Catherine horel, DE L’EXOTISME À LA MODERNITÉ. UN SIÈCLE DE VOYAGE FRANÇAIS EN HONGRIE (1818-1910), EDITIONS DE BOURG, 2018 (224p., 24€)

Cette étude des écrits des visiteurs français partis à la découverte de la Hongrie du XIXe siècle suit les transformations à la fois des moyens de voyager (depuis les temps pionniers, au lendemain des guerres napoléoniennes, jusqu’à l’époque des trains de luxe) et des perceptions d’une Hongrie qui se débarrasse lentement de la connotation presque orientalisante qui était la sienne, au tournant des Lumières, et qui surmonte peu à peu ses archaïsmes sociétaux. Ingénieurs, savants, journalistes : de nouvelles catégories d’observateurs apparaissent. Après le compromis de 1867 qui octroie enfin l’autonomie politique de la Hongrie et avec le brillant développement urbanistique de Budapest, se déclenche un véritable enthousiasme qui va culminer en 1896, avec les célébrations du Millénaire hongrois.



Citer ce billet
AFEBalk-2 (2019, 24 janvier). Catherine horel, DE L’EXOTISME À LA MODERNITÉ. UN SIÈCLE DE VOYAGE FRANÇAIS EN HONGRIE (1818-1910), EDITIONS DE BOURG, 2018 (224p., 24€). AFEBalk. Consulté le 12 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ao5k