk. Consulté le 23 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ao7t