Appel à articles, Annales de Démographie Historique – “Familles orthodoxes”

Date de soumission : 20 février 2020

(English below)

La revue Annales de Démographie Historique lance un appel à articles sur le thème « démographie et familles orthodoxes ». Le dossier est coordonné par Fabrice Boudjaaba (CNRS), Evguenia Bournova (Athènes), Constanta Vintila-Ghitulescu (Bucarest) et Olga Katsiardi (Athènes). La date limite pour la soumission des propositions d’articles est fixée au 20 février 2020. Les articles sélectionnés devront être remis pour le 1er décembre 2020 et seront publiés dans le numéro 2021-2.

Démographie et familles orthodoxes

L’histoire de la famille et la démographie historique connaissent depuis quelques années un fort renouvellement de leurs problématiques et de leurs méthodes. Délaissant la voie classique des analyses des formes de co-résidence ou celles des principaux indicateurs démographiques (fécondité, mortalité etc.), cette discipline s’intéresse de plus en plus à des aspects tels que l’analyse des parcours de vie, les liens familiaux au-delà du cadre de la corésidence, la force des liens spirituels, le poids de la religion dans les comportements familiaux et/ou démographiques. Pour autant, cette nouvelle histoire de la famille reste une histoire encore largement centrée sur l’Europe de l’Ouest (ADH 2015-1).

Si l’on s’en tient au cadre européen, cette attention particulière à l’Ouest de l’Europe se double d’une attention marquée pour les régions catholiques et protestantes. La religion (protestante) et la famille (nucléaire) sont d’ailleurs souvent présentées comme des clés de compréhension des processus de modernisation des sociétés et de développement économique au cours de l’époque moderne et contemporaine. La religion protestante (depuis les travaux de Max Weber) aurait apporté les valeurs d’effort et de travail et les structures familiales nucléaires une prédisposition à l’individualisme des comportements. Ces deux caractéristiques sont ainsi souvent mises en avant pour expliquer en partie la « naissance de l’individu », le développement précoce du commerce et l’industrialisation en Angleterre et aux Pays bas (Van Zanden The Long Road to the Industrial Revolution, 2009). Cette lecture a conduit à dessiner en creux une Europe méditerranéenne catholique et préférant la famille élargie à la famille nucléaire et qui attesterait un retard à la fois de modernisation des moeurs et de développement économique. Cette double opposition fondée sur la religion et les formes de corésidence est non seulement discutable mais elle est aussi très incomplète pour rendre compte de l’histoire de la famille en Europe dans son ensemble. Elle laisse notamment dans l’ombre une grande partie de l’Europe orientale et méditerranéenne dominée par la religion orthodoxe (F. Boudjaaba et al., introduction Bulletin de correspondance hellénique moderne et contemporain, 2019-1).

Les Annales de Démographie Historique depuis leur création, comme la plupart des ouvrages de démographie historique publiés en Europe occidentale, ont laissé une place limitée aux mondes et aux familles orthodoxes. Ce dossier thématique des Annales de Démographie Historique a ainsi pour double objectif 1) de promouvoir la diffusion des travaux de recherche sur la famille dans le monde orthodoxe hors du cadre des revues spécialisées sur ces aires géographiques et 2) d’inviter à un dialogue avec les problématiques et les méthodologies de l’histoire de la famille et de la démographie historique telles qu’elles sont développées en France et plus généralement en Europe de l’Ouest.

Le Sud-est de l’Europe et les pays orthodoxes ont de leur côté développé des travaux sur ces thématiques, notamment la Russie, la plus large région orthodoxe de l’Europe. Toutefois, les travaux sur la famille, le mariage, les alliances, le réseau, les conflits familiaux restent peu connus s’agissant des chrétiens orthodoxes qui vivaient sur les territoires des Empires (russe, ottoman, Habsbourg) et ensuite dans les frontières des Etats nationaux (Roumanie, Serbie, Grèce, Bulgarie, Moldavie, Ukraine). Les études sur la famille publiées dans les langues régionales restent encore peu connues et peu introduites dans le circuit de la recherche internationale.

Les articles pourront aborder aussi bien la spécificité du cadre religieux orthodoxe de la famille aussi bien sur un plan conceptuel, juridique que pratique. Les analyses portant sur la relation entre les cadres religieux et les cadres civils du droit de la famille sont également bienvenues. La question des pratiques religieuses et familiales, du lien éventuel entre religion et comportements démographiques (la fécondité notamment) etc. pourront également être abordés.

Les articles de recherche soumis pourront porter sur les pratiques matrimoniales au sens large : les stratégies matrimoniales et les pratiques connexes qui aboutissent à la construction d’une alliance : choix du partenaires, constitution d’une dot, rituel des dons matrimoniaux et l’organisation d’un festin nuptial, les différentes formes des alliances bâties, l’usage d’ un mariage pour pénétrer dans un réseau, dans une maison, dans une guilde, dans un groupe, la circulation des femmes et des hommes entre les différentes couches sociales, conversions des épouses ou des époux dans le but d’ une alliance etc.

Les articles pourront portés sur des pays orthodoxes mais également sur les pratiques familiales des orthodoxes hors du monde orthodoxe et sur leurs relations avec les autres populations et les autres religions. Les articles pourront s’intéresser au Moyen Âge comme à la période moderne ou contemporaine. Du point de vue méthodologique, les articles pourront être basés sur des méthodes qualitatives aussi bien que quantitatives.

Calendrier et modalités de soumission

Les propositions, en français ou en anglais, comporteront un résumé de 500 à 1000 mots et une courte biographie. Elles devront être soumises jusqu’au 20 février 2020 par courriel aux coordinateurs du dossier thématique (contacts ci-dessous).
Les réponses du comité de sélection seront adressées en mars 2020. Les articles sélectionnés devront être remis jusqu’au 1er décembre 2020, avant d’être soumis à l’expertise de la revue.
La sortie du numéro est prévue pour la fin de l’année 2021.

Contacts

Fabrice Boudjaaba, CNRS – Centre de recherche historique (CNRS/EHESS)
Fabrice.boudjaaba@gmail.com
Evguenia Bournova, université d’Athènes
bournova@econ.uoa.gr
Constanta Vintila-Ghitulescu, Institut Nicoale Iorga, Bucarest
cvintilaghitulescu@gmail.com
Olga Katsiardi, université d’Athènes
olkats@arch.uoa.gr


Submission deadline: February 20, 2020

The journal Annales de Démographie Historique is seeking research articles on the theme “demography and orthodox families”. The dossier is coordinated by Fabrice Boudjaaba (CNRS), Evguenia Bournova (Athens), Constanta Vintila-Ghitulescu (Bucarest) and Olga Katsiardi (Athens). The deadline for submission of proposals for papers is 20 February 2020. Selected papers must be submitted by 1 December 2020 and will be published in the issue 2021-2.

Demography and Orthodox Families

Family history and historical demography have been undergoing a strong renewal of their problems and methods in recent years. Moving away from the traditional approach of analysing forms of co-residence or the main demographic indicators (fertility, mortality, etc.), this discipline is increasingly interested in aspects such as the analysis of life courses, family ties beyond the framework of co-residence, the strength of spiritual ties, and the weight of religion in family and/or demographic behaviour. However, this new history of the family is still largely centered on Western Europe (ADH 2015-1).

Within the European framework, this focus on Western Europe is linked to a noticeable attention to Catholic and Protestant regions. The (protestant) religion and the (nuclear) family are often presented as keys to understanding the processes of modernisation of societies and economic development in the modern and contemporary age. The Protestant religion (since the work of Max Weber) is said to have brought the values of effort and work and nuclear family structures a predisposition to individualistic behaviour. These two characteristics are thus often put forward to explain in part the “birth of the individual”, the early development of trade and industrialization in England and the Netherlands (Van Zanden The Long Road to the Industrial Revolution, 2009). This reading has led to the opposite drawing of a Catholic Mediterranean Europe, which prefers the extended family to the nuclear family and which would attest a delay in the modernisation of “moeurs” and economic development. This double opposition based on religion and forms of co-residency is not only questionable but is also very incomplete if we want to take into account the history of the family in Europe as a whole. A large part of Eastern and Mediterranean Europe dominated by the Orthodox religion remains, in the shadows, in particular (F. Boudjaaba et al., “Introduction”, Bulletin de correspondance hellénique moderne et contemporain, 2019-1).

Annales de Démographie Historique since their creation, like most historical demography books published in Western Europe, have left a limited space for orthodox worlds and families. This special issue of ADH thus has the double objective: 1) promoting the dissemination of research on the family in the orthodox world outside the framework of specialist reviews on these geographical areas and 2) inviting to a dialogue with the problems and methodologies of family history and historical demography as they are developed in France and more generally in Western Europe.

For their part, South-East Europe and the Orthodox countries have developed work on these themes, particularly Russia, the largest Orthodox region in Europe. However, works on the family, marriage, alliances, networks and family conflicts concerning Orthodox Christians who lived on the territories of the Empires (Russian, Ottoman, Habsburg) and then within the borders of the national states (Romania, Serbia, Greece, Bulgaria, Moldova and Ukraine) remain little known. Studies on the family published in regional languages are still little known and little introduced into the international research.

The articles may deal with the specificity of the Orthodox religious framework of the family from a conceptual, legal and practical point of view. The relationship between religious and civil frameworks of family law is also welcome. The question of religious and family practices, the possible link between religion and demographic behaviour (fertility in particular) etc. can also be addressed.

Submitted research papers may focus on matrimonial practices in a broad sense: matrimonial strategies and related practices that lead to the alliance building: choice of partner, constitution of a dowry, ritual of matrimonial gifts and the organization of a wedding feast, the different forms of alliances built, the use of a marriage to enter a network, a house, a guild, a group, the circulation of women and men between different social strata, conversions of wives or husbands for the purpose of an alliance etc..

The articles could be about Orthodox countries, but also about the family practices of Orthodox people outside the Orthodox world, and about their relations with other populations and other religions. The articles may be concerned with the Middle Ages as well as with the modern or contemporary period. From the methodological point of view, the articles could be based on qualitative as well as quantitative methods.

Submission deadline
Proposals, in English or French, will include a 500 to 1000 word abstract and a short biography. They must be submitted by February 20, 2020 by email to the editors of the “Orthodox families” special issue (contacts below).
The selection committee’s responses will be sent in March 2020.
The selected articles must be submitted until December 1st, 2020, before being submitted to the journal for review.
The issue is scheduled for release in the end of 2021.

Contact
Fabrice Boudjaaba, CNRS – Centre de recherche historique (CNRS/EHESS)
Fabrice.boudjaaba@gmail.com
Evguenia Bournova, université d’Athènes
bournova@econ.uoa.gr
Constanta Vintila-Ghitulescu, Institut Nicoale Iorga, Bucarest
cvintilaghitulescu@gmail.com
Olga Katsiardi, université d’Athènes
olkats@arch.uoa.gr



Citer ce billet
AFEBALK (2020, 15 janvier). Appel à articles, Annales de Démographie Historique – “Familles orthodoxes” AFEBalk. Consulté le 23 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ao7e