Appel à communications : Journée doctorale du CETOBaC 2020, “Frontières, transitions, hybridité : regards croisés des Balkans à l’Asie centrale”

Pour la cinquième année consécutive, le CETOBaC organise une journée d’études destinée aux doctorant.e.s travaillant sur l’ensemble des espaces couverts par les recherches du laboratoire, des Balkans à l’Asie centrale. Cette journée doctorale, organisée avec la participation du Centre de recherche sur le monde iranien (CeRMI), se déroulera le vendredi 6 mars 2020 à l’EHESS et aura pour thème général les frontières et leur dépassement dans les aires concernées.
Les propositions de communications sont à envoyer jusqu’au vendredi 10 janvier 2020, à l’adresse mentionnée et selon les modalités indiquées dans l’appel ci-joint.

Appel à communications :

La Journée doctorale du CETOBaC organisée pour sa cinquième édition en collaboration avec le Centre de recherche sur le monde iranien (CeRMI) sera consacrée à l’exploration du concept de frontière et aura lieu à l’EHESS le vendredi 6 mars 2020. Si la « frontière » se situe aujourd’hui au cœur des rapports de pouvoir et qu’elle (re)devient un enjeu politique capital, cette journée doctorale a pour ambition de se saisir de cet objet afin d’en développer la complexité.

En tant que concept polymorphe, la frontière renvoie autant à l’idée de fermeture et de délimitation qu’à celle de zone de passage et d’espace de rencontre et d’échange. Elle est tout à la fois un objet physiquement inscrit dans l’espace, un élément qui circonscrit les territoires et la propriété ; une construction sociale, une manière de bâtir un rapport à l’altérité ; et un point dans le temps, un événement ou processus qui divise le passé du présent et du futur. 

La frontière est le lieu d’élaboration de relations sociales spécifiques qui participent à la définition et aux transformations de l’espace concerné. D’autre part, elle est aussi un lieu privilégié d’exercice du pouvoir sur les corps. Mouvante, réticulaire ou étendue, elle incarne différents modes de gouvernementalité ayant connu d’importants bouleversements depuis l’époque précédant l’apparition des premiers documents d’identification à l’imposition progressive des titres biométriques comme condition de la liberté de déplacement.

La frontière est observable à une multiplicité d’échelles. Dans sa dimension spatiale elle peut faire référence tant aux découpages des aires culturelles qu’à la division des quartiers d’une ville. Les « zones de contact », dont l’impact peut être observé dans les variations linguistiques, sociétales et culturelles, se réfèrent ainsi aux enchevêtrements géographiques. Dans sa dimension temporelle, elle peut servir à morceler notre perception en cycles, en phases, en périodes, afin d’illustrer tant des processus globaux – limites entre les différentes ères, entrée dans un nouveau siècle – que des processus intimes – passages entre les âges de la vie et expériences du vécu. La matérialité des frontières mentales, dont la manifestation dans les arts et la littérature, peut être également interprétée tantôt comme la fixation des représentations de soi et de l’autre, tantôt comme le témoignage de l’hybridité.

Qu’est-ce qui fait frontière, qu’est-ce qui la crée, et selon quelles modalités ? Quels sont les discours sur la frontière ? Que nous enseigne la diversité des frontières : physiques, « naturelles », temporelles, mentales, politiques, linguistiques, ethniques, culturelles, sociales, de genre, de classe… Comment la frontière est-elle vécue, perçue, imaginée ? Comment est-elle traversée, transgressée, dépassée, effacée ? Enfin, comment construire une altérité au-delà de la frontière ?

Modalités de soumission :

Les doctorant·e·s sont invité·e·s à présenter leur recherche en lien avec la thématique de la journée doctorale. Cela peut être une présentation des sources, de la méthodologie, d’un chapitre de la thèse ou de tout autre volet de leur travail en cours. Il s’agit d’une journée doctorale proposée par le CETOBaC et le Centre de recherche sur le monde iranien (UMR 8041 CeRMI) mais ouverte à tout·e participant·e travaillant sur les aires en question.

Les participant·e·s peuvent envoyer un texte de 500 mots incluant : une présentation de soi (le nom du directeur/directrice de recherche, l’année d’inscription en doctorat, la discipline et l’institution d’appartenance), une brève présentation de la recherche accompagnée du titre de la thèse et du sujet qu’il/elle souhaite présenter à la journée doctorale. Les doctorant·e·s qui ont besoin d’un financement pour se déplacer sont invité·e·s à l’indiquer dans leur proposition et de préciser leur lieu de résidence.

La date limite pour la soumission des candidatures est fixée au 10 janvier 2020.

Merci d’envoyer vos propositions à l’adresse : journeedoctorale2020@laposte.net

Comité d’organisation :

Simon Berger (EHESS – CETOBaC), Léo Maillet (EHESS – CETOBaC ; Université de Genève – ESTAS), – Jovana Papovic (EHESS – CETOBaC ; LabEx Tepsis) et Alisa Shablovskaia (Sorbonne Nouvelle Paris 3 – UMR 8041 Centre de recherche sur le monde iranien ; Institut d’études politiques de Paris – Centre d’histoire de Sciences Po)



Citer ce billet
AFEBALK (2019, 3 décembre). Appel à communications : Journée doctorale du CETOBaC 2020, “Frontières, transitions, hybridité : regards croisés des Balkans à l’Asie centrale” AFEBalk. Consulté le 23 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ao7a